Partagez | 
 

 Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Sam 8 Mar 2014 - 23:07

HRP:
 


   
« Aller, mène moi à tes camarades. Je peux peut-être faire quelque chose. »
Ouf. Il n’avait pas l’air fâché. Ses paroles sonnaient comme un ordre à son cerveau, reformaté pour obéir. Elle réagit donc docilement et fit demi-tour sur elle-même avant de se mettre en marche. Rentrer à la grotte ne devrait pas prendre trop de temps. Elle n’avait pas marché très  longtemps avant de trouver la Chose. Il allait aider les autres ! Au fond, Limace était contente. Elle n’avait pas trouvé le Maître, mais quelqu’un allait faire quelque chose pour Poussepierre et les autres. Elle avait pourtant l’impression de faire une grosse bêtise. Est-ce que le Maître serait d’accord ? Elle leva un œil timide vers le Soleil. Il l’aurait peut-être déjà brûlée, si c’était une bêtise, non ? Et après tout, la Chose était aussi un Maître, alors…
Elle se sentait mal à l’aise. Elle n’avait pas l’habitude de guider. Même avec les autres, elle ne faisait que suivre. Comme ça, elle était sûre de bien faire. Et le Maître était content. Hors, là, la Chose était derrière elle. Rien que cela la faisait frissonner. Et s’il décidait de lui sauter dessus sans qu’elle ne le voie ? Elle avait encore peur. Mais elle se rassurait en se disant qu’elle rentrait. Elle allait réussir sa mission – enfin, dans un sens. Elle aller retrouver sa grotte, et serait à l’abri du Soleil, et du Dehors.
Même si elle venait de faire le chemin de l’aller, elle avait du mal à se repérer dans l’autre sens. Tout était trop inconnu pour elle. Les grands bâtons verts se ressemblaient tous, le ciel changeait tout le temps de forme, et le sol n'était jamais pareil. Le Dehors la terrifiait vraiment. Elle hésitait quelque fois, et s’arrêtait. Mais elle avait peur que la Chose ne s’énerve, alors elle se remettait vite à marcher.
Quelque chose changea soudain dans l’air. Elle s’arrêta d’un coup, et se tassa sur elle-même. C’était froid, et… Glissant. Ça frôlait sa peau d’une drôle de façon, et ça faisait du bruit dans ses oreilles. Elle sentit ses ailes se gonfler. Puis ça disparu. Était-ce l’une des choses dangereuses du Dehors dont parlait le Maître ? Peut-être que ça allait revenir. Il fallait vite qu’elle rentre. Elle n’osa pas interroger la Chose. Alors, elle se remit en marche.
Elle senti ses cœurs battre plus fort dans son cou lorsqu’elle reconnut l’entrée de la grotte. Elle avait réussi ! L’endroit était situé dans une zone très rocailleuse. Il n’y avait que des pierres autour. Sur les côtés, sur le sol, et même vers le ciel. Elles étaient fines et tranchantes. Mes ses pattes avaient l’habitude de fouler les sols durs et coupants. Elle marcha habilement à travers le dédalle de roches. Son poids lui permettait de ne pas trop s’enfoncer. La grotte était cachée dans un énorme bloc de pierre, un mélange entre falaise et montagne. Elle se demanda comment elle allait faire pour grimper. Ça avait été plutôt simple de descendre. Elle s’était agrippée à des morceaux de roche et avait dévalé la pente raide petit à petit. Mais là… Elle se tourna vers la Chose, confuse.
- C’est là-haut…
Elle baissa la tête et les yeux, d'un air désolé. Et si elle l'avait fait venir pour rien ? Il s'énerverait. C'était sa faute. Et elle savait que quand les Maîtres s'énervaient, ils punissaient les responsables.

   Codage by Bird for all forums ©


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 384
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 9 Mar 2014 - 11:34

Hors RP:
 
Je la laissai ouvrir la voie, vu qu'elle connaissait le chemin... Sinon je l'aurais fait bien sûr, c'est toujours le chef qui guide. Quelques fois, j'avais l'impression qu'elle était sur le point de nous perdre. Ah non, ça, pas question ! C'était ses petits pas hésitants et ses ralentissements fréquents qui me faisaient dire ça. Par mes Écailles, elle ne sait pas où elle va ou quoi ? Exaspéré par notre lente progression à travers la forêt, je continuais néanmoins de la suivre, là où le terrain se faisait plus dur, plus rocailleux. La sensation des petits graviers sous mes pattes et entre mes griffes était fort désagréable, mais je devais m'en accommoder ; il me tardait de découvrir la caverne de Limaces et de ses consœurs. Peut-être que le Doré gardait un immense trésor dans sa montagne ! Si c'est le cas, je lui chiperai quelques pièces au passage, il me les devait bien après tout ce qu'il m'avait emprunté sans jamais le rendre. J'ai horreur de ce genre de comportement : quand on est mercenaire, il y a toujours quelque chose en retour, c'est ça l'avantage. Et puis si quelqu'un essaye de me rouler... Je lui griffe les oreilles.

L'air se fit de plus en plus lourd à mesure que nous progression. Le ciel bleu se couvrit de nuages gris foncés, et j'avais à peine le temps de lui annoncer qu'il allait pleuvoir que déjà de grosses gouttes virent s'écraser sur mon museau. J'en reçu une énorme dans l’œil, dans le genre deux fois ma taille ! Ça piquait. Super, nous allions devoir continuer à avancer là-dessous. Limace - quel nom à chier sérieux - qui n'avait rien dit jusque-là, semblait un peu crispée sous la pluie. J'avais envie de lui dire "Eh nenette, calme-toi c'est que de la pluie." Fort heureusement, à notre plus grand soulagement à tous les deux, l'averse se fit rapidement moins forte, et bientôt, le ciel fut à nouveau dégagé et bleu. Au loin, d'autres nuages se profilaient. Ça devait être une journée à averses...

Nous arrivâmes à une espèce d'éboulis, au pied d'une très, très grande falaise, et après avoir traversé l'affreuse zone de pierres coupantes qui délimitaient mon territoire - qui voulait de cet endroit ? Je regardais dans la même direction que Limace, vers le haut : je finissais par distinguer une entrée dans la falaise. Dis-donc, elle était bien cachée. Limace se tourna vers moi, presque désolée. En effet, c'était là-haut, Eyup. Pas besoin de me le dire, je l'avais déjà diviné. Houp pardon par lange a fourché, je voulais dire deviné. Deviné, divin, moi... Hum bon bref un peu de sérieux tout de même. Je roulai des yeux vers le ciel. Je lui avait bien dis que je n'avais pas du tout envie de voler aujourd'hui... Mais ça valait le coup.

« Bon tant pis, montons. »

Sans plus attendre, j'effectuai un décollage assez difficile à la verticale -qui qu'il n'y avait assez de place que pour voler de bas en haut/de haut en bas. En m'aidant des nombreuses prises dans la roche, je réussissais à me soulever dans les airs. Mes ailes avaient à peine la place de battre au milieu de tous ces monstrueux crocs de pierres qui fendaient le sol : j'avais presque l'impression d'être dans la gueule d'une immense créature. Ni une ni deux, je me trouvais déjà sur le rebord étroit de la grotte. C'était très sombre. Mais... Je flairais bien un fumet de dragonnelle. Bon, je l'attends ? Non. Je passai la tête par la sortie et regardai en bas, où se trouvait Limace.

« Qu'est-ce que tu attends ? Tu viens ou quoi ? »

Puis je m'engouffrai dans les ténèbres, guidé par mon seul odorat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 9 Mar 2014 - 14:57

HRP:
 


 

Elle failli faire un bon quand la Chose s’éleva dans le ciel. Comment ? Qu’est-ce qu’il venait de faire ? Les grands voiles dans son dos semblaient porter tout son corps. Elle resta interdite le temps qu’il arrive jusqu’à l’entrée de la grotte. Elle ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Ça l’intriguait et l’apeurait en même temps. Peut-être que c’était de cette manière que le Maître revenait toujours à la grotte ? Comme ça, il n’avait pas besoin d’escalader la paroi rocheuse ? Elle regarda ses propres membranes dorsales. Est-ce que les siennes aussi pouvaient faire ça ? Elle en agita une. Non, ce n’était pas possible. Seuls les Maîtres devaient être capables de faire ça. Elle s’imagina le Maître s’élever dans le ciel jusqu’au Soleil. Il fallait être puissant pour réussir à se déplacer dans le ciel.
Comment allait-elle faire pour rejoindre la Chose ? Elle s’approcha de la roche. Elle repéra le chemin le moins raide et le plus fourni en prises. Elle n’avait pas le choix. Il fallait qu’elle escalade. Sinon, elle ne pourrait jamais rentrer. Elle crocheta un morceau de roche et se mit à grimper. C’était très dur. Ses petits muscles frêles n’avaient pas l’habitude de faire autant d’effort. Elle avançait lentement sur la pente raide. Sa corpulence était plutôt pratique ici. Mais elle sentait ses membres trembler de plus en plus. Elle regarda vers le bas. Sa tête lui tournait. Et si elle tombait ? C’était trop haut. Le Dehors était vraiment dangereux. Elle reporta son regard vers la grotte. Plus vite elle serait là-haut, mieux ça sera. Le Soleil n’allait peut-être pas tarder à la brûler.
Elle failli dégringoler deux ou trois fois. Mais elle fini par se hisser sur la plateforme qui marquait l'entrée de la grotte. Elle s’affala sur le sol, toute tremblante et haletante. Elle était rentrée ! Mais où était la Chose ? Il ne l’avait pas attendue. Elle se redressa péniblement et s’engouffra dans le tunnel. Que c’était bon de se sentir à l’abri, sous la roche ! Ses yeux se réhabituaient progressivement à la pénombre. Elle préférait ça. Ça faisait moins mal. Il y avait moins de lumière, moins de couleurs. La Chose avait dû avancer vite, car elle ne le voyait toujours pas. Elle pressa le pas. Et s’il la trouvait trop lente ?
Au bout de plusieurs minutes, elle arriva à l’endroit où elle avait laissé les autres avant de partir. La Chose était là. Dansenuit était allongée dans un coin. Elle ne bougeait plus. Ou presque. Griffemur était étendue, et ses flans se soulevaient à un rythme saccadé. Seule Poussepierre semblait être éveillée. Elle observait la Chose avec un regard indéchiffrable. Limace s'approcha d'elle. La dragonne l'interrogea, effrayée.
-Qui est-ce ? puis elle l'observa. Le Soleil ne t'as pas brûlée ?
- Il est venu vous aider ! Je crois que c'est un Maître aussi. Je n'ai pas trouver le Maître, mais je pense qu'il a demander au Soleil d'être clément.


  Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 384
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 9 Mar 2014 - 19:25

Hors RP:
 
Hors RP:
 
Fucking Hors RP 3:
 
Hors RP:
 


L'endroit était plongé dans l'obscurité, je distinguais à peine mes saa dans les ténèbres presque palpables du lieu où je me trouvais. Je sentais le sol lisse parsemé çà et là de minuscules gravillons qui s'incrustaient sous les écailles de mes doigts, tels de petits parasites. Je ne voyais rien, seuls mon flairs, mon ouïe et mon toucher étaient mobilisés, et je me retrouvais perdu dans ce labyrinthe dans la falaise. Quel genre de dragon vit dans cet endroit sinistre ? Nous aimons la lumière et le soleil, pas vivre comme des larves en fuyant toute luminosité. Il faisait également très frais, et je regrettai la douce chaleur du soleil au dehors. Mais, trop curieux, je continuait d'errer dans ce dédale de pierre. J'entendais des bruits sourds, des claquements, comme si, quelque part au cœur de cette immense falaise, il y avait du mouvement. Je devais rester sur mes gardes. L'odeur de mâle que j'avais humé à l'entrée de la caverne était éventée, mais ne sait on jamais. D'un pas discret et prudent, pour ne pas foncer dans les parois rocheuses ni me faire remarquer, j'explorai peu à peu les environs au fur et à mesure que ma vue s'habituait à l'obscurité. Rien de vraiment très intéressant, mais bon, je n'étais là que depuis quelques minutes. Au fur et à mesure que j'avançais, je finis par retrouver l'entrée de la grotte au moment ou Limace se hissait sur le rebord de pierre. Non mais je rêve, où elle venait de grimper toute la falaise ? N'aurait-elle pas fait mieux de voler ? Ç'aurait été plus simple. À moins qu'elle prenne son prénom très au sérieux à tel point qu'elle s'était sentie obligée d'escalader la parois lentement, à la manière d'une... Limace. Après tout, elle fait ce qu'elle veut.

Je la suivis. elle semblait parfaitement bien se diriger dans le labyrinthe de la falaise, contrairement à moi qui manquait de me cogner la tête à chaque virage. J'entendis à nouveau ces drôles de bruits que j'avais perçus plus tôt, mais plus près cette fois ; nous débouchâmes dans une immense caverne et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant quatre autres dragonnelles, toutes aussi frêles et maladives que ma Limace. Perplexe, je commençai sérieusement à me poser à leur sujet en les entendant discuter. Le soleil. Le "Maître". Les brûler. Mais... De quoi parlait-elle ? J'avais l'impression qu'elles n'avaient jamais rien connu d'autre que les ténèbres et le froid. Était-ce une blague où... Étaient-elles vraiment sérieuses à propos du soleil ? Et cette histoire de "Maître" ? Le Doré ? Moi aussi ? Non franchement... C'était n'imp. Je décidai de mettre les choses au clair. Plus pour vérifier si elles comprenaient vraiment ce que je leur disais.

« Mon nom est Percebrise et non je ne suis pas un Maître, juste un dragon sauvage qui a été dérangé sur son territoire de chasse... Votre amie -qui tant qu'on y est n'a pas été par le soleil car ceci est un concept totalement absurde et fantaisiste inventé par des communautés sectaires dans le but d'effrayer leurs membres - est venue chercher de l'aide pour vous soigner, et il se trouve que j'ai des connaissances en médecine. »

Il y avait quelque chose d'étrange chez ces dragonnelles, en plus de leur comportement vraiment étrange. J'avais la drôle de sensation que nous étions plus que six à nous tous réunis, dans cette caverne...



Dernière édition par Percebrise le Dim 16 Mar 2014 - 14:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 16 Mar 2014 - 4:07

HRP:
 

HRP:
 

HRP:
 

HRP - New:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 23 Mar 2014 - 23:53

HRP:
 



 
Ses yeux clignèrent plusieurs fois alors que son cerveau tentait d’analyser ce que la Chose venait de dire. Non, décidément, elle ne comprenait rien de ce qu’il disait. Enfin, presque rien. Il avait dit qu’il venait les aider. Parce qu’il s’y connaissait en… méda… médé… médecine ! Elle ne savait pas ce que c’était, mais ça avait l’air d’être quelque chose de puissant. Un truc de Maîtres. Mais… Il avait dit que ce n’était pas un Maître ? Pas possible. Ça ne pouvait être qu’un Maître. Elle ne savait plus trop quoi penser. Il avait aussi parlé du Soleil, mais il avait utilisé des mots qu’elle ne comprenait pas. Il était quand même bizarre. D’un coup, elle avait bien envie de le regarder. Elle était curieuse. Elle hésita, mais fini par l’observer avec plus d’attention que dans le Dehors. Ici, l’obscurité de la grotte lui permettait de rester discrète. Elle pouvait enfin voir à quoi il ressemblait, sans se faire repérer. L’ombre la mettait plus à l’aise. Il était blanc. Vraiment tout blanc. Comme la lumière qui faisait mal. Oui, c’était bien un Maître. C’était obligé. Il avait de grandes pointes sur la tête, comme le Maître. Mais il en avait moins. C’était peut-être un Semi-Maître ? Elle voulut regarder ses yeux. Elle eut un peu peur mais osa un discret, très discret coup d’œil pendant qu’il regardait ailleurs. Elle dû un peu plisser les yeux pour voir la couleur des siens. Bleus. Comme le ciel du Dehors. Une petite partie de son cerveau pensa qu’il était fait pour vivre là-bas.
Mais autre chose vint soudain aplatir toutes les réflexions de son cerveau. Une odeur. Qu’elle connaissait bien. Non. Elle ne pouvait pas. Peut-être que la Chose ne serait pas contente. Son ventre se mit à faire un drôle de bruit. Elle avait faim. Bon, tant pis. Elle se déplaça discrètement vers la source de l’odeur. Il ne lui fallut que quelques secondes à dénicher ce qu’elle cherchait. C'est que ça n’allait quand même pas très vite. Elle tendit le cou, sorti la langue à travers les liens qui enserraient son museau… Et happa une petite limace brune. Elle demanda silencieusement pardon au Dieu des Limaces d’avoir mangé une de ses filles, et fit rouler un petit caillou avec ses doigts jusqu’à l’endroit où se trouvait la limace quelques temps avant. Elle ne l’avait jamais dit aux autres, mais elle s’était toujours dit que, quelque part, il y avait quelque chose qui surveillait sur chaque créature. Dont les Limaces. Elles, elles avaient le Soleil. Alors pourquoi les Limaces n’auraient pas quelqu’un elles aussi ? Les autres n’auraient sans doute pas compris. Déjà qu’elles trouvaient bizarre le fait qu’elle mange des limaces…
Elle revint vers les autres, et la Chose. Mais, comment avait-il dit qu’il s’appelait déjà ? Percebrise ? Alors il… Perçait la brise ? C’était quoi, la brise ? Elle plaça cette question dans un coin de sa tête. Poussepierre avait l’air un peu moins effrayée par la Chose. Enfin, Percebrise. C’est bête, elle aimait bien, « la Chose ». Elle se demanda si elle aussi n’avait rien compris à ce qu’avait dit le Blanc, ou si au contraire tout était clair pour elle. Est-ce qu’ils avaient discuté pendant qu’elle partait à la recherche de sa limace ? Elle n’avait pas fait attention. Elle resta un peu dans son coin, à plusieurs pas de là. Après tout, ce n’était pas elle la malade. Et elle ne voulait pas déranger. C’était peut-être dur, la médecine.


 Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 384
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Sam 26 Avr 2014 - 20:37

[Pardon pour l'attente :(et excuse-moi d'avance pour la longueur du post mais tu sais j'aime bien quand ça avance efficacement ^^' ah et je repasse à la 3ème, c'était bof en fait. Des envies pour la suite ? Sinon j'en ai quelques-unes Smile]

Percebrise avait besoin de calme pour réfléchir. Tandis que les dragonnelles chuchotaient entre elles, il se détendit complètement et se pencha lentement vers l'arrière pour finir assit sur son arrière train -une habitude, dont il ne se souvenait pas lui-même où il l'avait prise. Il ressemblait à un chien. Le jeune mâle fit le vide dans ses pensées, avant d'apercevoir la silhouette de "Limace", debout, se découper sur les parois de la caverne. Elle se tenait légèrement à l'écart des autres et, alors que ces dernières continuaient à murmurer, la grise se contenta simplement de se taire. Il éprouva un élan de sympathie pour la jeune femelle, avant de se reprendre. Depuis quand était-il empathique ? Depuis quand je me mêle des affaires des autres ?

« Depuis toujours. » fit une petite voix dans sa tête. Il grogna et secoua la tête. Quelque chose alors le reconnecta à la réalité : une odeur, différente des autres, et Percebrise la connaissait bien ; c'était celle du doré. Plus aucun doute n'était permis, le doré qui empiétait sur son territoire et le "Maître" était bien le même dragon. Mais qui signifie tout cela ? se demanda-t-il en regardant le groupe de dragonnelles. Elles étaient maigres, malades, épuisées, en comparaison avec toutes les cruches du Lavadôme. Bon, allons voir ça de plus près. Il se gratta le derrière de l'oreille avec sa patte arrière avant de se remettre sur ses quatre pattes. Avant, il s'étira. Il sentit la griffure sur son flanc le brûler et revit Kirasha lui lacérer les épaules. Stop. Concentre-toi. Percebrise s'efforça d'oublier ces souvenirs douloureux et secoua son cou.

Que ferait-il si le dragon d'or venait ici ? Rien de bon, il en était conscient. Le dragon blanc s'approcha de la dénommée Dansenuit -encore une fois, c'était un drôle de nom, un peu dans le même genre que le sien. C'était la plus mal en point, elle paraissait plus faible encore que toutes les autres. Il y a quelque chose qui cloche, chuchota-t-il pour lui-même. Elle n'était pas maigre pour autant. Il se pencha lentement, tout en frôlant la pauvre dragonnelle, qui frémit et se raidit à son contact. Il lui assura qu'elle n'avait rien à craindre et colla son oreille droite sur le flanc de Dansenuit.

Il pouvait presque percevoir les vibrations provenant de l'oeuf dans son ventre. Ça alors...

Peu à peu, il "ausculta" toutes les dragonnelles dans la grotte, sans prendre en compte leur murmures intriguées. Toutes n'étaient pas pleines ; seules Griffemur et Crachemousse étaient dans le même état que Danselune. Percebrise finit par renouveler l'opération sur Limace et en déduit qu'elle n'avait rien ; mais que son odeur était différente de celle des autres, ce qu'il mit sur le compte de sa promenade en plein air. Il était évident que les autres n'étaient pas sorties depuis un bon bout de temps.

Peu à peu, tout s'éclaira et il commença à faire le lien entre le doré et la situation.

« Mais... Ce dragon est malade... » haleta-t-il sous l'effet de la surprise.

Il regarda tour à tour les dragonnelles : elles ne semblaient vraiment pas comprendre. Et maintenant il comprenait pourquoi.

« Où est-il ? Votre Maître ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Dim 25 Mai 2014 - 2:14


[Nyom nyom nyom. Putain, je réponds enfin. J’en ai marre du lycée. Vivement le 13 juin.
So, non, j’ai pas spécialement d’idée – pour changer. Enfin, juste peut-être faire débarquer le doré, ce qui foutrait un peu la merde, mais je sais pas si tu préfères garder ça pour plus tard ? Et ça dépend aussi de tes idées à toi.
[Et au fait, le nom des dragonnes, c’est Dansenuit, Griffemur, et Poussepierre. Mais fuck of, on s’en branle la courgette.]]



 
-Mais… Ce dragon est malade… Où est-il ? Votre Maître ?
Elle tenta d’analyser les paroles de la Chose. Dragon ? Elle ne savait pas très bien ce que c’était. Mais il enchaîna en demandant où était le Maître, donc c’était peut-être lui, le Dragon. Le Dragon qui était… Malade. Oh non, le Maître était malade ? Une lueur de peur brilla dans ses yeux. Il fallait l’aider, lui aussi ! Elle se sentit soudain doublement concernée par le sujet de discussion et décida d’y prendre part. Laissant un court instant de côté la peur qu’elle ressentait toujours pour la Chose, elle s’ouvrit mentalement à lui, et aussi aux autres.
- On ne sait pas. C’est pour ça que j’étais partie le chercher.
Dans son élan, elle failli confronter de face la Chose, la regarder dans les yeux. Mais elle se ravisa aussitôt, laissant la petite part de courage qui l’avait envahie s’enfuir à toute vitesse. Elle se souvint de la crispation de tous ses muscles lorsqu’il avait posé sa tête sur son ventre. Son propre corps semblait ressentir une certaine répulsion incontrôlable face à ce corps étranger. Elle tressailli. Bien qu’il soit venu les aider, elle ne savait pas qui était cette Chose. Le Maître serait-il content de savoir qu’il était entré ici ? Elle ne savait pas quoi penser. Perplexe, elle sortit sa longue langue du coin de sa gueule et commença à triturer les liens qui entouraient ses mâchoires. Son esprit dériva très vite, et elle se mit à penser à la limace qu’elle venait d’avaler, et à celles qu’elle n’avait pas encore découvertes. Mais quelqu'un interrompit ses pensées.
-Le Maître peut n…
Dansenuit, allongée contre un mur, ne finit pas sa phrase. Son cou et sa tête tombèrent mollement au sol. Elle respirait de façon étrange, et semblait faible. Elle était encore plus malade qu’avant. Il fallait faire quelque chose ! Limace se tourna timidement vers la Chose. Elle allait lui parler quand Griffemur la devança, lui procurant un inattendu sentiment de soulagement. Griffemur semblait inquiète. Sa voix était frêle, et révélait à la fois la présence de la maladie en elle, mais également autre chose de moins identifiable, une sorte de peur. Peur de la maladie, ou, comme Limace elle-même, de la Chose ? Griffemur s'adressa à lui, la tête face à la sienne. Cela était surprenant. Elle n'avait pas peur de lui, alors ?
-Peux-tu nous aider ? La Maître a disparus. Nous ne l'avons pas vu depuis longtemps.
Son regard dériva vers Dansenuit, effondrée. Puis elle posa de nouveau ses yeux sur ceux de la Chose, tandis que Limace observait la scène, plus songeuse à l'attitude inhabituellement audacieuse de Griffemur qu'à ce qu'elle était en train de dire.
-Aide-nous.

 Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 384
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Ven 30 Mai 2014 - 11:22

Alors je propose... De l'action. Du combat. De la tragédie. Du tonnerre. Des éclairs. Une fuite. Et beaucoup de pluie (: je prends quelques libertés pour ce post, pardonne-moi d'avance, si ça ne te plaît pas, on peut recommencer :0 (on verra qui survit, je te préviens, j'ai mon âme de Moffat qui s'empare de moi...)

Il allait lui répondre.
Il aurait pu, si la caverne n'avait pas remué à cet instant précis. Le tremblement de la falaise le coupa dans ce qu'il allait lui dire : sur le sol de petits cailloux se mirent à vibrer. Était-ce la tempête ? Il avait déjà plu tout à l'heure, alors il n'était pas étonnant qu'avec la chaleur des beaux jours passés, l'orage se manifeste. Dans la caverne, tout le monde se figea, et un autre grondement retentit, suivit de près par une nouvelle secousse : pas de doute, il faisait orage, et le vent et la pluie devaient se déchaîner au-dehors. Mais quelque chose n'allait pas. L'albinos dilata à fond ses narines : l'odeur de la pluie, mais, surtout, celle, terriblement reconnaissable, d'un dragon. Le doré.

Percebrise se mit à haleter, et, pendant une poignée de secondes, il fut incapable d'émettre le moindre son. Il était, comment dire... Dans la mouise. Mais vraiment la grosse, grosse mouise bien profonde. Et le pire, c'est qu'il était déjà trop tard : un museau d'or dégoulinant de pluie se dessina furtivement à l'entrée de la caverne secondaire. Aïeaïeaïeaïaaïe, aïeaïae... Le jeune dragon tourna brusquement la tête à droite, à gauche, dans l'espoir de trouver une cachette ; mais évidemment, il ne trouva rien, il faisait trop noir et, de toute façon, son odeur de mâle emplissait la grotte et le trahissait au milieu de toutes ces femelles. Il ne trouva rien d'autre à faire que de rester planté là. Il flaira l'odeur de Limace : elle sentait l'extérieur. Le doré n'allait pas être content du tout, mais alors du tout. Il allait s'en prendre à lui, mais aussi aux autres. C'était obligé. Enfin, le museau s'avança, pour laisser paraître un crâne, des crêtes, un long cou, puis le corps tout entier. Il était là, devant lui, encore plus imposant que Percebrise ne l'avait imaginé. Il ruisselait de pluie, très probablement de rage, voir plus de rage que de pluie.

« Ehehehehe... »
Je savais que tu viendrais ici...
Aaah...
La mine de Percebrise se décomposait peu à peu.
Tu ne diras rien, n'est-ce pas.
Un instant, l'albinos eut un court espoir. Avant de comprendre...

Le doré passa donc à l'attaque, s'élançant en avant depuis le fond la grotte et n'ayant que faire de ses dragonnelles choquées, profitant de l'état de choc et de la stupeur de l'intru. Se préparant déjà à parer, Percebrise vira de côté, si bien que leurs épaules s'entrechoquèrent. Celle du doré, telle une masse d'acier, percuta le membre de Percebrise avec une telle force que celui-ci fut coupé dans son élan et trébucha durement sur le sol dans un craquement anormal. L'heure n'était pas aux lamentations, car le doré s'apprêtait à l'agresser de nouveau. Il était fort. très fort. Dans cet espace réduit et sombre, l'albinos n'avait aucun espoir. En fait, il ne lui restait plus qu'à compter sur... La chance. Percebrise s'efforça de communiquer avec Limace. Trouver son esprit ne fut pas une chose facile, mais lorsqu'il réussit à établir rapidement une connexion, il eut l'impression de hurler silencieusement.

« Détache les autres, libère-les ! Sortez, vite !! »

Déjà le doré se préparait à un nouvel assaut, et Percebrise sentit qu'il allait perdre lorsqu'une masse d'écailles vertes se projeta devant lui au moment où son adversaire se propulsait en avant. Griffemur fut percutée de plein fouet, et le dragon blanc cru qu'elle n'allait jamais se relever, ce qu'elle fit pourtant avant une détermination farouche, et malgré sa maigreur extrême. Mais même avec tout le courage de monde, elle n'était pas de taille à affronter un dragon aussi immense et en bonne santé. Le doré, surpris par l'interruption inopinée de Griffemur, reprit très vite ses esprits. La dragonnelle rebelle se prépara à lui asséner un coup de queue, mais, malheureusement, Percebrise connaissait la parade, et il n'eut pas le temps d'en informer sa sauveuse : le doré fit d'abord mine de se précipiter sur sa prisonnière avant de redresser la tête pour lui mordre sauvagement la queue et la tirer vers l'arrière. Griffemur poussa alors un gémissement de douleur qui glaça le sang de l'albinos : ce dernier essaya vainement de dégager Griffemur de l'emprise de son détenteur, mais ce dernier le repoussa d'un puissant coup de patte qui l'envoya valser dans la caverne. Le monstre semblait à présent plus en vouloir à sa dragonnelle qu'à Percebrise. Horrifié, ce dernier ne pouvait détacher son regard de la pauvre Griffemur qui se débattait en hurlant des appel au secours, consciente du sort qui allait lui être réservé si elle n'était pas sauvée dans les secondes qui suivent. Le doré continuait de la tirer en arrière, tandis que la jeune femelle tentait désespérément de s'agripper au sol à l'aide de ses griffes, qui cédaient pour la plupart et laissaient une traînée de sang écarlate sur la roche ardoise. C'est alors que le dragon doré la lâcha, comme un pauvre jouet, avant de se redresser sur ses deux pattes arrières pour écraser la captive de tout son poids. Épouvanté, Percebrise, qui se remettait une nouvelle fois sur ses pattes, entendit très distinctement le son que produisirent les os broyés, les oeufs écrasés dans le ventre de la dragonnelle, ses geignements d'agonie qui se faisaient de moins en moins forts. Rapidement, il jeta un oeil aux dragonnelles. Est-ce que d'autres allaient y laisser la vie aussi ?

Vais-je mourir ?


Dernière édition par Percebrise le Mer 11 Juin 2014 - 19:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   Mar 29 Juil 2014 - 21:50

CHAOS▲
Tétanisée. Elle était tétanisée. Par la peur, et l’incompréhension. Sa tête ne répondait plus à rien, et son corps restait immobile, comme ancré dans la roche. Elle était un rocher. Elle ne pouvait plus bouger – et elle ne voulait plus bouger. Seuls ses yeux étaient en mouvement. Ils suivaient, emplis de peur, la scène qui se déroulait devant elle. Et elle ne comprenait rien. Lorsque le sol s’était mis à trembler, elle avait commencé à s’apeurer. Il avait déjà tremblé ainsi, mais c’était rare, et elle n’avait jamais aimé ça. Pourtant, quand le Maître était arrivé, sa peur s’était évanouie. Il était là, devant elle. Et il n’avait même pas l’air malade ! Il était recouvert d’un liquide invisible semblable à celui que se trouvait au fond du lieu où elle vivait avec les autres, et avec lequel elles s’amusaient parfois. Griffemur, en particulier, adorait sauter dedans pour que les autres en soient recouvertes. Griffemur… Pourquoi était-elle dans cette position maintenant ? Ses membres, ses os, tout était sans dessus-dessous. Ses cris de terreur avaient creusé un océan d’angoisse en elle. Et l’odeur du liquide rouge qui montait à ses narines semblait se diffuser en elle, jusqu’à lui donner envie de recracher tout ce qu’il y avait dans son ventre. Pourquoi ? Pourquoi le Maître lui avait-il fait ça ? Et pourquoi Griffemur s’était ainsi dressée devant lui ? Et pourquoi s’en prenait-il à la Chose ? Trop de pourquoi. Elle ne comprenait rien. Sa tête allait exploser. Elle avait envie de s’enfuir à toute vitesse, de se réfugier au plus profond de l’ombre, de se recroqueviller dans un coin, et d’oublier les cris, les odeurs, et les bruits. Rien que le silence et le froid. Mais elle ne pouvait pas bouger. Elle était un rocher. C’était comme si la roche l’avait aspirée en elle, l’adoptant en son sein, pour ne plus la relâcher, et faire d’elle une spectatrice impuissante pour l’éternité.
Laissez-moi. Je veux partir !
Elle hurlait en elle. Presque aussi fort que la Chose, quand il lui avait ordonné de s’enfuir avec les autres. Mais elle ne pouvait pas. Elle était prisonnière de la peur. Et le regard que lui lança le Maître, à elle et aux autres, ne fit qu’empirer cette peur. Il semblait différent des autres fois. Comme si rien ne pouvait l’arrêter… Même pas le Soleil.  Elle se demanda si elle n’avait pas, à cet instant, plus peur du Maître que de la Chose. Puis elle se trouva ridicule. Même si une toute petite partie d’elle confirmait cette pensée et lui donnait raison. Le Maître les fixa les unes après les autres. Puis il demanda d’une voix terrifiante :
- Qui, QUI, à emmener cette VERMINE ici ?!
Elle eut l’impression que les liens invisibles qui l’empêchaient de bouger disparurent d’un coup. Alors, tout ce qu’elle fit, s’est se ratatiner sur elle-même et reculer, en même temps que le Maître avançait vers elles. Limace se doutait que le Maître ne pouvait que parler de la Chose. Comme elle l’avait craint, il n’était pas content qu’elle l’ai emmené ici. Vraiment pas content. Lorsque son arrière train se cola au mur, elle sut qu’elle était bloquée et qu’elle ne pouvait plus reculer. Alors, elle ferma les yeux. Et elle attendit.
Mais le Maître ne la toucha pas.

Codage by Bird for all forums ©



[Alors voilà. Je bloque là. Enfin, j’ai une idée, mais si je continue, ça va faire un gros pavé. Donc en fait, si t’es pas inspirée (parce que là j’ai vraiment RIEN fait avancer du tout, à part donner le point de vue de Limace), je peux continuer. Dis-moi juste %)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]
» Mon royaume pour une chanson [pv Erato]
» Mon royaume pour un simple sourire
» [Solo] Mon royaume pour un Wotan
» Un leprechaun, un leprechaun, mon royaume pour un leprechaun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Montagnes Rouges-
Sauter vers: