Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 417
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Sam 5 Sep 2015 - 1:11




I AM JUST A FOR-EVER-LOST SLUG

Lorsque la forme clair de Percebrise apparu, si imposante aux yeux de Limace, cette dernière pensa d’abord que le Maître descendait du ciel pour la punir. Mais c’est avec un certain soulagement qu’elle réalisa que ce n’était pas un géant d’Or qui venait la trouver, mais bel et bien le dragon Blanc. L’avait-il entendue ? Ou bien l'avait-il repérée sans son aide ? Sur le moment, la réponse lui importa peu ; seule sa présence comptait pour elle. La pression qu’elle venait de ressentir commença à diminuer. Elle se sentait plus en sécurité avec Percebrise, parce qu’elle savait qu’il connaissait le Dehors, et aussi parce qu’elle avait fini par lui accorder une partie de sa confiance – qui n’était en même temps pas très difficile à obtenir. L’entendre lui parler la calma, et elle parvint à faire abstraction du Soleil qui venait de renaître, essayant de croire aux paroles de Percebrise. Elle n’était toujours pas convaincue de la bonté de cette immense boule de lumière qui inondait maintenant les parcelles de sol que les géants ne cachaient pas.

Elle observa Percebrise, et se rendit compte avec étonnement qu’elle hésitait moins à poser les yeux sur lui. Il avait l’air d’avoir l’esprit embrumé, comme si son corps était là, mais que sa tête était encore à moitié ailleurs. Oui, il avait bien l’air fatigué. Reconnaître les signes de cette fatigue chez le Blanc lui fit soudain prendre conscience de son propre épuisement. Sans trop pouvoir le contrôler, elle sentit ses mâchoires s’ouvrir en grand et tirer sur ses muscles endormis. Elle expira longuement dans un bâillement comme elle n’en avait pas fait depuis longtemps. Avec tous les évènements récents, elle n’avait pas pris la peine de se reposer, ni de penser qu’elle était fatiguée. Et pourtant, elle comprit qu’elle avait envie de s’écrouler dans un coin d’ombre et de fermer les yeux. Mais elle ne voulait pas faire ça ici, perdue au milieu de nulle part. De plus, Percebrise lui avait posé des questions, et elle se sentait obligée d’y répondre ; comme elle l’avait toujours fait. Pourtant, elle savait qu’elle n’oserait pas avouer au Blanc pourquoi et comment elle était arrivée ici. Et même si elle en aurait eu le courage, elle aurait été incapable d’exprimer avec des mots ce qu’elle avait ressenti. C’est donc avec un grand étonnement qu’elle se dit qu’elle allait mentir.

-Je… - elle avait encore du mal à trouver les sons qui correspondaient aux bons mots – ...voulais juste mar.cher. Et je me suis per.due. Et là le… So.leil, le Soleil est revenu.

S'entendre parler la fit se sentir à la fois triste et joyeuse. Même si elle s’exprimait terriblement mal comparé aux autres, elle avait oublié depuis longtemps à quoi ressemblait le son de sa voix, et il sonnait comme une douce musique de joie à ses oreilles. Oh, les autres seraient peut-être contentes de l’entendre elles aussi ! Mais elles n’étaient pas là. Limace réalisa alors que Percebrise les avaient laissées seules. Est-ce qu’il s’était passé quelque chose ? Elle eut soudain très peur, et les efforts que faisaient sa voix pour s'éveiller cédèrent la place à la parole mentale.

-Où sont les autres ? Elles vont bien ? Est-ce que… Est-ce que le Maître est revenu… ?

Cette idée lui tordit le ventre. Elle se crispa en imaginant le Maître tomber du ciel en enveloppant ses immenses membranes d’or autour des autres, avant de les emmener vers le Soleil pour toujours. Ce serait terrible. Terrible, et horriblement triste. Le Maître serait tellement, tellement en colère. Et ça serait de sa faute. Encore. Elle se mit à labourer le sol avec ses griffes, la tête basse. Elle se sentait de nouveau perdue dans les émotions troublantes qu'elle avait ressenties plus tôt. La douleur qui lui faisait vibrer les cœurs, et surtout le poids invisible qui l'écrasait. Non, les autres allaient bien. Il fallait qu'elles aillent bien. Parce que si ce n'était pas le cas, elle... Elle ne savait pas ce qu'elle ferait. Mais elle savait qu'elle se sentirait affreusement mal. Elle avait déjà été séparée d'elles pendant d'interminables moments, alors qu'elle attendait que ses membranes apparaissent enfin. Elle ne voulait pas revivre ça, parce qu'elle serait trop seule. Et elle ne voulait plus l'être. Surtout pas dans le Dehors.

Elle regarda Percebrise dans les yeux, ces yeux qui avaient la même couleur que le ciel qui maintenait le Soleil au-dessus de leurs têtes. Elle voulait rentrer, retrouver les autres – parce qu'elles allaient forcément bien, elle se refusait de penser le contraire – et peut-être s'endormir près d'elles. Et surtout, surtout, les guérir, pour que plus personne ne devienne vide et immobile à cause d'elle.  

NOTE : Tu peux pas savoir le nombre de fois où j’ai baillé en écrivant ça. Mutch luve.
Et asstag j'aime bien ta première partie quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 370
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Sam 7 Nov 2015 - 9:53


L'esprit encore embrumé par le sommeil, Percebrise n'écouta que d'une oreille. Son attention se porta majoritairement sur la forêt dans laquelle ils se trouvait : cet endroit lui était vaguement familier, mais il ne se souvenait pas non plus de s'y être aventuré. Il en déduisit qu'il s'agissait de la frontière qui marquait l'entrée -ou la sortie, selon le point de vue- de son territoire. Un épais tapi d'aiguilles de pin et d'écorce crissait sous ses pattes, et tout autour d'eux, d'étranges bruits d'animaux retentissaient de temps à autres. L'endroit semblait avoir été épargné par l'incendie : il n'y avait ni odeur de brûlé ni végétaux calcinés : l'agitation lui confirma qu'une bonne partie de la faune de sont ancien territoire s'était réfugié dans cette partie de la Vallée de Sadda. L'albinos en eut l'eau à la bouche ; n'écoutant que son instinct, il se mit aussitôt aux aguets. Le plus tôt ils mangeraient, le plus tôt ils seraient en état de voyager. Il avait sa petite idée du seul endroit où il pourrait peut-être trouver un remède contre le mal qui affectait les dragonnelles, et éventuellement trouver des réponses à ses questions. Voyager jusqu'au Lavadôme lui paraissait être l'idée la plus folle de sa vie -mais aussi une des plus excitantes-, étant donné qu'il était un des dragons les plus recherchés à ce jour, au même titre que l'ex-Impératrice Consort... Surtout qu'il  n'en était revenu que quelques jours plus tôt. La perspective d'y retrouver son charmant frère, si cultivé, si parfait, était tout sauf réjouissant... Avant de se rappeler que ce-dernier était parti à la recherche de leur défunte sœur -Le Grand Anonyme ait pitié de son âme. Nul doute que les anklènes, ces vilains curieux, s'éprendraient d'intérêt pour le groupe de dragonnelles, et le cas particulier de Limace. Grise, maigre comme un coucou, et venimeuse. Il se demanda s'il y avait autre chose qui pouvait clocher chez elle ; il ne serait pas étonné si c'était le cas.
C'en était décidé : aujourd'hui, ils partiraient vers le Lavadôme. Et une fois là-bas, il serait débarrassé de ce petit groupe fort sympathique, mais tout aussi encombrant.

Il se retourna vers Limaces et la regarda d'un œil scrutateur : une immense ignorance se lisait sur son visage... Quelle tristesse. De toutes les rescapées, elle semblait être la plus naïve, la moins douée, la moins équilibrée. Il se demanda combien de temps elle survivrait dans le vaste de monde.

« Bon, dernière fois, le Soleil n'est pas méchant. Les autres vont... Bien. Elles sont, disons, choquées. Mais nous ne pouvons pas rester-là, je connais un endroit où pourrions trouver un remède contre votre drôle de maladie. Suis-moi : d'abord je vais chasser, et ensuite on va rejoindre les autres et leur annoncer notre départ. Si tu ne veux pas voler, alors tu grimperas, mais je ne t'aiderai pas, car il va falloir apprendre à te débrouiller toute seule, sans l'aide de personne. C'est comme ça que ça fonctionne chez nous, dragons. Une fois qu'on quitte la couvée, il n'y a aucun retour en arrière. »

Sur ces mots des plus doux, il lui ordonna d'un geste de la queue de ne plus boucher. Il pouvait clairement sentir les vibrations significatives d'une troupe de cochons sauvages qui trottaient non loin d'ici. Sans hésitation, il se faufila furtivement dans les sous-bois et revient quelques dizaines de minutes plus tard en traînant un gros sanglier mort. Les deux dragons rejoignirent ce qui semblait être le pied de la falaise : il accorda un bref regard à Limace avant de prendre son élan et de décoller.
Tout là haut, les dragonnelles s'étaient regroupées, collées les unes aux autres, formant une une drôle de masse. Les ailes protectrice de Poussepierre les recouvrait, mais elles semblaient plutôt attirées par cet immense astre lumineux qui baignait le ciel de sa lumière dorée. Sans attendre la grise, il posa son sanglier dans un coin et s'adressa à elles.

« Je nous ai ramené de quoi manger, mais avant, laissez-moi vous expliquer le programme. Certaines d'entre vous sont malades, et je ne suis pas assez qualifié en tout ce qui concerne les soins pour vous aider. Cependant, je connais un endroit où nous trouverons d'autres dragons qui sauront vous aider. Préparez-vous, dragonnelles, car un long voyage vous attend. »
FIN de RP pour moi, libre à toi de répondre ou non le reste on en parle via Skype ou MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]
» Mon royaume pour une chanson [pv Erato]
» Mon royaume pour un simple sourire
» [Solo] Mon royaume pour un Wotan
» Un leprechaun, un leprechaun, mon royaume pour un leprechaun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Montagnes Rouges-
Sauter vers: