Partagez | 
 

 Scintille petite lumière, scintille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Scintille petite lumière, scintille.   Sam 28 Juin 2014 - 18:22

A l'ombre d'un rocher, Chessha feuilletait son grimoire. Les températures élevées de cette saison ne permettait pas de rester plus d'une heure en plein soleil et la prochaine ville était à 3 heures de marche.. En tournant une page, un portrait glissa sur le sol. C'était un avis de recherche avec une faible récompense a la clef. Ce qui intriguait l'hybride était le simple mot écrit au dessous. Un mot. Un tout petit mot. "VeNGEanCE". Ce mot était écrit d'une couleur explicite. C'était une couleur a la texture poisseuse malgré le fait qu'elle soit sèche. C'était du sang.
Je sortit d'un encart de mon livre une carte de Clochemousse. Je décidais de repartir dés que le temps me le permettra. Je vidais mon sac sur le sol : Une gourde a moitié pleine, quelque miettes de pain, une cape et un sabre oriental. Je n'était pas très bien équipé mais je ne roulais pas sur l'or. Dés que la nuit commençait a tomber et que l'air se rafraîchissait je me mit en route. Le chemin promettait d'être long mais une récompense m'attendait a la clef. Une information ? Un souvenir ? Seul les dieux le savent.
Le chemin forestier paraissait peut attrayant mais paraissait sur la carte le seul chemin à prendre.
Le sentier en terre battue était clairement délimité et passait entre plusieurs conifère et autres arbres.
- Aouch !

Ce cri avait retenti dans la forêt comme une explosion dans un temple. En nous approchant plus près, on pouvait apercevoir un homme-chat gisant sur le sol.

-MOTHERFUCKING CAILLOU !

Cette seconde explosion de rage avait également fait fuir tous les oiseaux de la forêt le privant ainsi d'un repas potentiel.
La suite du chemin se passa sans encombrement majeurs (mis a part quelques branches qui voulait embrasser violemment le visage de Chessha)
La lune commença a couvrir lentement le soleil pour totalement prendre sa place et recouvrir le ciel d'un voile sombre. Le village était plutôt éclairé malgré l'absence de citadins à l’extérieur. Le village ne comportait sûrement une trentaine d'habitant mais semblait posséder une boutique et une auberge. Je me dirigeais en premier vers cette dernière. En prenant soin de me cacher le visage, je me dirigeais vers la tenancière qui m'indiqua son prix. Je m’empressai de sortir quelques piteuses pièce de mon sac. Le compte n'y était pas. Elle me proposa un arrangement, je devais dormir dans une petite cabane annexe de la cabane pour ce prix et me lever aux aurores pour préparer une partie des repas. Je finis par accepter en négociant une légère baisse de prix et me dirigeait vers mon logement. C'était une minuscule cabane avec un simple tas de paille au centre. Sans m'en rendre compte, j'étais déjà allongé et je m’endormis sans poser aucunes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Scintille petite lumière, scintille.   Sam 28 Juin 2014 - 21:11

-Mon petit ! Mon petit à disparut !!
 
Voilà à quoi ce résumait le quotidien de Myosotis depuis quelque semaines depuis que les mères avaient mis au monde et que les chatons étaient assez grand pour ce déplacer tout seul. Et ils ne se privaient en rien de se soustraire à leur mère.

-Ce ne sera que la septième fois en quinze jours... Allez tous le monde ! Vous me pister la trace depuis la niche de Mia. Le petit est sûrement parti vers le lac … mais envoyez du monde pour renifler un peu plus loin. On ne sait jamais.

-Il s'est peut-être perdu et erre sans savoir où il est ! Ou alors il s'est fait attraper ! Oh par mes ancêtres !! Retrouvez moi mon petit !

-Calme toi Mia ! Myosotis avait parlé d'une voix ferme. "Ton petit va bien il a sûrement fugué comme d'habitude ; ce n'est pas nouveau. Retourne auprès de tes autre petits je viendrais moi même t'avertir quand nous l'aurons retrouver.

-B-bien Merci monsieur... C'est juste... Je me fais du soucis vous comprenez ? L'amour entre une mère et sa progéniture c'est sacré. Même si cela dit, la progéniture ne sent rend pas toujours compte.

-Tu n'es pas la seule dans ce cas. Chaque jour, des petits tentent de s'échapper. C'est l'âge de la découverte. Et plus tard ils devront traçer leur propre chemin. Tu comprends ?

-Ou-Oui monsieur. Je veillerais à ce que cela ne se reproduise pas, excusez-moi mais je dois y aller.

-Prend soin de tes chatons.

Mia s'en va sans un mot mais bien plus calme qu'à son arrivée. Qu'est-ce que Myosotis ne donnerais pas pour s'évader ne serait-ce que quelques instants, histoire de se remettre les idées en place et de... Dormir, oui dormir. Depuis combien de temps n'avait-il pas fait une nuit complète ? Sûrement depuis trop de temps à en juger ses paupières qui commençait à tomber toutes seules.

-Alors frérot ! On se met à faire la sieste debout ?

-Quita ! Mais que fais-tu ici ?! n'étais-tu pas sensé patrouiller à la frontière ce matin ?

-J'ai demandé à Motto de me remplacer. Il ne peut pas tenir en place, soupira Quitta
Tu devrais lui confier plus de travail.

Myosotis frémit. Se pourrait-il que sa sœur se rapproche de Motto pour ainsi en faire la promotion ?
Cela lui ferait vraiment plaisir que sa sœur ait des petits à elle.

-Tu ne m'as toujours pas dit ce que tu venais faire ici. Je suis débordé de travail cette saison je n'ai pas une minute à moi.

-C'est justement l'objet de ma venue. Personne ne peut crouler sous le travail comme tu le fais. Alors va prendre ta journée, je m'occupe d'absolument tout.

La tentation était grande, Mais sa sœur saura t-elle s'occuper de tout ?

-Arrête ! Tu t'inquiètes ! Je le vois bien. Tu penses que je n'ai pas les épaules pour seulement une journée de commandement ?! dit-elle d'un air effarouché. 

-Non, non... Je ne disait pas ça mais tu...

-Alors barres-toi ! Prend ta journée ! Et ne reviens pas avant demain au lever du soleil.

Myosotis battit en retraite. Une fois que sa sœur avait une idée en tête il ne fallait même pas penser la déloger. Vu que son programme avait changé du tout au tout, il pouvais aller faire une longue sieste sur les rocher près de la rivière.
Le trajet n'était pas des plus difficile à trouver. Le chemin par lequel Myosotis passait était parsemé de fraisiers, qui en cette saison laissait échapper de belles odeurs avec les-quelles il pouvait localiser la rivière.
Une fois arrivé sur la berge, il se trouva un rocher chauffé par les doux rayons du soleil et il s'endormit comme un nouveau-né.

Cette fois-ci, Myosotis rêva d'une ruelle. Une ruelle entre deux bâtiments humains. Une odeur très forte régnait en ce lieu comme si le nez de Myosotis était en train de brûler. Il était dans un cul-de-sac. Coincé, piégé. 
Une silhouette hominidé avançait vers lui, comme un étau qui se resserre. Cette silhouette encapuchonnée s'approchait toujours plus de lui, puis elle s'agenouilla. Tétanisé Myosotis cherchait une échappatoire pour fuir mais le passage était bloqué. 
L'individu porta la main à son capuchon et le releva... Un homme... arborant des oreilles félines. Myosotis encaissa le choc et l'inspecta alors plus attentivement et fut surpris de voir une queue onduller à l'arrière de l'inconnu. Puis la scène fut brusquement envahi d'une lumière et le rêve pris fin.

L'aube pointait le nez à l'horizon. Les oiseaux matinaux entamaient leurs rituel chantant. Le rêve que venait de faire Myosotis le perturbait au plus haut point. Comment une telle chimère avait pu voir le jour ? Et pourquoi diable viendrait-elle à lui ?

Les visions que faisait Myosotis n'étaient jamais simple à comprendre mais quand on cherchais, ne serait-ce qu'un peu, on trouvais un début de réponse.
Myosotis avait déjà une piste. La ville des bipèdes. Elle n'était qu'à une heure de marche en direction de l'est. Mais il devait prévenir sa sœur qu'il risquerait de rentrer plus tard que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Scintille petite lumière, scintille.   Lun 30 Juin 2014 - 23:30

Une caresse ? Un sourire ? Une tendre étreinte ? Chessha ressentait une douce chaleur au fond de son cœur. Le soleil le tire doucement tandis qu'il poussa un grognement digne d'un adolescent réveillé aux aurores. Il devait être dix heure car le soleil était presque à son zénith. L’extérieur du cabanon semblait plutôt agité. Cela devait être le marché periodique.

J'enfilais rapidement ma cape, accrocha mon grimoire a ma ceinture ainsi que mon épée. Je passais mon sac sur mon épaule et rabattis mon capuchon sur mes oreilles, et sorti délicatement du cabanon pour ne pas attirer l'attention. Malgré ces précaution j'oubliais que je me baladais uniquement avec une cape et un pantalon, oubliant le reste. Je m'empressai de me couvrir le corps avec ma cape et me dépêchait de sortir de ce marché quand soudain je senti quelque chose passer rapidement sur mon tibia et qui s'envola un peu plus loin a cause du choc et de ma force encore inconnue pour moi. Je couru vers la pauvre chose et l’empêcha de se faire écraser par une foule se dirigeant vers un promotion et l'emmena dans une ruelle discrète. C'était un chat.. familier. Je me rappelais soudain ! La forêt ! L'arbre creux ! Le goût horrible des scarabées ! Tout me revenait !

- Minou ? J'te r'connaît ! J't'ai vu dans les montagnes ! Comment es-tu arrivé la ?

L'animal semblait perdu. Il tournait la tête dans tous les sens comme pour chercher la provenance du son. Je cherchait son regard mais il était perdu. Ses yeux étaient d'une couleur bleu comme l'océan.

- Cette odeur.. Je la reconnaît. On dirait qu'on y a mélangé plusieurs odeurs. Un homme, un chat ? Tu es l'hybride de la forêt n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Scintille petite lumière, scintille.   Mar 1 Juil 2014 - 0:45

La rosée perlait sur l'herbe drue de la plaine surplombant le village d'homme nommé Clochemousse. D'une certaine façon, les hominidés acceptaient les chats comme un élément faisant pleinement parti du décor de la ville. Et parfois même, ils offraient quelques friandises pleine de sauce d'on seul eux avait le secret. Certaine mères s'étaient établie dans quelques bâtiments et y menaient une vie paisible le temps d'élever leurs chatons.
Myosotis n'aimait pas les Hommes. Ils étaient imprévisible et dangereux. Plus d'une fois, un chat se faisait attraper et on lui accrochais à la queue des casseroles et des gobelets. Les nœuds fait étaient complexes et il fallait de nombreux coups de dents pour retirer la masse brinquebalante.

Myosotis arriva au centre ville déjà plein d'activité. Le bruit aux alentours l'informait que le marché venait d'ouvrir ses portes. La raison même de sa venue en ville lui était inconnu. Poussez par sa vision il ne s'était pas chercher de raisons. 
Il pénétra a travers la foule en évitant de justesse plusieurs fois qu'on lui marche sur la croupe. Ce que Myosotis adorais dans les marcher hominidé, c'était les odeurs. Venant des quatre coins du monde, elle resplendissaient, brillaient de milles feux tantôt rougeoyante et colérique ou bien dorés et apaisantes. 

Soudain le petit de Mia qui avait disparut la veille vint se frotter contre ses flancs dans le coin d'un établi.

-Mais par les esprits !Que fais-tu donc encore ici ?! Ta mère était déjà morte d’inquiétude que tu ne sois pas rentré cette nuit !

Le pauvre petit était simplement parti à l'aventure dans la cité hominidé, histoire de quitter l'ambiance étouffante qui régnait dans son nid. Il était affamé et sale comme un chiot. Myosotis le sermonna un moment avant de le renvoyer au village avec le serment qu'il ne quitterait plus sa mère jusqu'à la fin de son apprentissage, sinon il devra être surveillé jour et nuit et travaillerait deux fois plus.
Myosotis fit quelques pas Puis il sentit une odeur particulièrement étrange et familière. Elle remontait à l'époque de son malencontreux enlèvement. Celle de cet étrange hominidé qui lui avait sauver la vie. Curieux Myosotis décida de suivre la piste odorante tout en évitant soigneusement les passants.
La piste le mena à l'autre bout du marché, vers sa seconde porte. Il trouva là l'individu qu'il cherchait. L'odeur entêtante révélait certaine particularité. Cet homme n'en était pas tout a fait un. Il était hybride, ces créatures magique arpentant le monde. Mais un hybride mi-homme mi-chat.
Il s'approcha pour saluer l'individu en se frottant contre sa jambe mais celle-ci se souleva violemment et l'envoya en l'air.

Il atterrit sur une caisse d'orange. Il était désorienté et sonné. Il entendit des bruit de course de l'hybride qui avançait vers lui.Il l'attrapa et l'emmena dans une ruelle. Il lui parla... Dans sa langue.

- Minou ? j'te r'connait ! J't'ai vu dans les montagnes ! Comment es-tu arrivé là ?

Encore désorienté et cherchant ses repères, Myosotis dit :

- Cette odeur...Je la reconnait. On dirait qu'on y a mélanger plusieurs odeur. Un homme, un chat ? Tu es l'hybride de la foret, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Scintille petite lumière, scintille.   Dim 6 Juil 2014 - 10:49

Des événements étranges se sont produits récemment. Mon grimoire qui communique avec moi. Le fait que je croise ce chat ici . J’espère que le destin ne m'en veut pas.

-Comment vas-tu depuis ? Que fait-tu ici ? Comment t-appelles tu ?

-Tu parles trop. Je suis Myosotis : seigneur des terres s’étendant sur 10 horizons, gardien de la paix et de la prospérité de mon royaume.
-Okay Myo ! Je suis Chessha !
-Je m'appelle Myosotis, Chessha.
-Okay Myo ! Chez moi, on a l'habitude d'inviter son sauveur chez soi !
-Quoi ? Mais tu as failli me tuer !
Chessha rougissait un peu et faisait mine de bouder tandis que Myosotis restait de marbre.

-Mais, je t'ai sauvé des vilains pieds des vilains passant et de la vilaine boue !
-Tu m'insupporte. Mais je dois bien t'aider vu que tu m'as sauvé dans ces montagnes.
-T'es génial Myo !
-Myosotis.

Le chat grimpa sur mon épaule et m'indiquait la route doucement comme s'il lui fallait du temps pour réfléchir. Nous nous engouffrâmes dans une forêt. En continuant le chemin, on a débouché sur une rivière.Le pont qui la surplombait était fait de pierre avec un pilier central tout en pierre, malgré quelques creux comblés habilement avec du bois. En le traversant, on avait l'impression de changer de monde. Une clairière ...rose. En effet, le cerisier qui régnait au milieu de cet endroit lançait des pétales partout ou le vent pouvait les porter. Le sol en était couvert. Nous décidions de se reposer une minute au pied du cerisier, en dégustant des fraises sauvages qui poussait au pied de ce dernier bien sur.

- Tu ne m'as toujours pas dit ce que tu fabriquait a Clochemousse.
-Et pourquoi je te le dirais ?
-Je sais pas moi.. Tu es méchant Myo !
-Myosotis ! Dit-il d'un air agacé.

Chessha faisait semblant de partir en courant pour voir si son partenaire de route aller s'excuser. Mais il n'en fut rien. Myosotis restais assis, la, sans bouger, tel une statue. La queue entre les jambes, Chessha retournait doucement vers son partenaire.

-On devrait reprendre la route avant la nuit.

On aurait dit que Chessha avait changé. Il paraissait plus sérieux. Il tendis son bras au chat qui s'empressa de grimper sur son épaule.


La suite de la route se passa dans un calme d'église. On entendait les bruits de la nuit, le bruissement des feuilles et les pas des aventuriers. Même l'estomac de l'hybride avait céssé de gargouiller. On aurait dit une autre personne.
     - Chessha ?
-Oui Myosotis ?
-Que se passe t-il ?
-Rien. Je me suis rendu compte que je t'étais agaçant donc je muri, excuse moi Myosotis.


Ce « Chessha » l'intriguait de plus en plus. Était-il de ceux qui changent du tout au tout en un instant ? Tout du moins il était satisfait qu'il l'appelle enfin par son prénom.

-Et pourquoi tu ne suis pas mes instructions du chemin depuis tout a l'heure ?
-…
-Réponds !
-Hé hé hé..

L'étranger attrapait le chat et l'enfonça dans son sac et courut vers ce qui semblait être des ruines.
Une fois arrivé, l'inconnu ligotait les pattes de Myosotis et le jetait qu pied d'une stèle. Un homme sortait de derrière un pilier. Il avait le bras tendu et de la lumière bleutée s'en dégageait. Il contrôlait Chessha !

-C'est tellement moins fatiguant de contrôler un abruti plutôt qu'un vieux chat aveugle! Haha !

Myosotis n'était décidément pas en position de force. L'inconnu se tourna brusquement et fis dos a Myosotis se tournant vers un plan de travail recouvert d'un cercueil.

-Je suis Jinse. Maître nécromancien et toi tu es ma petite friandise pour le roi sans nom. Je ne sais pas comment, j'ai l'impression que... comment dire ? Que tu diriges en quelque sortes les chats de cette région. Et lui.. Je ne l'ai jamais vu,mais je m'en moque. Il est sous mon contrôle a présent et rien ne le relâchera ! Hahaha !

Un rire de dément résonna à travers les ruine provoquant quelque chutes de poussière ça et là.
Myosotis commençait a ronger ses liens jusqu'à se libérer. Il bondit sur l'adversaire mais se fi brusquement repousser par un Chessha dénué d'émotion. Son regard était vide.

Chessha dégaina son sabre et fonça tête baissée sur l'animal. Myotosis entendant le sifflement du métal, l'esquiva de très peu. Et commença a s'échapper par la forêt, laissant le pauvre Chessha à son propre sort.

-Je doit le sortir de là ! Hurlait Myosotis a qui voulait bien l'entendre.

Brusquement, il stoppa sa course et se retournait. Chessha était juste là, prêt a lui trancher la gorge ; sa forte respiration et l'odeur de sa sueur le localisait à seulement quelques pas. Myosotis essaya de repartir à toutes jambes mais il s'enmella dans un épineu et ne pu partir. Puis une explosion, repoussa Chessha qui se cogna contre un arbre. Il y avait une fine gangue d'énergie à l'air destructrice, autour de Myosotis. Il ressentit le choc contre cette barrière ; il ressentait la barrière dans son ensemble. L'hybride s'agitait et commençait à reprendre ses esprits.

-A manger ? Ou ça à manger ?
-Qui es-tu ?!
-Hein ? Bah c'est moi, Chessha !
-Ce tour ne fonctionnera plus sur moi !

Myosotis fonça sur l'hybride, l'étrange magie défensive toujours en action. Chessha eu juste le temps de s'écarter et Myosotis traversa l'arbre là ou une seconde plus tôt ce trouvait Chessha. Le conifère s'effondra en une pluie d'aiguilles.

-Waouh ! Tu sais faire ça Myo ?
-Myosotis ! Je te l'ai déjà dit non !?

Mais c'est là qu'intervint le déclic. Il se rappela l'étrange conversation qu'il avait eu avec lui il y a seulement quelques vingtaines de minutes. Chessha avait complètement changer de personnalité il était resté silencieux et avant ça il avait dit qu'il avait « muri ». S'il recommençait à l'appeler par son diminutif, sa voulait dire que le vrai Chessha était revenu.

-Chessha ! Tu es de retour ?
-De retour ? J'était parti ?

Myosotis lui raconta alors l'histoire qui s 'est déroulé une heure auparavant.

-Et il ressemblait a quoi ?
-Je ne sais pas.
-Tu l'as pas vu ? Il était juste en face de toi !
-Je.. Je suis aveugle de naissance...
-Quoi ?! Le ton étonné de Chessha le fit presque sourire. Je suis désoler de l'apprendre.
On va devoir le retrouver partenaire !
-Partenaire ? Tu ne t'avance pas un peu ?
-On s'en fiche ! Je te considère comme tel. Il disait cela d'un ton enjoué comme-si ce qui s'était passé il y a à peine une heure n'avait jamais eu lieu
Nous devons retourner chasser cet horrible personnage de chez moi.
-Allons-y !

L'équipe se dirigea alors vers les anciennes ruines.

-Retourne toi !

Jinse se retournait alors. Chessha se pétrifia.


-C'est.. toi ?
-… Tu as beaucoup changé... Chessha.
-NOOOOOOOON !

Des centaines d'images défilaient dans la tête de Chessha. Des hommes, des femmes, du sang, Jinse.

-Je te hais ! Hurla-t'il

Chessha sorti son sabre et fonçait sur Jinse à une vitesse fulgurante. Au moment de l'impact, Jinse esquiva et hurla :

-C'est trop tard !

Des dizaines de bras dénués de chair sortirent de terre et le grand cercueil tambourinait. Jusqu’à craquer.  Alors, un vieux roi momifié en sorti.. Une vingtaine de mort envahissait alors les ruines antiques.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Scintille petite lumière, scintille.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scintille petite lumière, scintille.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scintille petite chauve souris ♫
» Something as divine does not exist ... [PV Petite Lumière]
» Petite Lumière. (fini)
» [Libre] A la conquête de la petite lumière !
» LUCY ☼ Petite lumière dans la nuit [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Océan Intérieur-
Sauter vers: