Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 618
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 19
Localisation : Ici et là. Et qu'est ce que ça peut te faire ?!
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Mer 31 Oct 2012 - 15:20

Yapa se reposait dans la forêt quand il entendit un grognement hurlement . Il attendit et réentendit ce hurlement.

"Encore mon karma qui me joue des tours !" se dit-il.
-"parcontre, ma soif, elle, est vraie" il s’empressa de chercher de l'eau et en trouva : mais elle était étrange, des statues étaient au fond de l'eau : toutes plus étranges les unes que les autres.

Puis il entendit une voie proche crier : "Yeux-Argent !!! "

"AxYl ? Qu'est-ce qu'il fait la lui ?" il lui répondit par un hurlement et commença à laper l'eau de la rivière.

Yapa commença à sentir quelque chose, un gros poid, au bout de sa langue ! Il la toucha avec une griffe : sa langue était devenue pierre ! Il grogna et ferma les yeux. Sa langue redevint normal et puis il s'exclama :

"Si j'avais su, je ne l'aurai pas bus cette eau !"

Il se retourna et vit AxYl :

"Qu'est-ce que tu fait là Ax ? Et qui sont ces personnes qui t'accompagnent ? et surtout, C'EST QUOI CETTE EAU ET TOUTES CES STATUES VIVANTES ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Sam 24 Nov 2012 - 19:44

Le draque orange ne lui répondait pas. TheSpis jeta un coup d'oeil inquiet dans les montagnes, ils pouvaient être surpris par l'ennemi ici même.
La guerre l'appelait, il devait retourner dans les grottes. Pourtant...LucaBlack ne pouvait pas repartir ainsi. La guerre allait éclater dans quelques jours, et TheSpis ne voulait pas savoir le draque seul dehors avec l'armée ennemie qui devait réclamer du draque à découper.
"L'Asvetotithos est un endroit où tu seras en sécurité. Et puis, tu ne pourras pas échapper à la guerre, ils seront partout, il n'y a pas d'endroit qui puissent être plus sécurisé que l'Asvetolithos. Et puis...Et puis mince à la fin! Peu importe que tu participe ou non: ce que je veux c'est te savoir en vie! Voilà!"
TheSpis grogna, mécontent. Il se retourna en entendant AxYl hurler le nom d'un loup. D'ailleurs, un loup se penchait sur la rivière et...
"Hé! Arrêtes!!!" Hurla ThehSpis. Trop tard. Bon sang! Il ne pouvait pas passer son temps à essayer de garder tout le monde en vie! Il ouvrit les ailes s'apprêta à s'envoler...LucaBlack.
"Allez viens!" dit-il d'un ton pressant
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 843
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 19
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Lun 14 Jan 2013 - 15:20

[HRP1=Je réponds enfin, après tant de siècles x) !]
[HRP2=Je prends ici le tour de caillou qui parle en même temps que celui d'Eron]


Ils étaient tous là, gargouilles, dragons, un humain, même un loup, à chercher des anciennes gargouilles, à rénover l'Asvethos... Pour préparer l'attaque de CuMox. Personne ici ne savait ou était le dragon noir. ThaEron n'arrivait pas a supporter cela. Il avait besoin de savoir ou était l'ennemi. Il se redressa, et parla de sa voix grave et puissante.

Vous tous ! Nous ignorons ou est CuMox et son armée. Sont-ils aux portes du Lavadôme ? Ou encore à des lieues d'ici ? On ne peut pas prévoir la guerre correctement sans savoir la position de l'ennemi ! Je vais rechercher des informations. Clochemousse. Il y a une taverne là bas, la Taverne du Dragon Vert. On peut y apprendre des tas de choses là bas, et l'avancée de CuMox doit être une discussion principale. Je vous laisse là, amis. J'ignore si je pourrais revenir, mais j'essayerais tout de même. Bon vent !

ThaEron allait se diriger vers la sortie de l'Asvethos quand une voix retentit.

ThaEron, Monsieur ! Vous ne partirez pas sans moi ! Je suis ThaEron ! Suis du verbe suivre, pas du verbe être...

Galdur, toi tu reste ici ! Le voyage sera long et éprouvant, tu ne tiendra pas le coup !

Alors je partirai en éclaireur dans une autre direction que la votre !

Galdur...

La gargouille plongea alors dans le lac, et se mit à nager dans la rivière qui donnait sur l’extérieur.

Galdur ! Reste ici !

Il était trop tard. Le cuivré vit une forme orangée sous l'eau, qui s'en alla, ondulant vers l'autre bout de la rivière. Galdur... ThaEron était sur qu'il s'en sortirait. Il n'était pas idiot et savait ce qu'il faisait. Le dragon détourna le regard et sortit par l'entrée principale. Il était trop tard. ThaEron avait un mauvais pressentiment. Il avait confiance en la gargouille, mais il était plein de doutes. Comme si le destin... Non. Le cuivré ne pouvait plus revenir en arrière. Il franchit la borne d'entrée puis avanca dans le tunnel d'accès principal. Il marcha quelques minutes et finit par sortir du Lavadôme. Il grimpa en haut d'un rocher, cracha une salve de flammes autour de lui, et rugit. Un rugissement qui retentit dans toute la vallée.
ThaEron bondit, et s'en vola vers Clochemousse.

[HRP3=Fin de RP pour Galdur et Eron...
Pour Galdur, il ne va pas tarder à mourir, au grand drame de Eron, dans un RP qui viendra bientôt. Si il y a des intéressés, j'ai posté un pour ca, ici : click !
Pour Eron, il ne reviendra pas étant donné qu'il est tombé dans un traquenard à Clochemousse, là : click !
Voila... Bon RP aux restants !]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 618
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 19
Localisation : Ici et là. Et qu'est ce que ça peut te faire ?!
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Lun 28 Jan 2013 - 19:22

ARGH ! Les restants ne participent pas beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Sam 16 Fév 2013 - 15:54

[eh bien...C'est fort possible, et je ne suis pas le seul à être à blâmer pour ça...Je sais vraiment pas ce qu'on peut en faire de ce rp qui traine en longueur!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   Mer 12 Nov 2014 - 18:42

[retour sur ADF après une absence d'environ... hey... 2 ans. Je vais donc tuer ici Graguenog et Max Caedes afin de me concentrer sur ThehSpis uniquement. Ce qu'a fait ThehSpis pendant ces deux ans sera donc raconté ici. Je vais tenter de bien tout recoller au contexte. Malheureusement, le rp sera fermé après cela]

La lumière. Il n'avait pas vu la lumière depuis si longtemps. C'était une lumière vive, pas de celle que produisaient ses flammes tremblotantes. Il inspira profondément l'air frais.
Il se sentait faible, épuisé, soudain, comme si ces deux ans de lutte contre la mort l'avaient vidé de sa vie.
Il grimpa lentement à la surface, le souffle court. Sa gorge se serra quand il vit le monde de dehors. Si beau autrefois. Aujourd'hui tout n'était que ruine. Un monde que d'autres ne contempleraient plus jamais.
Il mit longtemps à distinguer de nouveau les contours et les couleurs. Des larmes coulaient sur ses joues sans discontinuer. La brise piquait ses yeux brûlés. Quand il se sentit mieux, ThehSpis le dragon bleu leva la tête vers le ciel. Il étira lentement ses ailes.
Il ne voulait pas partir. Pas tout de suite.

La rivière de pierre s'était réduite à un mince filet d'eau brune serpentant entre les galets. Il n'y avait que la mort derrière lui. ThehSpis laissa échapper un hoquet de douleur. Certaines choses ne pouvaient se réparer.
Le dragon bleu s'allongea sur le sol brûlant de soleil avec un soupir fatigué.

Il avait tant marché. Si loin, et si profond sous la montagne. Pendant si longtemps.
Après que la guerre ait éclaté, ils avaient tenté de faire de l'Asvetolithos une forteresse imprenable. Tant de travail éreintant. Jour et nuit. Ils n'avaient pas vu la lumière pendant de longues périodes. Ils s'étaient affaiblis. La guerre... Ils n'en avaient même pas vu l'ombre de la queue. N'avaient rien entendu de la rumeur des champs de batailles, des cris et de l'horreur.
Ce qui les avait rendus fous. Et puis un jour...


Un fracas immense. Le réveil en sursaut, les hurlements, le grondement de la pierre qui s'effondre lentement sur eux. Impossible de voir, d'agir. La poussière s'infiltrant dans les narines, dans les yeux. Le choc titanesque des rochers qui s'écroulent. Ils ne respirent plus que de la poussière, et de la terre. Il fait noir, noir comme dans un four, un noir oppressant, pesant.
Marcher. Je suis en vie. Sang et tonnerre, je suis en vie!
"Je suis en vie!"
L'écho de son cri qui lui revient en pleine face. La rage. La peur. Morts. Morts. Tous morts. L'air irrespirable. La poussière dans les dents, dans les yeux, dans les narines, dans les oreilles. Partout.
Cracher un torf, vite, voir, comprendre. De la pierre partout.
Du sang, des os brisés. ThehSpis se jette sur ces corps brisés, sans vie. Graguenog. L'humain. Où sont les autres? Qui a survécu? Seul. Absolument seul.
ThehSpis hurle sa peur. Il y a de la pierre partout où il regarde. Le torf s'éteint. Le souffle court. De l'air. Il lui faut de l'air. Vite. Le dragon se jette sur ces murs qui l'emprisonnent. Il faut agir maintenant et vite. Sinon bientôt, plus d'air, plus de force... Bientôt.
Il gratte, arrache, pousse, tire. Pas de pause. Pas de répit.
Son sang éclabousse l'intérieur de la montagne.
Non. Non, réfléchir. Vite. Où se trouve l'entrée? Le dragon bleu réalise qu'il ne sait pas. Qu'il est perdu au coeur de la montagne. Par où creuser? Où aller? Il cherche, les yeux écarquillés dans le noir absolu.
Il griffe ces rochers traîtres, ces rochers si lourds. En dégage un. Dans un nouveau fracas, un autre tas de rochers s'effondre sur lui. Blessé. Respirer, doucement. Il tend une sii tremblante. Un mur. Il creuse vers un mur. Quel mur? Où se trouve-t-il?
ThehSpis arrache sans vergogne ses deux doigts broyés de sa sii droite, et les avale. Garder des forces. Il boit à son propre sang, étanche sa soif. Frotte la blessure dans la poussière. Peu importe la douleur. Sortir. Vite.
Il creuse. Dégage des rochers. Se brise. Hurle, pleure. Pas un bruit, pas un son. Personne ne l'entend, au coeur de la montagne. Il casse des cornes, s'arrache le museau.
Perd espoir. L'espoir va et vient comme le vent sur une bougie. Le dragon bleu se laisse glisser à côté des corps sanglants, qu'il ne voit pas dans le noir. Déjà, ils n'ont plus de chaleur. Il dévore l'humain à tâtons. S'allonge, épuisé. Depuis combien de temps est-il prisonnier de la montagne? Un jour? Deux jours? Plus?
L'air est lourd. Il a le souffle court. Respire vite. Il faut sortir. Alors il recommence, s'arrache la peau autour des épaules. Pousse, tire des rochers. Encore et encore. Chaque avancée fait s'effondrer un peu plus de la fragile structure. Il sortira, ou il mourra.
Enfin, les rochers qui s'effritent, vacillent, tombent dans un nuage de poussière. ThehSpis s'étale entre les rochers qui roulent le long de ses flancs. Il dévale une longue pente dans un hurlement. Il roule, se redresse, s'écroule sur les pierres. Percute quelque chose de dur, et de froid. Le noir.

Le dragon reprend connaissance plus tard. Il ne voit rien. N'entend rien. Il n'y a que l'odeur de la poussière et de son sang dans l'air. Dans sa bouche, il a le goût de sa chair, de la terre. Rien d'autre. Est-ce que je suis mort? Bienvenue en enfer.

Il se convainc qu'il n'est pas mort. Il faut sortir. Trouver la sortie. Avant de mourir de faim. Il marchera. Longtemps s'il le faut. Un torf éclaire la scène. Il se trouve en bas d'un immense pierrier. Impossible de remonter une chose pareille. Le long des murs du pierrier, des éclats rouges brillant. Son sang. Il est blessé. Il n'y a qu'un seul couloir. Il le suivra. En longeant les murs. Et il retrouvera le chemin de la surface.

L'Asvetolithos a échappé au contrôle de son gardien. La pierre s'éveille, et gronde. ThehSpis se bat, se blesse, courre, fuit, crie. Et se bat encore. Des monstres qu'il ne voit pas. Des griffes acérées qui lui déchirent la peau. Des crocs humides qui s'enfoncent dans sa chair. Des hurlements tout le temps. Ils le cherchent. Ils le trouvent. Se battent. Le dragon bleu traîne de plus en plus. Ses rares moments de sommeil sont peuplés de sang, de poussière, de cris et de pleurs. Il a constamment soif. Il ne boit que le sang de ses poursuivants. Il a toujours faim. Il ne mange que la chair terreuse de ses poursuivants.
Des yeux luisants le suivent dans le noir. ThehSpis apprend à aiguiser ses griffes sur les murs. A répandre ce son strident et hurlant dans les galeries. Il apprend à survivre. A gronder comme la pierre. Il apprend à écouter, à sentir ses adversaires. Il broie les os des cadavres, et dévore tout. Le souvenir de Graguenog s'efface peu à peu de son esprit.
Survivre. Affronter chaque jour ses peurs, ses craintes. Chaque jour, penser que c'est le dernier. Le dragon bleu s'étonne d'être vivant.
Le bruit de la forêt, le chant des oiseaux s'estompent lentement. Il écoute. Ne voit pas. Il oublie. Ne pas penser. Agir. Frapper. Déchirer. Se battre. Encore.
De pourchassé, il devient chasseur. Frapper. Déchirer. Se battre. Encore. Il a faim. Et soif. Bientôt, le bruit de ses griffes sur la pierre fait jaillir des hurlements de peur et des cris de souffrance. Il a faim. Et soif.
Il sent l'or. Les joyaux. Ses yeux brillent d'envie. L'odeur du métal l'attire comme un aimant. Guide ses pas à travers la pierre. A travers son museau mutilé, il le sent. Il le veut. Faim. Soif. Métal.
L'odeur devient plus puissante au fur et à mesure du temps. Elle hante ses rêves, obsède sa pensée. Son envie devient un véritable besoin. Ses griffes déchiquettent les monstres de la pierre qui dorment devant lui. Rien ne peut se mettre entre lui et l'or.
L'odeur est maintenant partout. Elle l'envahit, l'enivre. Ses sii se posent sur un sol dur et meuble. Froid et si doux. Mouvant. Tintant. De l'or. Partout.
Pour la première fois depuis longtemps, ThehSpis crache de puissantes flammes. Des milliers de scintillements jaillissent dans le noir. Un trésor. Immense. Magnifique. Le dragon bleu dévore le métal rare, se roule dedans, soigne ses blessures. Enfin.
Le temps s'éloigne de son esprit blessé. Il avale l'or. De lourdes pierres précieuses se glissent sous ses écailles dures et solides. Il reçoit la visite, parfois, d'un groupe d'hominidés attirés par l'or. Mais nul ne sort de son immense caverne. Riche. Craint. Rassasié. Heureux.

Dormir. Longtemps. ThehSpis hiberne, mais il ne le sait pas. Il grandit. Gagne en force, en puissance. Sa voix change. Sa crête repousse. Il se sent bien. Piou. Piou piou. Piou piou piou piou piou.
Cela lui rappelle quelque chose. Son esprit flotte entre deux nuages. Des nuages. Aucune créature n'émet ce son. Piou piou piou. Piou piou piou piou piou. Piou. Piou piou piou.
Des nuages. Qu'est-ce que c'est? Pourquoi est-ce que je pense à cela? Piou piou. Est-ce que je suis mort? Où suis-je?  Piou piiiou piou!
Non. Des nuages. Des n-u-a-g-e-s. Que se passe-t-il? Pourquoi je pense à des nuages? Qui pense? Moi? Mais... Je... Je suis qui? Qui est moi? Piou piou piou piou piou piou piou. ThehSpis. THEHSPIS!

Réveil brutal. Encore. Le dragon bleu contemple son or. Tout est là. Son or? SON or? C'est mon or. A moi. Piou piou piou. Les nuages. Pourquoi des nuages? Là. Posé sur sa sii droite, à peine discernable dans la pénombre à laquelle il est habitué maintenant. Minuscule, autrefois bien plus grand. Un [i]oiseau
.
Le dragon bleu reste interdit. Un oiseau. Ici. Qu'est-ce que cela signifiait? Il prend une longue inspiration, sent l'air s'écouler lentement par ses narines mutilées, dans sa gorge, puis dans sa poitrine. Un long grondement sourd s'élève. L'air circule maintenant dans ses poumons, le long de son dos. Gonfle son corps d'une nouvelle énergie. La caverne semble bien petite. Il ne peut y tenir debout sans que sa crête en effleure le plafond. Sa crête. Une crête magnifique, si longue qu'elle pend sur son cou avec grâce. Il agite sa queue, surpris. Sa queue, dont le bout se trouve à des kilomètres de sa tête. Immense. Et ses ailes, qu'il ne peut plus déployer.
Le tunnel par où il est arrivé, si longtemps avant. Minuscule. Il peut à peine y passer maintenant. ThehSpis se redresse complètement, dans un puissant grondement. Son souffle pulvérise l'oiseau sur le mur dans une gerbe de sang. L'or.
Le dragon bleu en prend une large bouchée. Il y en a encore assez. Beaucoup même. ThehSpis s'inquiète. Comment sortir? Trop grand. Il ne pourra jamais revenir par les minuscules tunnels de l'entrée. Vers le haut. Monter.
Il se sent fort. Il se sent grand. Ses puissantes saa prennent appui sur l'or, il se dresse, pousse le plafond dans un rugissement. Le plafond s'écroule lentement. La même peur panique le reprend soudain. Nulle part où fuir. Il est trop grand. Impossible de s'échapper. Les rochers tombent, se détachent les uns après les autres. Trop tard. Sortir ou mourir.
Il force, râle, hurle, rugit. Le poids des rochers l'accable. Ses saa s'enfoncent dans l'or. Il peine à tout maintenir, souffle et gronde. Ses sii creusent la roche, s'enfoncent dans le plafond. Et soudain tout éclate. Des torrents de poussière et de rochers s'écroulent autour de lui. Haletant, le dragon bleu se laisse retomber sur l'or. Engloutit de nouveau une large bouchée. Alertées par le bruit, les créatures de la pierre jaillissent des tunnels. ThehSpis ne veut pas voir leurs visages.
Il saisit le bord du gouffre, grimpe, griffe et parvient à s'extirper de son tombeau. De l'air. Des bruits. Enfin. Ses pas dans le noir l'ont amené à l'entrée d'un tunnel étroit. Il avance lentement. La lumière. Des souvenirs jaillirent dans sa mémoire malade. Graguenog. Le Lavadôme. La guerre. Le ciel immense. On appelle cela la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à l'Asvetolithos [Graguenog>Galdur Neista>AxYl>ThehSpis>ThaEron>Vixy>Lucablack>Max Caedes + tous ceux qui veulent]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Lavadôme-
Sauter vers: