Partagez | 
 

 La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 114
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22
MessageSujet: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Ven 10 Jan 2014 - 22:52

Le soleil se couchait sur l'Océan Intérieur. Il y a avait quelques nuages dans le ciel, mais il faisait beau et chaud pour une soirée d'hiver. Pourtant, une tempête voyait à l'horizon, et Talia savait qu'elle passerait ce soir même sur Hypat, grâce à son instinct inné d'elfe des bois. D'ailleurs, cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas rendu dans ces fameuses forêts environnant Hypat. mais ce soir là, elle n'avait pas que ça à faire.
Elle guettait. Les gardes faisaient des rondes, mais ce n'est pas ce qui la dérangeait, ils étaient à moitié somnolant. Mais l'un d'eux, surement un nouveau, montait vraiment la garde et avait les yeux grand ouvert, malgré que ses paupières voulaient se fermer. La jeune elfe n'attendait qu'une chose, que cette maudite relève n'arrive et que durant leur moment d'inattention, elle se faufile dans le Palais, et agisse enfin. Cela faisait une semaine environ qu'elle était enfermé dans une auberge pourri, reconnaissant les lieux, apprenant les plans du Palais et les horaire de relèves des gardes par cœur. Tout ceci lui avait été donné par son employeur. un homme étrange d'ailleurs. Pourquoi lui avoir demandé de tuer le roi d'Hypat? Talia haussa les épaules, elle s'en fichait, même si sa curiosité était un peu vive concernant cet assassinat.
Elle trépignait, elle n'avait qu'une envie: tuer d'un carreau d'arbalète ces maudit gardes et entrer dans ce Palais pour se nourrir enfin de la mort d'un humain sans intérêt. Mais son employeur lui avait des instruction clair. Puis, enfin, vient le moment qu'elle attendait tant. Les gardes arrivent, un petit groupe de quatre. Ils ont l'air tout aussi pitoyable que ceux qui sont déjà présent. Elle les entend bavarder et rigoler. Talia soupire, et jure intérieurement. Décidément, cet race est l'une des plus pitoyable de ce monde. Finalement, l'elfe entrevoit la faille, et se faufile derrière les porte en or du Palais. Tel une ombre, elle passe incognito derrière les garde qui rient encore. Tout ce qu'ils sentiront ce sera un coup d'air froid.

De l'autre côté les choses sont beaucoup plus simple, il n'y a pas beaucoup de gardes, presque uniquement des servants. Ils sont assez bête pour avoir peur, mais trop bête pour hurler à la garde. talia sait qu'elle va devoir faire attention. Elle voudrait bien tuer quelqu'un, là, sur le champs, mais si elle se laisse emporter par ses envies meurtrières, elle n'aura pas sa paye. C'était la première fois qu'elle ne se faisait même pas payer en avance, quel arrogance! Elle devait obéir à un humain en plus! Elle grogna intérieurement, mais continua quand même à avancer à pas feutrés.
Peu à peu, elle se rapprochait du lieu qu'elle convoitait tant. La salle du trône! Elle savait que sa "majesté" y restait longtemps le soir, avec ses conseillers ou seul. Ce soir, elle savait qu'il était seul. De moins c'est ce qu'elle croyait.
Les portes en chêne pur qui la séparaient de la salle du trône étaient entre ouvertes. Quelle chose étrange. Normalement elle avait à se battre avec la serrure. Puis, elle entendit une voix, et frémit de frustration.

"Entre, toi qui préfère tant rester dans l'ombre." lui lança le roi depuis sont trône.

Talia se faufila donc par la porte, et s'avança un peu dans la grande salle, prenant soin de fermer derrière elle, pour que personne ne puisse entendre le roi gémir lorsque l'heure arriverait. Elle jubilait intérieurement d'avoir sa victime devant les yeux, mais elle était aussi pleine de rage qu'elle puisse avoir été repérée aussi facilement. Elle resta quand même en grande partie cachée dans les ombres, pour que même le roi ne voit pas son visage.

"Il parait que l'on cherche à me tuer, n'est-ce pas? Dis moi seulement lequel de ces infâmes vassaux que je protège depuis des générations, a osé demandé à me tuer. Et ensuite, tu pourras me tuer à ta guise." lança le roi, apparemment résolu.

Mais Talia resta silencieuse. Le tuer à sa guise? Il y avait forcément un piège... Aucune de ses victimes ne s'étaient jamais laissé faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Sam 11 Jan 2014 - 10:00

Ikirion était enfermer dans sa chambre, il avait beaucoup soupirer, lorsque ce fut l'heure de manger Mérova son amie servante entra dans la chambre déposé un plateau d'argent rempli de nourriture, pour la x ème fois il soupira, il avait entendu une rumeur que quelqu'un voulait tuer son père, le prince avait intérieurement sourit, il aurait bien voulu embrassé cette personne qui avait le courage de demander à tuer le roi, étrangement il avait remarquer que la plupart des servants et des gardes détester le roi ce qui n'était pas si simple que sa de savoir qui avait demander l'élimination de son père, mais si cette personne réussissait, il serais le roi et il changerais les choses, comme une alliance entre les humains, les elfes et les dragons. Il fut interrompu de ses pensés par le Rakgon (dragon roche) de Sahorion Kerven (son père), le prince palissa car en général lorsqu'il venait c'était pour le torturer mais étrangement il n'en fit rien il dit.

"Ton père t'appelle monsieur l'indigne !"

Ikirion frissonna, je fit encore plus surpris lorsque le Rakgon m'emmena jusqu'au trône, mon père dit.

"Met toi dans l'ombre, regarde et écoute ce soir ce qui ce passera !"

Mon père avait demander aux gardes de "jouer les idiots" avait demander à son Rakgon d'entrouvrir les grandes portes du trône, ce fut long pour mes nerfs mais le moment arriva, mon père dit.

"Entre, toi qui préfère tant rester dans l'ombre."

Je vit la personne entré et fermer la porte derrière elle, ce mettre à l'ombre pour qu'ont ne voit pas son visage et mon père dit.

"Il parait que l'on cherche à me tuer, n'est-ce pas? Dis moi seulement lequel de ces infâmes vassaux que je protège depuis des générations, a osé demandé à me tuer. Et ensuite, tu pourras me tuer à ta guise."

Il avait dit cela d'une voix résolu, ce qui surprit le prince, il regarda son père, le visage marqué par la fatigue et ce qui étonna encore plus Ikirion c'était qu'il voyait pour la première fois de la tristesse dans les yeux de son père, le prince regarda vers l'endroit ou il y avait cet personne qui aller peux être tuer son père, bon sang qu'il aimerait savoir qui avait demander de tuer son père !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 114
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Sam 11 Jan 2014 - 13:33

[Ce n'est pas méchant ce que je vais te dire, alors ne le prend pas mal. C'est pour amélioré ta manière de RP. Déjà, évite de mettre des couleurs qui vont pas avec le fond (même si celui-ci va changer d'ici peu, du moins j'espère, avec le nouveau design). Moi j'ai pas trop de mal à y voir, mais c'est pour d'autres RPG que tu va faire après. Ensuite, au début du RP tu parle à la troisième personne en disant "Ikirion", et après le premier dialogue, tu parle à la première personne en disant "je". La par contre il faut que tu te mette d'accord avec toi-même pour savoir à quel degré tu parle de ton personnage ^^. Donc voilà, désolé pour ça, j'aime pas faire ça d'habitude, mais toi qui a l'air d'avoir envie de RP, j'essaie de te donner des conseils. Donc ne le prend pas mal, ce n'est aucunement méchant de ma part, au contraire.]

Talia regarda le souverain. Elle attendait en silence un geste de sa part qui signifierait à la personne, ou les personnes, qui se trouvaient aussi dans la pièce de se jeter sur elle et de l'exécuter sur le champs. mais la jeune elfe ne se laisserais pas faire, oh que non! elle était venu pour tuer le roi, et elle le tuerais, quoi que cela lui coûte. Ce n'était pas pour la récompense bien juteuse qu'elle le ferait, mais pour elle, et elle seule. car tuer était sa vie, tuer était son destin. Son cœur battait la chamade, et pourtant, elle n'en montrait rien. Son visage et son corps était décontracté, insensible et neutre.
Elle regardait le souverain droit dans les yeux sous sa capuche noir. Ses mains effleuraient ses dagues, mais sans pour autant qu'elle ne les saisissent pour tuer le roi. Elle attendait, silencieuse. Sa proie était juste devant elle, et Talia attendait juste le bon moment, ce fameux moment d’inattention, où elle pourrait enfin bondir et tuer. Bien sûr, si le souverain décidait de lancer sa meute de garde contre elle, elle devrait d'abord se débarrasser des gêneurs, mais ce ne serait qu'une question de minute. A ce moment là, le roi en profiterait pour fuir, et elle le rattraperait en tous les cas... car elle avait appris les plans du Palais par cœur. Même les passage secrets les plus ancien, elle les connaissait...
Talia essayer de voir toute les situations possibles, toujous immobile, et sans prononcer un seul mot. et cela dura un certain temps. Un temps pendant lequel, le roi, vautré comme il se doit sur son trône fait à moitié de fer et de pierre, s'impatientait en tapant de sa main droite sur son accoudoir. jusqu'à ce que cela soit de trop!

"Parle bon sans! Obéis à ton souverain assassin!
-Vous n'êtes pas mon souverain, cher Sahorion, lança finalement Talia de sa voix féminine d'elfe, et dans Hypat des plus parfait.
- Une... Une femme!!! Comment un femme peut-elle oser entrer dans mon palais pour tenter de me tuer! Comment un traître de vassal peut-il m'envoyer une putain pour m'assassiner?! Ce monde est décidément ingrat envers ceux qui essaie de sauver des vies!" cria le roi en se levant de son trône, haineux.

Sahorion, qui était désormais debout, descendit des quelques marches qui surélevait son trône. Talia le trouva finalement assez petit pour un homme de sa corpulence. L'orgueil des humains... pensa-t-elle en son fort intérieur, se moquant de leur faiblesse te de leur ignorance. Mais Talia n'attendait toujours qu'une chose, tuer sa proie, et parler, l'énerver, était surement la meilleure solution pour faire approcher le roi, et enfin... Lui planter ses dagues en plein cœur!

"Je ne suis pas l'une des vôtres, je fais encore moins partie de votre peuple, cher Sahorion. Et je ne suis pas l'une de ces traînées qui appelle les bêtes assoiffées de sexe comme vous. Je ne suis qu'une aimable meurtrière qui n'est là que pour faire mon travaille sous l'ordre d'un homme que je n'ai jamais vue. Mais que je me ferais un plaisir de tuer aussi..." lança Talia, toujours d'un calme impressionnant, attendant la prochaine salve d'injures de la part du roi.

Mais celui-ci ne fit que de sourire, un sourire malveillant et faussement réjouit. Talia le regarda, dégoutée que cette homme s'approche autant d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Sam 11 Jan 2014 - 17:32

Ikirion sursauta légèrement lorsque son père cria en disant.

"Parle bon sans! Obéis à ton souverain assassin!"

La personne en face répondit.

"Vous n'êtes pas mon souverain, cher Sahorion"

Le prince regarda son père et l'écouta dire.

"Une... Une femme!!! Comment une femme peut-elle oser entrer dans mon palais pour tenter de me tuer! Comment un traître de vassal peut-il m'envoyer une putain pour m'assassiner?! Ce monde est décidément ingrat envers ceux qui essaie de sauver des vies!" cria le roi en se levant de son trône, haineux."

Puis la femme répondit.

"Je ne suis pas l'une des vôtres, je fais encore moins partie de votre peuple, cher Sahorion. Et je ne suis pas l'une de ces traînées qui appelle les bêtes assoiffées de sexe comme vous. Je ne suis qu'une aimable meurtrière qui n'est là que pour faire mon travaille sous l'ordre d'un homme que je n'ai jamais vue. Mais que je me ferais un plaisir de tuer aussi..."

Son père était descendu du trône et c'était approcher de la femme, Ikirion regarda autour de lui, le Rakgon n'était pas dans la salle, il fit un sourire amer vers son père qui lui tourner le dos, comme lui avait dit un jour sa futur femme "Ne tourne jamais le dos de ton adversaire ou sinon tu te trouve en posture de faiblesse", le prince hésiter à sortir la dague qu'il cacher discrètement dans une de ses bottes pour tuer son père, il regarda vers la femme et attendit un geste de sa part.



(hors rp : arf ouais j'aime bien faire les deux alors j'ai tendance à mélanger les deux ^^' bref)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 114
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Sam 11 Jan 2014 - 19:21

[Oui, c'est sûr, mais dis moi, ça fait longtemps que tu fais du RP, ou ADF est ton premier forum? Juste par curiosité ^^.]

Talia regarda le roi s'approcher un peu plus. Elle avait envie de reculer de dégoût pour cette être infâme. Mais aussi, d'avancer un peu plus à sa porter pour entendre son cœur battre grâce à son ouïe fine. En parlant d'ouïe fine, Talia entendait une autre respiration dans cette pièce. C'est dans le silence total dont le roi avait laissé place. L'intuition de la jeune elfe avait eut juste, il y avait bien une autre personne dans la pièce. Mais qui était-ce? Un autre assassin? Un garde du corps? Ou autre chose... Talia savait que certains humains aimaient bien avoir des "animaux domestiques". Mais la jeune elfe voyait mal le roi Sahorion avoir ce genre de créature chez lui. Même elle traitait surement mieux les animaux que cet humain puant.
Talia décida finalement de bouger. D'une part pour faire sortir l'intrus de sa cachette, lais aussi pour surprendre le roi, sa proie, et le prendre au dépourvu. La meurtrière commença donc à avancer en silence, des pas de velours, elle donnait souvent l'impression de marcher sur un coussin d'air. Mais elle ne maîtrisait aucunement cette art que l'on appelait magie. Talia ne connaissait qu'une seule magie... Celle de la mort et du sang...

"Ne t'approche pas, diablesse! hurla alors le roi, commençant déjà a reculer.
- Mais vous aviez dis qu'après avoir dénoncer le traître, je pourrais vous tuer. Voyons, cher Sahorion, il faut tenir ses promesses... Ne retardons l'échéance...
- Tu ne m'as pas dis qui était le traître, menteuse d'assassin!
- Si... J'ai dis que je ne savais pas qui il était, que je ne l'avais pas vue." dis définitivement Talia.

Puis, entendant encore la respiration de l'intrus, elle se tourna vers l'un des piliers de la salle, et lança d'un revers de la main l'une de ses lames empoisonnées. Celle-ci alla se ficher dans le marbre luisant.

"Tu me traite de menteuse, cher Sahorion, mais toi, tu es un lâche, doublé d'un meurtrier sans cœur. tu tue ton peuple à petit feu. Et tu fais venir un autre petit être fragile comme toi dans cette pièce. Tu n'as donc pas entendu parlé de moi... J'ai déjà tué plusieurs de tes congénères haut placé..." souffla doucement Talia, assez fort pour que même l'intrus entende. "ALLER SORS DE LA!!!"

Elle savait très bien à qui elle s'adressait, et l'intrus savait aussi. La salle du trône resta un moment silencieuse, la jeune elfe n'entendait que le souffle des deux humains, et le vent à l'extérieur. Cette fois, il faisait nuit noir, le soleil s'était enfin couché, seul quelque bougies éclairé la salle. C'est alors qu'elle vit enfin l'ombre de l'intrus bouger.

"Sors de là, si tu ne veux pas que je te tue avec Sahorion!" insista-t-elle. "A moins que tu n'es trop peur, aussi peur que ton roi. Comme tous les humains d'ailleurs..."

Ces derniers mots, elle les chuchota, comme pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Dim 12 Jan 2014 - 11:51

La femme avancer et le roi recula en disant.

"Ne t'approche pas, diablesse!"

La femme répondit.

"Mais vous aviez dis qu'après avoir dénoncer le traître, je pourrais vous tuer. Voyons, cher Sahorion, il faut tenir ses promesses... Ne retardons l'échéance..."

Mon père répondit.

"Tu ne m'as pas dis qui était le traître, menteuse d'assassin!"

L'assassin répondit.

"Si... J'ai dis que je ne savais pas qui il était, que je ne l'avais pas vue."

Puis elle jeta une dague empoisonné, il évita l'arme de peut, puis la femme dit.

"Tu me traite de menteuse, cher Sahorion, mais toi, tu es un lâche, doublé d'un meurtrier sans cœur. tu tue ton peuple à petit feu. Et tu fais venir un autre petit être fragile comme toi dans cette pièce. Tu n'as donc pas entendu parlé de moi... J'ai déjà tué plusieurs de tes congénères haut placé..ALLER SORS DE LA!!!"

Le prince prit son courage et commença tout doucement à sortir de l'ombre, la femme dit.

"Sors de là, si tu ne veux pas que je te tue avec Sahorion! A moins que tu n'es trop peur, aussi peur que ton roi. Comme tous les humains d'ailleurs..."

Le prince étouffa un grognement sortant de sa gorge, il avança encore pour ce rendre visible à la meurtrière, il regarda l'elfe et dit d'une voix calme malgré ce moment critique.

"Je ne suis point la pour me battre..."

Sahorion ce retourna et frappa violemment la joue de son fils et ce tourna vers l'elfe tel un bœuf enragé, le prince avait bien faillit tomber sous l'impact de la gifle mais cette fois-ci il utilisa sa résistance de loup-garou pour ne pas tomber, mais son père tellement aveugle dans sa fureur n'avait pas remarquer que son fils non seulement n'était pas tomber mais qu'il avait les yeux qui dorissé sous la colère.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 114
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Dim 12 Jan 2014 - 15:44

Talia Regarda la scène sans broncher. Qui était donc ce jeune homme? La jeune elfe en avait une petite idée, vue comment Sahorion avait réagit. Mais elle ne préférait pas donner de conclusion trop hâtive. Elle était venu tuer le roi, mais devait-elle aussi éradiquer toute la famille? Elle aimait tuer, soit, mais son employeur lui avait bien dis de ne tuer personne d'autre que le roi, et de ne pas trop se faire remarquer. Hors, Talia détestait désobéir à ses employeurs. Elle avait déjà été poursuivis pendant des mois, juste parce qu'elle n'avait pas respecté certains terme d'un contrat. Elle avait tué ses cibles, mais aussi son employeur, un vieux marchand influant, et ses garde du corps dans un accès de rage sanguinaire. C'est ainsi qu'elle avait perdue des mois entier de sa vie cachée au plus profond d'une forêt à attendre le moment où ces maudits humains la laisseraient tranquille. Quand elle était sortit de sa cachette, son envie de sang avait diminuée, mais elle avait toujours cette folie meurtrière en elle.
C'est le roi qui la fit sortir de ses pensées sordides, car celui-ci s'approchait d'autant plus d'elle. Elle le fusilla du regard, le mettant au défis de s'approcher autant d'elle. Talia sentait le cœur du roi battre la chamade, il avait peur, et elle s'en réjouissait.

"Tu ne veux pas te battre, fils! Alors tu ne mérite pas mon trône, et tu mérite même pas le nom d'héritier! Un assassin est à ma porte, et tu ne défend même pas ton vieux père?! Tu es comme ta mère... Faible et pitoyable!" rugit alors Sahorion en regardant Talia, mais il ne parlait qu'à l'intrus.

Ce fameux intrus ne semblait pas le moins du monde réagir. Mais Talia sentait quelque chose d'étrange en lui. Elle reconnaissait immanquablement l'aura de la magie. Mais quelle magie? Son propre aura était noir, noir comme la mort et le sang. Mais ce jeune homme avait une autre aura qu'elle n'avait encore jamais vue. C'est alors qu'elle entrevit une lueur doré dans les yeux de l'intrus. Talia eut un frisson. Cela la faisait jouir intérieurement. De la magie, et en plus qu'elle ne connaissait pas. elle avait envie d'énerver encore plus le roi contre son fils, juste pour voir ce qui allait se passer.
Mais elle avait un contrat à remplir. Et le bruit du cœur battant encore du roi lui était désagréable, cela signifiait qu'elle appartenait encore à son employeur, et elle détestait ça. L'elfe s'approcha donc un peu plus du roi quand celui-ci se tourna vers son fils pour lui lancer une nouvelle salve d'injures. Silencieuse comme une ombre, elle sortie son poignard, joua un moment avec pour faire luire l'acier à la lumière des bougies.
Puis l'elfe se posta juste derrière le roi, elle était plus grande que lui. Et Sahorion se retourna trop tard pour regarder la mort en face. Talia lui enfonça sa lame entre les deux côtes qui protégeait son cœur dans sa cage thoracique. Et elle se délecta de l'agonie du roi Sahorion...

"Traîtresse... chuchota celui-ci.
-Je n'appartient à personne, cher Sahorion. Je ne peux donc pas vous avoir trahit..." dit-elle en silence en regardant le prince en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Lun 13 Jan 2014 - 10:25

Le prince avait calmé sa colère petit à petit mais surement, puis il entendit son père dire.

"Tu ne veux pas te battre, fils! Alors tu ne mérite pas mon trône, et tu mérite même pas le nom d'héritier! Un assassin est à ma porte, et tu ne défend même pas ton vieux père?! Tu es comme ta mère... Faible et pitoyable!"

Le regard doré du prince remplissais les yeux sous la colère, son père ce retourna vers lui pour l'injurier, lorsque Sahorion vit les yeux doré de son fils il fit une grimace et ce tourna trop tard vers l’assassin, il murmura.

"Traîtresse..."

Le roi s'effondra devant le prince qui avait pris sa forme de loup-garou, il entendit la femme dire.

"Je n'appartient à personne, cher Sahorion. Je ne peux donc pas vous avoir trahit..."

Ikirion ne repris pas forme humaine, cela serais une perte de temps précieux, après tout il ne savait pas si l'assassin aller s'en prendre à lui, après tout il était plus rapide sous cette forme que sous sa forme humaine, il planta un regard mi-neutre mi-content vers l'assassin, la porte vola en éclat et entendit une voix dire.

"Ikirion es-ce-que sa va ?"

Le cœur gonflé de bonheur il reconnaisse cette voix, c'était celle d'Atzumie !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Lun 13 Jan 2014 - 10:35

Depuis un certain temps Atzumie n'avait eu aucune nouvelle de son futur époux, elle aussi avait entendue parler de cette rumeur disant que quelqu'un voulais tuer le roi, s'avant d'avance que le prince n'avait pas ce genre de courage elle devina facilement que c'était quelqu'un d'autre, la princesse elfe fonça droit vers les jardins du palais, la lune éclairer la nuit sombre, Atzumie était tellement rapide sous sa forme de semi qu'ont y voyait juste une sorte d'éclair de touffe de poil doré, elle fonça vers le palais, avec sa vitesse elle évita les gardes tellement lent qu'ont aurait dit des limaces, elle pénétra sans difficulté, elle fonça vers le trône, en voyant la porte fermer elle utilisa sa force de semi et défonça la porte, elle entra dans la pièce avec cette unique question.

"Ikirion es-ce-que sa va ?"

Dans la salle il y avait un cadavre, une femme et un grand loup blanc, le cœur d'Atzumie soupira de soulagement, elle pris sa forme elfique elle préféré être sous cette forme pour parler, elle regarda la femme, c'était une elfe tout comme elle, le cadavre du roi était à terre, elle esquissa un mauvais sourire et dit.

"Alors sa y est cette vermine est enfin tomber en enfer, tant mieux sa nous faira une vermine de moins sur cette terre et une personne gentil sur le trône est tout de même mieux, ont pourra enfin faire cette alliance tellement attendue entre les humains, les elfes et les dragons !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 114
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   Lun 13 Jan 2014 - 21:25

[Atzumie, après le mariage, tu sera forcément chef de cité avec Ikirion, ou pour les elfes, au choix.]

Talia fixa la nouvelle venue. Une belle chevelure dorée, une marche aussi silencieuse que la sienne. La jeune elfe reconnu tout de suite que cette femme était de sa propre race. Malgré cela, elle cacha son visage sous sa capuche. Ce n'est pas que Talia ne voulait pas être vue, mais elle ne voulait surtout pas être reconnue. Certains clans elfiques étaient malheureusement au courant de ce qu'elle était et de ce qu'elle avait fait.
Mais cette jeune elfe ne semblait avoir d'yeux que pour son beau prince et ce qui restait du roi. Puis, Talia remarqua sa négligence. Elle avait promis un trophée à son employeur. Elle approcha alors du corps du roi, et fixa le visage sans vie de Sahorion. Celui-ci avait encore les yeux ouvert, fixant l'elfe avec surprise et terreur. Talia eut envie de rire, mais elle se retint à cause des deux intrus qui se tenaient derrière elle.
Essayant de ne pas faire attention à ses deux présence, Talia découpa la main droite du roi, et pris le pendentif que celui-ci portait au coup. La jeune elfe jugea qu'elle en aurait surement besoin pour s'acheter un cheval, ou quelque chose d'utile, ou même de la nourriture au besoin. Même si elle préférait tuer ses propres proies.
N'écoutant pas la conversation des deux autres, elle se releva et se dirigea vers la porte, elle devait partir au plus vite. Même si Talia avait remarqué que les deux intrus avaient l'air heureux de s'être débarrassés de Sahorion. Ce n'est pas pour autant qu'ils n'allaient pas appeler les gardes et capturer Talia.

Alors que la jeune elfe s'apprêtait à passer la porte sans un bruit, une mains se posa sur son épaule. Talia allait réagir au car de tour, et planter un couteau dans le ventre de son agresseur, mais une voix la dissuada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un roi, le début d'un autre... [PV Ikirion et Atzumie] [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Fini pour moi
» Un boeuf musqué qui a des techniques !!!?
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Océan Intérieur-
Sauter vers: