Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 843
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 19
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Ven 28 Déc 2012 - 23:25

[HRP1= Si ! C'était chiant, horrible, illisible, incompréhensible, complètement absurde, aberrant, et pathétique ! Mais non, je déconne ^^
Et, je me demandait... Un RP... Ca se mange ? Est-ce que ca se mange un RP ? Gollum ! Ca se mange ? Smeagol... Gollum, GOLLUM !]
[HRP2= Au fait, comment tu fait pour mettre ton texte comme tu l'a mit là ? Je croyais que c'était du /blur, mais normalement, la lumière/brume/buée/poussière/letrucautourdeslettresquoi! devrait rester blanche, non ?]


Leptonaz, ou Iwusiro, je ne sais pas comment tu veux que je t’appelle. Que sais-tu sur moi ? Que connais-tu de mon passé ?


Demanda Azurya. Leptonaz tiqua. Il aurait pu raconter à Azurya presque toute son histoire, mais il lui manquait des éléments clef. Et il craignait que ce soit ceux qu'Azurya cherchait à savoir.
En fait, il y avait deux possibilités : soit elle voulait savoir quelque chose de particulier sur son passé, soit elle ne savait rien de celui-ci, et voulait apprendre un minimum de son histoire, ce qui était tout à fait compréhensible. Quoiqu'il en soit, Leptonaz ne pouvait garder le silence.

Ton oeuf à été retrouvé dans une rivière. J'ignore comment il s'est retrouvé là, je n'était pas encore Pixievi à l'époque. D'autres le savent peut-être, mais pas moi. Tu a une histoire étrange, et j'ai du demander des informations à d'autres griffarans pour composer un récit correct.
Cela te surprends peut-être ? En fait, contrairement à d'autres Pixievis, j'essaye, depuis que je suis ici, d'en savoir un maximum sur les membres de "ma" communauté, et je connais ainsi l'histoire de beaucoup d'entre vous. Je vais te dire ce que je sais de ton passé.
Donc, comme je te l'ai expliqué, on a trouvé ton oeuf dans une rivière. Ce n'est pas un griffaran qui l'a retrouvé. Ni un dragon d'ailleurs. Ni même un phénix. Non. C'était une humaine. Une servante, du nom de Mïa. Elle recueillait de l'eau dans la rivière en question quand elle à trouvé ton oeuf. Alors, elle l'a pris, et s'en est occupé, jusqu’à ta naissance.

De là, elle s’occupa de toi quelques temps, mais tu atteint rapidement une taille qui l’empêcha de te cacher. La nouvelle qu'une servante vivait avec une griffarante remonta aux oreilles des dragons, qui pensèrent que Mïa avait volé ton oeuf.
Des giffarans furent envoyés te récupérer, ils te séparèrent de Mïa, et on ne revit jamais cette dernière. Quand à toi, tu fut emmenée dans la grotte du Pixievi en faction à ce moment là, cette même grotte ou nous nous trouvons actuellement.
Nul n'a jamais su ce qui s'était passé ce jour là. Le Pixievi est mort quelques jours plus tard, et tu reste la seule personne à savoir au fond de toi ce qui à réellement eu lieu, même si tu ne t'en souviens plus vraiment. Après, tu t'est choisi un nom, tu a étudié, passé les tests de la Sélection et tu est devenue garde. Tu a vécu, et te voici.

C'est tout ce que je sais de ton passé.


Leptonaz contempla la jeune griffarante. Si elle ne savait rien de son passé, comment avait-elle pu oublier tout cela ?
Peut-être qu'avec le présent récit, certains évènements lui reviendrait à l'esprit, et lui éclaircirait les pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Sam 29 Déc 2012 - 0:50

Spoiler:
 



Il y eu un déclic. Mais un vrai. Un « clic » dans sa tête qui déverrouilla un souvenir lointain. C’était comme un petit casier oublié qui venait de s’ouvrir, déversant des images en rafale dans l’esprit d’Azurya. Tout se passa très vite, mais chaque scène resta gravée dans sa tête et, cette fois, elle ne les oublierait pas de sitôt. Il y eu d’abord un éclat de lumière, suivi de morceaux de coquille d’œuf jonchant le sol au pied d’une jeune Humaine. Puis des sensations de sécurité, accompagnées de nourriture étrange et d’une voix rassurante. Ensuite, Azurya se vit hurlant et se débattant au milieu d’autres Griffarans. Elle entendit sa propre voix, plus aigüe et plus fragile, hurler « Mïa ! Mïa !! ». La dernière image fut elle rentrant dans la zone des Griffarans du Lavadôme et pénétrant dans la grotte de l’ancien Pixievi. Puis le casier se referma, éloignant toutes ces images de souvenirs, sans toutefois se reverrouiller définitivement.

Quand Azurya reprit ses esprit, elle fut surprise de se retrouver en train d‘haleter. Elle se concentra sur sa respiration et tenta de la calmer, le regard vague. Elle avait était élevée par une Humaine, puis séparée d’elle par les Griffarans. Qu’était devenue Mïa ? Savait-elle quelque chose sur ses véritables parents ? Non, bien sûr que non. Si elle avait trouvé son œuf dans une rivière, elle ne savait pas d’où elle venait. Les paroles de Leptonaz avaient débloqué de nombreux souvenirs sur son passé. C’était un grand pas, certes. Mais elle ne savait toujours pas d’où elle venait vraiment. Ni qui elle était, enfin, qui étaient ses parents. Et elle ne le saurait sûrement jamais... Quoi que.

Azurya leva un regard vif sur Leptonaz. Elle avait retrouvé un peu d’espoir, quelque chose auquel se raccrocher. Elle avait perdu son bouclier, elle était à la merci de tout, pouvait mourir à chaque instant des blessures des autres, mais elle pourrait peut-être découvrir tout sur elle et son passé.

- Quelle était cette rivière ? Où se trouve-t-elle ? D’où provient-elle ? Il faut que tu me montre ! Je dois la voir. Je dois sortir d’ici !


Il fallait qu’elle aille voir cette rivière qui avait mené son œuf jusqu’à Mïa. Quand ce serait fait, elle remonterait le cours d’eau jusqu’à ce qu’elle trouve quelque chose. Car il y avait quelque chose. C’était obliger ! Elle n’avait que cette piste pour trouver d’où elle venait. Et une voie en elle lui soufflait qu’elle ne serait pas déçue. Elle irait retrouver ses origines. Et rien ni personne ne pourra l’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Lun 31 Déc 2012 - 2:15

Spoiler:
 


Un éclair traversa les yeux de la griffarante, et ses deux pupilles se réduisirent à deux points noirs. Azurya se mit à haleter, et quand son regard redevint "normal", sa respiration retomba, et elle leva la tête, fixant Leptonaz.

Quelle était cette rivière ? Où se trouve-t-elle ? D’où provient-elle ? Il faut que tu me montre ! Je dois la voir. Je dois sortir d’ici !

Lança Azurya. Leptonaz aurait pu refuser. Ne rien faire. Mais ce n'était pas dans sa nature, il aimait rendre service aux siens, et Azurya méritait bien cela, après la vie qu'elle avait eu.

Alors dépéchons nous ! La rivière se trouve trois étages au dessous, pour y aller, nous pourrions utiliser le chemin habituel, mais cela nous ferait perdre du temps, aussi je te propose de passer par le Grand Conduit. C'est ici.

Leptonaz frola une sphère de verre bleuté du bout de l'aile. Celle-ci s’éclaira d'une lueur blanche, et tout un pan de mur coulissa, avec un grondement impressionnant, dévoilant un trou béant, ou au moins une dizaine de dragons auraient pu passer, les uns à côté des autres. Le griffaran s'y laissa tomber, les ailes repliés. Une traînée de flamme le suivit, et celles-ci allumèrent des milliers de petites torches qui baignèrent le Grand Conduit d'une douce lueur orangée. Leptonaz déploya ses ailes, puis remonta en chandelle. Lorsqu'il arriva devant l'ouverture de sa grotte, il se stabilisa dans les airs, juste devant Azurya.

Voilà, c'est allumé ! Il y a largement la place pour voler là dedans, c'est d'ailleurs l'un des seuls endroits du Lavadôme ou l'on puisse voler. En plus, si tu te rates, il y a un lac sous-terrain au fond, ca amortira... Allez, suis moi, troisième tunnel à droite !

Et sans plus attendre, Leptonaz se laissa tomber de nouveau. Il déploya légèrement ses ailes et partit en vrille. Il adorait faire ca. Le griffaran poussa un cri qui raisonna dans les profondeurs du conduit, et s’arrêta net, en déployant ses ailes tout d'un coup, juste devant le tunnel. Il s'y engouffra, se posa, et marcha un peu, avant de se poser. Leptonaz attendrait Azurya. Le tunnel d’accès au troisième niveau donnait accès à de nombreuses galeries, et l'on pouvait s'y perdre facilement.
Et ce n'était probablement pas ce qu'Azurya souhaitait le plus au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Mer 6 Fév 2013 - 15:39

Spoiler:
 



Les flammes des chandelles se reflétèrent dans les yeux d’Azurya. Elle se demanda un instant par quelle magie Leptonaz avait pu les allumer, avant de se souvenir que dans son sang coulait le feu ardant des Phénix. Ca faisait bizarre de se dire qu’une créature légendaire existait vraiment. Et encore plus bizarre de se dire qu’elle connaissait quelqu’un qui en était le descendant. Ah, et qu’il lui avait déballé toute son histoire. Et qu’il lui avait fait découvrir le monde extérieur. Et qu’il lui avait sauvé la vie aussi. Bref, c’était vraiment bizarre. Mais bon, les gens bizarres étaient sans doute faits pour vivre des choses bizarres, et Azurya n’échappait pas à la règle.
Un peu perdue dans ses réflexions, elle n’entendit que la moitié des paroles de Leptonaz.

- … si tu te rates, il y a un lac sous-terrain au fond, ça amortira... Allez, suis-moi, troisième tunnel à droite !

Si elle se rate ? Cool. Voyons le bon côté des choses : dans le pire des cas, elle aurait droit à une petite trempette. M’enfin. Elle étendit ses ailes, mouvement qui lui rappela on ne peut mieux sa douleur et ses courbatures. Puis elle s’élança dans le vide à la suite de Leptonaz. Voler lui faisait mal aux muscles, mais elle se sentait bien mieux qu’avant. Bon, d’accord, aucune brise ne soulevait ses plumes en plus de sa chute, comme à l’extérieur, mais le simple fait de retrouver seule en l’air, sans aucun contact avec le sol et le monde, c’était merveilleux. Transportée de plénitude, elle ne put réprimer le cri strident qui monta du fin fond d’elle-même en écho à celui de Leptonaz. Elle se sermonna mentalement en réalisant ce qu’elle venait de faire. Répondre à l’appelle du Griffaran n’était pas un acte de solitaire. Et elle devait l’être plus que tout, surtout que maintenant, elle n’avait plus son bouclier pour la protéger.

Elle failli louper la sortie indiquée par le Griffaran et effectua un virage non calculé et précipité. Elle manqua de rater l’entrée et de se fracasser contre la roche, mais elle replia les ailes au dernier moment et atterrit entière, et de justesse, dans le tunnel. Elle trébucha un peu avant de se stabiliser. Elle aurait pu s’écraser comme un moineau à peine sortit de l’œuf. Il fallait qu’elle se reconcentre sur sa mission première : elle allait peut-être trouver des informations sur son passé, inconnues de tous !

Elle suivi Leptonaz en silence à travers les galeries, veillant bien à ne pas s’approcher trop près de lui.

Aucun contact avec qui que ce soit jusque nouvel ordre.

Les chemins étaient nombreux, et elle se demanda comment le Griffaran faisait pour se repérer. Mais bon, après tout, il avait sans doute emprunté ces tunnels de nombreuses fois. Elle était tellement impatiente à l’idée de trouver la rivière qui l’avait menée jusqu’au Lavadôme qu’elle eut l’impression de rester des siècles entiers dans les galeries. Ses pattes douloureuses lui faisaient mal à force de marcher. Elle était encore faible, mais son envie de Savoir lui donnait la force.

Le dernier tunnel déboucha directement sur la rivière. Large de quelques mètres, elle s’écoulait vers le Lavadôme depuis une sorte de grotte. Impatiente, Azurya s’approcha de cette dernière. Il y faisait plus noir que noir. Aucune lumière ne l’éclairait. Seul le son de l’eau se répercutait sur ses hautes parois de pierre froide. Pourtant, la Griffarante aperçus un sentier étroit et friable sur son côté de la rivière, a gauche, qui s’enfonçait dans la grotte. Sans un seul regard vers Leptonaz, elle s’y engouffra. Une seule chose pulsait dans ses veines. Quel qu’il soit, son passé se trouvait au fond de ce tunnel, à proximité de la rivière.

Elle marcha pendant quelques heures environ. Ses membres tremblaient sou son propre poids. Pourtant, elle n’avait aucune envie de faire demi-tour. Elle était si proche de ce qu’elle cherchait à savoir depuis des années ! De plus, elle était trop fière pour affirmer haut et fort qu’elle était épuisée. D’autant plus qu’il lui semblait entendre les pas de Leptonaz derrière elle - elle n'avait pas la place de se retourner pour vérifier sans risquer de tomber. Ou était-ce seulement le fracas de l’eau contre la roche ? Une gerbe du liquide froid lui lécha la patte droite. Elle remarqua que le son de l’eau était plus fort. Elle observa la rivière, malgré le manque de lumière. Le courant était beaucoup plus rapide. D’énormes rochers, sur lesquels l’eau venait s’écraser, jaillissaient de la rivière. Des remous créaient de l’écume blanche un peu partout, et Azurya eu l’impression que la rivière bougeait dans tous les sens. Des rapides. La Griffarante se demanda comment son œuf avait pu résister à de tels mouvements. Le destin l’avait-il maudit parce qu’elle n’était pas morte sur ces rochers saillants ?

Elle n’avait encore rien trouvé qui puisse l’aider à connaître ses origines, et elle était persuadée que tout se trouvait beaucoup plus loin. Elle était à bout de force. Peut-être faudrait-il qu’elle se repose… Bon. Oui. Mais après avoir dépassé ces rapides mortels. Si elle venait à s’endormir ici et qu’elle tombait à l’eau, elle ne donnait pas cher de sa peau. Le hasard ne serait surement pas clément avec elle deux fois…
A peine eut-elle pensé ça qu’une de ses pattes, trop faible pour la supporter, fléchit sous son poids.

- Non !

L’eau glacée engloutit la fin de son cri. Terrifiée, elle sentit la rivière s’emparer d’elle. Trop meurtrie pour se débattre, trop faible pour chercher son air, elle assista impuissante à ce qui semblait être sa noyade, tout en priant pour que Leptonaz l’ait bel et bien suivie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Dim 31 Mar 2013 - 23:11

Spoiler:
 

Leptonaz entendit Azurya pousser un cri qui se répercuta dans le tunnel, peu après s'être lancée dans le vide. Le griffaran distingua Azurya se freiner au dernier moment, pivoter, plaquer les ailes le long de son corps, et atterrir en grand fracas, mais sans égratignure.
Le peu de griffarans qui connaissaient ce passage et qui y avaient eu accès s'était toujours étalés au sol la première fois qu'ils l'avaient emprunté. Lui même se souvint d'une chute monumentale qui lui avait valu... quelques désagréments, mais dont il s'était remis, à son premier passage. Azurya utilisait ce tunnel pour la première fois, et avait découvert le vol depuis quelques heures à peine. Et elle s'était superbement bien rattrapée.

Un sacré talent...

Pensa Leptonaz. La griffarante avança un peu dans les galeries, et puis se mit à marcher toute seule, comme guidée par son instinct. Azurya le suivait, mais il aurait autant pu disparaître du Lavadôme. Elle semblait connaitre le chemin toute seule, mais inconsciemment.
Une heure ou deux passèrent, avant qu'ils n'arrivent devant la rivière.
Il y avait un minuscule petit morceau de lichen phosphorescent coincé entre deux rochers qui éclairait vaguement une sorte de petite grotte d'ou jaillissait la rivière, beaucoup plus loin en hauteur. Le reste était plongé dans l'obscurité la plus totale.
Ils marchèrent encore longtemps, jusqu'à la source de la rivière. Azurya s'approcha d'un petit Soudain, tout se passa trop vite.
Azurya fit un pas. Ses pattes ployèrent. Azurya tomba sur le côté. Azurya tomba dans l'eau.

Non !

Cria-t-elle.

Azurya !

Leptonaz n'aimait pas l'eau, mais qu'importe. Il plongea. Le courant l'emporta, et emporta Azurya. Un rocher tranchant lui entailla le flanc. Son sang se répandit dans la rivière, teintant l'eau d'une sinistre couleur rouge. En fait, il se demanda si Azurya ne s'était pas blessée également, vu la quantité de sang qui les entourait. Mais il ne pouvait pas l'abandonner comme çà, au grès du courant. Il ne pouvait pas s'abandonner non plus lui même. Il tendit une patte vers la griffarante. Il la tira vers lui, tentant de garder sa tête en dehors de l'eau. Leptonaz racla le sol sablonneux de ses serres, pour tenter de se ralentir. Il y avait un rocher qu'il aurait pu atteindre, mais il devait lâcher Azurya... Impossible.
Le griffaran eu alors une idée. Il déploya une aile, non sans difficulté, et coinça Azurya en dessous de celle-ci. Puis, Leptonaz attrapa la roche qui dépassait, et se tira vers la rive. Il fit passer la griffarante, et se hissa à son tour hors de l'eau.

Il observa la rivière d'un air sinistre, tenta de retrouver le tunnel par lequel il venait, au regard. Il y avaient de nombreux boyaux dans la pierre. Trop pour savoir lequel était le bon. Temps pis. Il n'aurait qu'a descendre le long de la rivière, ils ressortiraient au nord du Lavadôme.
Mais cela pourrait attendre. Leptonaz se tourna vers Azurya. Il faisait trop sombre... Un battement d'aile, et il enflamma un bout de lichen sec. Ce serait suffisant. La griffarante, inerte, haletait, son souffle était rauque. Elle recracha une goulée d'eau. Ses yeux restaient clos, mais elle respirait. Difficilement mais elle respirait.
Le griffaran vit un filet de sang courir le long de ses plumes bleutées. Azurya avait une entaille le long du flanc.
Et cette entaille, cette déchirure, c'était la copie conforme de celle de Leptonaz.

Leptonaz observa un peu sa propre blessure. Ce n'était pas très profond, rien de bien grave, plus impressionnant qu'autre chose. En rabantant son aile dessus, il pourrait empêcher son sang de se vider. Il s'approcha d'Azurya et déplaça l'aile de la griffarante sur sa blessure.
C'était vraiment très étrange. Elle avait la même déchirure au flanc que lui, exactement la même, place identique, profondeur identique, longueur identique...
Alors Leptonaz compris.
Azurya était frappée d'une sorte de "malédiction". Il avait déjà rencontré un dragon qui avait la même chose, au cours de ses voyages. Si quelqu'un de blessé touchait Azurya, Azurya avait la même blessure.

Azurya ? Azurya ! Réveille toi !

La griffarante ne se reveilla pas.

Azurya...

Rien. Elle devait être épuisée. Ou bien elle faisait semblant de dormir. Qu'importe, elle vivait, c'était le principal. Leptonaz était à bout de forces aussi. Il se roula en boule à coté d'Azurya, et ferma ses paupières.
Azurya. Elle avait faillit mourir deux fois dans la même journée, elle était frappée d'une malédiction depuis sa naissance mais elle était encore en vie. Tenace Azurya, tenace...
Leptonaz ne lutta pas plus longtemps contre le sommeil, et il s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Lun 1 Avr 2013 - 3:55

Spoiler:
 


Quel bonheur de respirer de l’air, et non de l’eau ! Azurya venait de recracher tout ce que contenaient ses poumons et qui n’avaient rien à faire là. Elle était enfin sortie de la rivière déchaînée ! En effet, elle ne sentait plus le puissant courant la malmenée dans tous les sens, ni les rochers la cognée du bec à la queue. De plus, elle se trouvait sur un sol sec. Etait-ce Leptonaz qui l’avait menée là ? Qui d’autre que le Griffaran aurait pu la sauvée ? Au moment même où elle se posait ces questions, la voix du demi-Phœnix parvint à ses oreilles. Il l’appelait. Elle aurait bien aimé lui répondre, tout comme elle aurait aimé ouvrir les yeux, et aussi respirer normalement, mais elle en était incapable. Son corps refusait simplement de lui obéir ; elle était trop fatiguée pour faire le moindre geste. Après tout, c’était la deuxième fois en une journée qu’elle frôlait la mort… Et, elle venait d’y penser, la deuxième fois que le Pixievi lui sauvait la vie. Elle sentit le Griffaran au plumage orangé s’allonger près d’elle et s’endormir. Sans se faire prier, Azurya fit de même, laissant le sommeil l’envahir toute entière.

A son réveil, elle ne sut combien de temps elle avait dormit. Tout ce qu’elle sut, c’était qu’il n’y avait pas que son esprit qui venait de s’éveiller. Oui, son corps aussi sortait d’un sommeil profond. Elle avait l’impression qu’un énorme rocher lui était tombé dessus – ce qui n’était pas tout à fait faux. Il y avait maintenant d’autres courbatures à ajouter aux précédentes. De plus, une douleur occupait son flanc. Elle ouvrit lentement les yeux et redressa son cou, tout aussi lentement, afin de voir quelle nouvelle blessure elle avait gagnée. Son aile était posée dessus, comme pour stopper le saignement. Une œuvre de Leptonaz, peut-être ? Elle la souleva doucement et observa l’estafilade qui lui barrait la peau. Bof, elle avait vu pire ; elle n’en mourrait pas. Elle regarda le reste de son corps. Du sang séché collait des plumes entres elles. Elle en avait d’ailleurs perdu quelques-unes, des plumes. Elle eut soudain peur que les rochers aient brisé ses ailes. Elle vérifia rapidement en faisant quelques mouvements. Fiouf. Rien de cassé. Elle sentit Leptonaz bouger dans son sommeil. L’avait-elle dérangé en s’agitant, ou rêvait-il simplement ? Elle reprit conscience que Leptonaz venait de lui sauver la vie – again. Une petite boule désagréable commençait à grandir en elle. Il l’avait menée à l’extérieur, l’avait secourue de l’attaque du dragon, l’avait sortie de la rivière. Elle lui était trois fois redevable. Et ça, c’était horrible. Tout en pensant cela, elle observa le corps du Griffaran qui se soulevait au rythme de sa respiration. Quelque chose attira son attention. Une entaille. Sur le flan. Une sœur jumelle de la sienne. Coïncidence ? Ah, non, c’est vrai. Elle avait failli oublier sa malédiction. Elle avait perdu son bouclier, et Leptonaz l’avait obligatoirement touchée pour la sortir de l’eau. Il avait dû se faire mal en la sauvant, et elle avait gagné sa blessure. Il y avait néanmoins un détail qui clochait… Habituellement, elle « volait » la blessure des personnes qu’elle touchait. Or, là, Leptonaz avait gardé la sienne, qui s’était contentée de faire un copier-coller d’elle-même sur Azurya. Peut-être était-ce dû aux gènes de Phœnix du Griffaran ? Elle eut soudain un pincement au cœur. Elle connaissait le secret de Leptonaz. Mais, et si il avait découvert son secret à elle ? Il serait le premier à être au courant ! Décidément, trop de chose commençaient à la liée au Pixievi, et cela ne lui plaisait pas du tout…

Elle se rappela également ce qu’elle était venue faire près de la rivière. Retrouver ses origines ! Qu’allait-il se passer maintenant qu’elle était dans un sal état ? Elle n’avait pourtant pas l’intention d’abandonner. Et que faire de Leptonaz ?

Dès qu’il se réveil, je lui dit que je continue. Ou bien… que je le remercie ? Non. Après. Plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Lun 1 Avr 2013 - 15:58

Leptonaz fit un rêve étrange. Il se voyait emporté par le courant, avec Azurya, et ils étaient totalement impuissants face à la puissance de l'eau qui les malmenaient, les retournaient, les jetaient contre les rochers. Puis la rivière disparaissaient, et ils n'étaient plus que deux petites lumières vacillantes dans le vide d'un oblivion glacé. Une dragonne noire, sans pattes antérieures apparut et cracha des flammes gigantesques.
L'obscurité. Et Leptonaz replongea dans un sommeil sans rêves.

Leptonaz ne sut combien de temps s'était écoulé lorsqu'il ouvra ses yeux d'ambre irisés d'or. Tout ce qu'il savait, c'est qu'Azurya était déjà en éveil.

Déjà reposée ?

Lanca-t-il à la griffarante.

Le courant nous à porté bien loin en aval de la rivière. Il va nous falloir marcher encore longtemps pour retrouver la source. Et pour rentrer, nous devrons redescendre le long de la rive, impossible se savoir quel tunnel est le bon. Ce fleuve souterrain passe à différents niveaux du Lavadôme, dans les quartiers des humains notamment, et termine sa course à quelques longueurs de dragon de l'entrée Nord. Nous marcherons donc longtemps, très longtemps, et pas forcement en terrain facile. Alors si tu a besoin de repos, n'hésite pas a le dire.
Mais... Je voulais te parler d'autre chose.
Tu sais, ta... Malédiction. Je pense que tu t'est bien rendu compte que tu "prends" les blessures des autres. Ca explique d'ailleurs les guérisons miraculeuses des griffarans qui vivaient en contact avec toi, il y a quelques années. Alors je suis désolé de t'avoir donné cette saleté.


Dit-il en soulevant son aile pour dévoiler sa plaie.

Mais j'ai toujours ma blessure. C'est certainement du aux gènes de phénix que j'ai hérité de mon père. Au moins, nous sommes sur un pied d'égalité.
C'est un rocher qui m'a entaillé le flanc quand j'ai essayé de te sortir de l'eau. Rien de méchant, juste une petite griffure, et puis, en posant une aile dessus, çà empêche le sang de se rependre, et la saleté d’atteindre la plaie et de l'infecter. D'ailleurs, ça me donne une idée... On peut faire une mixture à base de lichen, et il suffira d'appliquer l'onguent sur la blessure, histoire d'avoir les ailes libres et de ne plus avoir à se soucier de ça.


Le griffaran se releva, s'étira, en veillant a ne pas agrandir la plaie et s'approcha de la parroie. Il arracha une poignée de lichen, fit quelques pas pour en trouver encore quelques autres. Ce serait suffisant. Il cueillit trois champignons phosphorescents, réunit les plantes dans un petit trou dans le sol. Il ajouta un peu d'eau et écrasa le tout avec une pierre.
Il y avait là une sorte de patte verte. Leptonaz pris un peu de peaumade, et en étala sur sa plaie.

Sers toi, et dis moi quand tu est prête et si l'on peut partir.

Leptonaz se posa au bord de l'eau et fit rouler quelques pierres dans les flots, pensif. Il attendrait la réponse d'Azurya pour repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Jeu 25 Juil 2013 - 13:25

Azurya plongea son bec dans la préparation verdâtre de Leptonaz, qu’elle étala délicatement sur sa plaie. Elle lâcha un léger soupire : c’était frais, et ça soulageait. La tâche accomplie, elle s’approcha du bord de la rivière, pas très loin du Pixievi, afin de nettoyer son bec dans l’eau.  Son regard se perdit dans les flots tourbillonnants. En quelques heures, sa vie était devenue aussi mouvementée que les eaux du courant. Elle avait découvert le monde extérieur. Elle avait failli mourir plusieurs fois. Leptonaz l’avait sauvée plusieurs fois. Et il était au courant pour sa malédiction ! La Griffarante commençait à regretter le moment où elle était entrée dans la grotte du Pixievi. Leur rencontre avait complètement chamboulée sa vie monotone. En mal, mais aussi en bien… Oui, elle était sur le point d’en apprendre plus sur ses origines. Ah, pourquoi a-t-il fallut qu’elle tombe dans cette fichue rivière ! Elle était si près du but, elle le savait ! Maintenant, ils étaient perdus, et Leptonaz voulait retourner au Lavadôme.

Non !

Aurait-elle fait tout ce chemin pour rien ? Que se passera-t-il une fois qu’elle serait retournée au Lavadôme ? Elle devrait reprendre ses fonctions, contrainte à ne pas pouvoir allé où elle voulait ? Sans pouvoir continuer à rechercher ce qui se trouve quelque part au bout de cette foutue rivière ? Non, elle ne pouvait pas rentrer. Même si elle était fatiguée, meurtrie, et perdue. Elle ne pouvait pas abandonner !

- Je ne veux pas partir. Je ne veux pas rentrer ! Pas avant d’avoir trouvé ce que je cherche… Tu peux retourner au Lavadôme si tu veux, et faire ce que bon te semble, Pixievi, cracha-t-elle, mais je ne viens pas.

Elle regretta aussitôt ces dernières paroles. Pourquoi agressait-elle Leptonaz ? C’est vrai quoi, il avait été sympa avec elle. Et même plus, il lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises. Peut-être qu’elle lui en voulait d’avoir compris qu’une malédiction pesait sur elle ? Ou peut-être qu’elle lui reprochait d’être LE Pixievi, LE Griffaran qui pouvait aller et venir quand et où il le voulait ? Ou bien encore, peut-être qu’elle lui en voulait tout simplement d’avoir trop de "liens" avec elle ?

Mais...

En fait, non. Azurya sentit comme un poignard dans son cœur. C’était à elle-même qu’elle en voulait. Parce qu’en fait, si elle ne voulait pas rentrer au Lavadôme, ce n’était pas simplement à cause de ses recherches sur sa naissance. C’était aussi parce qu’elle aimait avoir un semblant de liberté. Et aussi, qu’elle aimait passer du temps avec Leptonaz. Et ça, ce n'était pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Dim 28 Juil 2013 - 22:14

- Je ne veux pas partir. Je ne veux pas rentrer ! Pas avant d’avoir trouvé ce que je cherche… Tu peux retourner au Lavadôme si tu veux, et faire ce que bon te semble, Pixievi, mais je ne viens pas.


Lui cracha Azurya.
Leptonaz tourna la tête vers la griffarante.

Je vois que tu va mieux. Je vais peut-être t’étonner, mais c'est la meilleure réponse que tu pouvais me donner. Tu viens de prouver que quoi qu'il puisse arriver, quelque sois la personne à laquelle tu t'adressait, tu suivais toujours ton instinct. Mais prends garde, Azurya.
Le Tyr ou quelqu'un d'autre pourrais ne pas réagir aussi bien que moi...


Le Pixievi contempla l'eau couler de la rivière sombre, en écoutant le chant de la cascade, plus en amont.
Azurya était décidément vraiment différente des autres griffarans. C'était pour cette raison qu'il l'appréciait. Il était forcé de l'avouer.
Quelle tristesse qu'elle soit obligée de rester dans le Lavadôme... Elle avait l'air tellement heureuse, lorsqu'elle avait découvert le vol... tellement... libre. C'était cela.
Elle était prisonnière.
Et Leptonaz se jura qu'aucun griffaran ne serait plus prisonnier, à commencer par Azurya. Mais ils avaient perdu assez de temps.

Azurya ? Continuons, tu veux ? Je propose de poursuivre nos recherches...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   Dim 28 Juil 2013 - 23:34


-Azurya ? Continuons, tu veux ? Je propose de poursuivre nos recherches...

Alors là. Azurya n’en croyait pas ses oreilles – qui étaient pourtant bien plus grandes que la moyenne. Il ne voulait pas rentrer ? Il ne se serait pas un peu fichu d’elle ? Bon, ce n’était peut-être pas son intention. Et puis, elle n’allait pas s’énerver contre lui alors qu’il proposait de poursuivre les recherches. D’autant plus qu’elle ne connaissait pas du tout les tunnels et les rivières entourant le Lavadôme, tandis que Leptonaz avait l’air de pas trop mal se repérer. Et comme elle était perdue, il lui fallait bien un guide… Elle suivi donc le Pixievi, les yeux rivés sur ses pattes pour ne pas retomber à l’eau – ce dont elle serait bien capable. Au bout d’un moment, elle se perdit dans ses pensées. Qu’allait-elle finir par apprendre sur elle ? Mais aussi, que ferait-elle une fois qu’elle aura trouvé ce qu’elle cherchait ? Elle devrait rentrer au Lavadôme, certainement… Elle retrouverait son travail de Garde du corps qu’elle détestait, et Leptonaz reprendrait ses fonctions. Tiens, mais…

-Leptonaz, pourquoi gaspilles-tu ton temps à m’aider ? Tu dois avoir d’autres choses de Pixievi à faire.

C’est vrai quoi. Elle était venue le voir pour quoi à la base ? Ah oui, lui faire un rapport. Et ensuite, ils avaient dû aller voir quelque chose en rapport avec un certain CuMox… Ce qui avait l’air beaucoup plus préoccupant que les petites affaires sans importance d’une Griffarante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Des règles, des règles et encore des règles. » [PV - Lepto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiefs et Seigneurs 1.2 - Règles et Tours.
» [Règles] Questions à propos des règles...
» [règles] Grot bastos et unité
» [Questions de règles] Transports assignés / Unité SM séparée
» Règles des stompas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Lavadôme-
Sauter vers: