Partagez | 
 

 Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 204
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Derrière toi, avec une lame sous ta gorge...
MessageSujet: Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.   Sam 9 Aoû 2014 - 18:34

Moi




Nom : 알렉시스
Surnom : Pôtit chat, Chachat, Kitty, Minou, et encore d'autre...
Age : 16
Comment avez-vous connu le forum ? Mais mais, j'ai déjà 4 comptes sur ce fô ! woah...
L'aimez-vous ? Comment le trouvez-vous ? Il est génial. Mais avant il y avait plus d'activité.
Votre niveau en RPG ? Moyen.
Avez-vous déjà lu les livres de l'Age de Feu de E.E.Kinght ? Lesquels ? Tous, évidement.
Autres comptes : AxYl, Yeux Ambres Pelages Argents et Hakari

Mon Personnage



Pseudo : Amary (nom complet Amaryllis, oui comme la fleur)
Age : 20 ans
Sexe : Féminin
Espèce : Elle à le sang d'humain et d'elfe, donc à vous de voir, mais je la mettrai dans elfe.
Rang : solitaire

Histoire :
1 : Happy Birthday.

Amary se réveilla doucement, chez elle dans son lit douillé, bien au chaud sous sa couverture. Elle ouvrit un peu les yeux, sa chambre était plongée dans le noir. Ama bougea un peu son bras et la fatigue lui fit frissonner tout le corps. Par conséquent la jeune elfe rabattit encore plus sa couverture. Il ne dépassait maintenant que le moitié de sa tête et un peu de sa chevelure rouge. Des pas s'approchèrent alors de la porte de sa chambre... Mais elle n'en fit rien. Quelqu'un ouvrit la porte dans une léger grincement puis Amary fut secouée. Sa seule réaction fut de grommeler. Alors la seconde personne dans la pièce ouvrit les volet. Sous l'effet de la lumière Amary se cacha sous sa couette. Même sous celle ci elle sentait la légère brise froide du matin effleurer sa peau, la faisant encore frissonner. Soudainement la couette se retira brutalement et le froid s'empara du corps de la pauvre jeune elfe. Elle poussa d'ailleurs un cri quand la couette disparu. Là c'était sûr, elle était belle et bien réveillée.

"KYYAAAAH ! Maman mais tu es folle ou quoi ? Un réveil comme ça, mais mais han... Ça ne se fait pas !
-Si la preuve je viens de le faire ! Aller, lèves-toi petite flemmarde ! Avant que je te lance se magnifique seau d'eau froide au visage !
-Nan t'oserai pas ?
-Bah tient ! j'vais me gêner !
-non... Non maman NON ! KYYAAAH !"

En ce jour si heureux et funeste, Amary n'avait encore que 18 ans.

La jeune elfe fut donc rincée dès le matin. L'eau froide, rien de tel pour faire en sorte qu'une personne ne se rendorme plus. La jeune elfe alla donc sécher sa douce peau frigorifiée. Dans la salle de bain, elle s'observa dans le miroir. Tout particulièrement son visage. Cheveux rouges vif, yeux bleus océan. Elle ne se reconnaissait pas vraiment. En même temps elle ne faisait jamais attention à elle. Amary s'éloigna un peu du miroir pour voir son corps presque en entier. Elle était belle. Quand la jeune elfe le pensa elle se mit à rougir, avant de se diriger vers sa chambre. Où elle y découvrit une magnifique robe blanche et rouge sur son lit. Sa mère était à côté et esquissait un grand sourire.

"Maman cette robe est... sublime ! Mais, mais en quelle honneur ?
-Aurais-tu déjà oublié ? Sérieusement... Amary, aujourd'hui nous fêtons tes 18 ans !
-Merci maman !"

Elle se jeta alors dans les bras de sa mère.

"De rien ma fille
-Au fait où est papa ?
-Il continu de fabriquer ton cadeau, quelques détails à faire encore. Alors n'entre pas dans la forge d'accord ?
-Oui !"

La mère toute fière sortit de la chambre et laissa Amary qui continua d'observer la robe. Elle en pleura presque de joie. Non, elle en pleura de joie. A l'époque, elle était encore sensible.
La jeune elfe mit donc la robe, qui était parfaite. Presque comme elle. Il ne manquait qu'à la jeune fille une chose pour qu'elle soit au top de la beauté, un simple et petit accessoire : une amaryllis blanche dans les cheveux. Qui allait parfaitement avec sa robe. Là, elle était parfaite. Elle se dirigea donc vers la porte de la maison, qu'elle ouvrit doucement. Une fois sortie, tout le village lui hurla un joyeux anniversaire. Oui ce village était fantastique. Trois de ses amies lui sautèrent dessus.

"Bon anniversaire Ama !
-Merci les filles.
-Oh mais tu es encore plus sublime que d'habitude !
-N'en faîtes pas trop non plus ! dit-elle gênée
-Mais on exagère pas ! Ouh tu vas mettre tous les garçons à tes pieds !
-Là tu exagères Camy !
-Non ! Aller, dis moi la séductrice, qui vas tu faire succomber à ton charme hein ?
-Personne !
-Alors à qui vas tu briser le cœur ?
-Personne ! Ou peut être à toi si tu continues ! Blblbl ! Et désolée pour toi mais je ne suis pas encore tombée amoureuse !
-Vraiment ? Tu es sûr ?
-Oui !
-Sûr sûr sûr ?
-Oui !!
-D'accord ! Bon maintenant viens sur la grande place !
- Pourquoi ?
- Parce qu'on à organisé un banquet pour toi ! Tu es la futur leader de ce village je te rappelle !
-Ah oui c'est vrai... Bon allons-y donc !

Tout le village se dirigea alors vers la grande place où un banquet avait été préparé. Il n'y manquait rien ni personne. Son père aussi était là. Il était le premier à être sur la place. Il l'attendait. Avec un objet caché sous un tissu blanc. Mais son père lui était différent des autres elfes du village. Lui était humain. En l’apercevant Amary se mit à courir vers lui en soulevant légèrement sa robe pour ne pas marcher dessus. Elle se jeta ensuite dans ses bras.

"Merci papa ! dit-elle en larmes de joie.
- De rien ma fille. Je suppose que tu aimerais savoir ce qu'il y à sous ce drap blanc n'est ce pas ?
- OUI !!
-Quelle impatiente tu es ! Très bien. Admire ton cadeau !"

Son père enleva donc le drap blanc du cadeau, pour laisser apparaître un magnifique sabre noir avec une lame rouge s'éclaircissant vers le gris à partir de la moitié de la lame. La jeune elfe prit alors le sabre de ses deux mains et l'observa émerveillée. Il était magnifique et parfaitement équilibré, et fait pour elle. Du sur mesures presque. Pendant qu'elle observait la lame, son père en profita pour mettre à la taille d'Amary une ceinture et le fourreau du sabre. Quand cela fut installé, elle rangea le sabre dans son fourreau et se tourna vers la foule. Sa mère approchait d'elle en tenant une sorte de coffre rectangulaire.

"Tu croyais que la robe était mon cadeau Amary ? Eh bien non ! Ce n'est pas cela.
-Alors qu'est-ce ?"

Sa mère ouvrit alors le pseudo coffre. Il y était déposé un bâton de métal. Étrange comme cadeau n'est-ce pas ? Mais quand Amary le prit elle appuya par inadvertance sur un bouton  caché. Elle enclencha donc un mystérieux mécanisme à l'intérieur du bâton de métal, qui se déploya pour devenir un arc. Grand. Et avec du style. Cette arme aussi était parfaite. Amary le testa aussitôt : elle remarqua un tas de pommes sur le banquet. Elle visa à peine la plus haute et décocha sa flèche qui ne manqua pas sa cible qui fut projetée sur un arbre. Tout était parfait. La jeune elfe à chevelure rouge rangea son arc. Puis tout l'après midi se passa à faire la fête. Mais le bonheur sera de courte durée.
                                 
                                        2 : Adieu... Place à la douleur.

La fête fut magnifique et il était tard. Amary, toujours dans sa sublime robe, avait grimpé en haut d'un arbre pour observer le crépuscule. Le couché du soleil était magnifique... Toutes ces couleurs chaleureuses, ce soleil à peine éblouissant. C'était un rêve réalité. Elle tourna la tête à sa gauche comme pour faire un commentaire du crépuscule mais elle était seule. Et oui elle n'avait pas d'amant. Cela lui manqua un peu. Être fille unique n'est pas toujours agréable. Cela avait aussi ses inconvénients. Amary regarda le monde s'agiter sur la grande place. Tout le monde était heureux. C'était beau à voir. Elle détourna le regard pour continuer d'observer le crépuscule. La jeune elfe mi-humaine aussi sentit la fatigue se faire venir. Ses paupières s’alourdissaient de plus en plus. Garder les yeux ouverts devenait un effort considérable. Puis au final, elle sombra dans le sommeil.
Son cauchemar était horrible... Elle voyait le village brûler, les hommes se faire tuer et les femmes se faire enlever ou même violées... S'était abominable... Des hommes, des brigands, non une sorte d'armée détruisait et pillait son village. Elle voulait se réveiller, elle allait se réveiller. Au fur et à mesure qu'elle sentait le réveil, le cauchemar devenait de plus en plus clair... Amary se rendit alors compte que ce n'était pas un cauchemar... Mais que tout cela était bien réel. Tous ceux qu'elle aimait, étaient en train de mourir ou pire... Elle descendit alors de son arbre en déchirant un peu sa robe à cause des branches qui l'avaient retenu. L'elfe tomba à plat ventre. La chute ne la blesserait pas mais c'était douloureux. La jeune elfe regarda autour d'elle.. Flammes, sang, morts, cries, agonie, souffrance, et pour finir, désolation. L'elfe désespérée couru donc en direction de sa maison. Elle traversa la place devenu un brasier alimenté par les corps et le sang. En entrant de sa maison elle fractura la porte pour entrer même si celle ci n'était pas fermée à clef, mais il n'y avait pas de temps à perdre. Elle hurla le nom de ses parents cinq fois en étant en larmes. Elle fouilla toutes les pièces de la maison. Quand elle arriva devant la porte de la chambre de ses parents, Amary remarqua du sang coulant sous la porte. Là elle sût qu'elle avait tout perdu. Alors elle ouvrit doucement la porte dans un grincement. Amary découvrit alors ses parents gisants sur le sol. Sous l'effet de la panique elle cria. Et répéta toujours le même mot : "Non !.." Sachant que c'était finit, la jeune elfe en robe délabrée se dirigea vers la sortie, où un soldat inconnu l'attendait. Celui ci fonça alors sur elle pour la tuer, mais l'inverse se produisit. Amary tua cet homme avec son sabre. Elle lui avait tranché la gorge. C'était le seul endroit de qui était découvert. Quand le sang eu finit de couler et de tacher la robe et les murs, Amary prit fuite vers le nord, en passant par la forêt.
Qui n'avait plus de joie même la nuit. Une brume épaisse s'était levée, et les plantes donnaient l'impression d'être triste, et de haïr. Alors pour ne plus se faire retenir par les branches, Amary déchira le bas de sa robe. Le plus bas de celle ci était maintenant au niveau de ses cuisses. Elle continua donc son chemin, en ayant l'impression d'être suivie... Toutes les cinq minutes elle se retenait pour voir s'il y avait quelqu'un mais... A chaque fois, il n'y avait... Personne. Amary tenta d'observer le ciel pour se diriger mais le toit de feuillage empêchait toute vision. L'elfe était toujours convaincu d'être suivie. Elle sentait une présence. Qui se rapprochait... Encore... Encore plus... La tension montait, elle n'osait pas se retourner encore une fois... La chaleur et la lourdeur de l'air étaient de plus en plus insoutenable... Puis soudain elle se retourna ! Et !... personne... Elle était seule... A tout jamais.

                                           3 : Survie dans ce monde putride.

Une semaine de marche intensive jour et nuit l'avait épuisé. De plus elle n'avait que très peu de nourriture. Amary trouvait parfois des baies et autres fruits. La pluie apportait l'eau, mais aussi le chagrin. Le ciel pleurait déjà à sa place. Elle, elle ne le pouvait plus. La douleur était trop intense. Et la blessure trop profonde. Amary ne pouvait plus ressentir à présent. Elle n'était qu'une ombre maintenant, une âme errante, et si elle était morte, un fantôme. Enfin ,elle trouva une ville. Qui avait l'air peu chaleureuse. Mais c'était son seul moyen de refuge. Son seul endroit où aller. En y entrant, elle attira tout les regards. Tout le monde l'observait. Un long silence fit même son apparition. Elle se dirigea alors vers une auberge peu accueillante elle aussi. Quand Amary entra, tout le monde se tue. Elle marcha doucement, faiblement vers le comptoir où l'attendait le propriétaire de cet endroit. Arrivée, elle s'appuya sur le comptoir car elle ne pouvait plus tenir debout toute seule. Amary n'eu pas le temps de parler que le propriétaire lui tendait déjà la clé d'une chambre.

"Vous n'aurez pas à payer mademoiselle. Vu votre état, il vous faut vous reposer. Je vous ferai apporter un repas dès que possible. Allez y, montez, chambre numéro 6.
-Me... Merci..." De petites larmes coulèrent de ses yeux. Se fut les dernières. C'était surement le seul homme généreux ici. Amary monta donc, et s'installa dans la chambre numéro 6. Elle commença par se laver. L'eau était chaude, bien chaude. Une épaisse vapeur s'était formée. Amary en profita par la même occasion par laver sa robe abîmée. En sortant de la salle de bain de sa chambre, elle s'aperçu que le repas avait été déposé sur le lit double dont elle disposait. L'elfe meurtrit par la peine dégusta donc son repas... Mais plus rien n'avait de saveur. Alors elle alla dormir... Malgré tout les événements, elle réussit par s'endormir. Mais fut réveillée puis assommée quand trois hommes s’emparèrent d'elle. Ces hommes étaient des criminels, du genre à kidnapper des filles pour les forcer à se prostituer.
Amary se réveilla en cage, désarmée, et affolée. Elle entendait des hommes parler d'elle en disant qu'elle leur rapporterai gros. Et donc pendant un an elle fut esclave, et dût prostituer. ( je passe les détails car il est interdit de parler de ce genre de chose ici ). Pendant un an elle n'était qu'un objet, jusqu'à sa rébellion. Elle avait réussit un soir à défaire ses liens la retenant à un lit, et tua son "client". Une fois celui ci mort, elle entrouvrit un peu la porte. Il n'y avait qu'un seul garde, et par chance c'était celui qui avait récupéré ses armes. Amary n'hésita pas et lui sauta dessus en lui arrachant l'oreille gauche avec ses dents au passage. Elle voulait le voir souffrir. Elle profita de la douleur du garde pour reprendre son sabre et le transpercer avec une fois, puis deux, etc... Jusqu'à ce que celui ci soit vider de son sang et transformé en passoire. Amary était toute tachée de sang. Ce soir là, elle détruisit tout un réseau criminel et réalisa l'un des plus grand carnage. Les morts étaient méconnaissables. C'est là qu'elle se rendit compte qu'elle était douée pour tuer. Elle rentra donc dans l'auberge où elle avait été accueillit et trouva un emploi : chasseuse de prime. Amary tua alors la grande partie des criminels de la région et obtenu le titre de chasseuse sanguinaire. Elle passait maintenant ses soirées à nettoyer sa robe qu'elle avait réparée et améliorée. Celle ci était toujours tachée de sang. Et cela pendant une année supplémentaire. Ce job lui convenait parfaitement.

Description physique :

Amary est un magnifique elfe d'un mètre quatre-vingt six. Elle a la peau blanche, ses cheveux son rouges écarlate, longs et soyeux. Ses yeux font contraste avec grâce à leur couleur bleu foncé, un peu comme l'eau d'un profond océan. Elle est fine et a de... bonne proportion là où il le faut disons. Elle porte toujours sa robe maintenant rouge foncé et peu blanche. Bien sûr celle ci à été modifiée. L'arrière forme une sorte de cape fendue légèrement et l'avant ne change pas : longueur mi-cuisse max. C'est aux flancs que la robe est rouge. Au niveau des boobs elle garde sa couleur blanche. Amary possèdent aussi des gants de soie noirs allant presque jusqu'à la fin de l'avant-bras. Et au lieu de se finir d'un coup, cela se finit en dentelle noir.


Caractère :

Hum... Comment décrire ça... Dangereuse, imprévisible, provocatrice, séductrice, manipulatrice. Elle ne se dévoile jamais. Amary donne toujours une fausse impression d'elle. Pour qu'on ne se doute de rien. Elle est aussi intelligente et fourbe. A ajouter à ça : rancunière, persévérante. Amary vit presque sans émotion, ou disons plutôt qu'elle les refoule très bien. La perte d'être chers l'a totalement changé. La seule chose qu'elle s'autorise à garder comme émotion c'est la haine. Pour garder toute sa volonté de se venger. Il arrive parfois que tout ce qui a été revienne d'un coup. Lors de ces moments elle s'installe sur le toit d'une église et observe la nuit en pleurant.


Qualités : Elle a une ouï et une vue plus développées que les humains. Et elle est agile et silencieuse.

Défauts : N'hésite pas à dire ce qu'elle pense et n'hésite pas non plus à placer une lame sous la gorge des gens malpolis pour les remettre dans le droit chemin, ce qui lui apporte souvent des ennuis.

Particularités : Elle aime jouer au jeux de cartes et gagnes souvent, mais détestent la triche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Divin
Messages : 2053
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.   Lun 11 Aoû 2014 - 15:55

C'est validé, et tu sais, je ne suis pas si chiante que ça sur les prez, sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 204
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Derrière toi, avec une lame sous ta gorge...
MessageSujet: Re: Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.   Lun 11 Aoû 2014 - 17:39

je sais ^^ mais tu m'avais demandé de ralonger tout ça, ça en avait besoin de toute manière. Un petit rafraichissement s'imposait sur mes personnages ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kira tu voulais une meilleur présentation, maintenant tu l'as.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Kira
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Port d'Accueil :: Présentations validées-
Sauter vers: