Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Apsychos, le fils de la tique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Apsychos, le fils de la tique...   Dim 24 Mar 2013 - 9:32

Moi




Nom : /
Surnom : Wolfox.
Age : 21 ans.
Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à l'annuaire Forumactif.
L'aimez-vous ? Comment le trouvez-vous ? Je le trouve plus ou moins... PARFAIT !!!
Votre niveau en RPG ? Je dirais bon niveau.
Avez-vous déjà lu les livres de l'Age de Feu de E.E.Kinght ? Lesquels ? J'ai lu toute la série Razz
Autres comptes : Rexia.

Mon Personnage



Pseudo : Apsychos.
Age : 237 ans.
Sexe : Il est asexué, il n'est donc ni mâle, ni femelle. Il ne peut pas non-plus se reproduire.
Espèce : Autre Créature ; Rakna.
Rang : Voyageur.

Histoire : Lorsque le petit rakna ouvrit pour la première fois son gros oeil, il se trouvait sur l'arrière-train d'un énorme dragon bleu endormie... c'était ici que ses ancêtres s'étaient accrochés et nourris durant toute leur vie... il avait fallu six générations complète de tique avant qu'il ne naisse, lui, l'évolution final des tiques. Le petit rakna ne savait encore rien de ce monde dans lequel il était né, il ne connaissait pas les noms de toutes les choses qu'il voyait, il ne savait même pas ce que c'était, la vie... il ne savait qu'une seule et unique chose : il avait faim, très faim, et son instinct le poussait à bouger et à chercher de la nourriture. Mais où ? Sur le dragon ? Non, cette chose n'avait rien de très appétissante, peut-être parce que son instinct ne lui indiquait nul-part où s'accrocher sur lui. Alors il décida de se déplacer... il parcourut la caverne du dragon qui lui avait permis de devenir ce qu'il était aujourd'hui avec une vitesse assez prodigieuse, tel un serpent sur un terrain plat... ses griffes lui permettaient de grimper sur toute sorte de surface à la manière de ses cousine araignées, et même si celle-ci lui faisait mal à son jeune oeil, il suivait d'instinct la lumière, car il savait que c'était là qu'il aurait le plus de chance de trouver à manger. Mais il devait se dépêcher... il venait de s'éveiller à sa vie, il avait encore de l'énergie dans le corps, mais si il ne se dépêchait pas, celle-ci allait s'évaporer comme de l'eau dans un désert et il mourrait.

Le petit rakna trouva la sortie, puis marcha à travers le monde, ses plaines et ses forêts, durant deux longues heures... la fatigue, le manque d'énergie vitale, sa nourriture, se fit ressentir, et pendant un moment, il crut ne jamais trouver ce qu'il cherchait... mais enfin, le parasite arriva à un campement humain... c'était la nuit, personne ne le verrait... enfin, normalement, personne n'aurait dû le voir. Suivant instinctivement l'odeur d'une présence humaine, le petit rakna entra dans une tente que son propriétaire avait eu l'inconscience de ne pas fermer. Dormant et ronflant dans un sac de couchage, il y avait là un humain... si il en avait eu la possibilité, le parasite aurait salivé en se léchant les babines. Il rampa sur le corps de son futur hôte, commença à s'enfiler sur sa main... quelque-chose le saisit par les tentacules et le souleva. Ne comprenant pas se qu'il se passait, n'étant pas encore assez intelligent pour cela, il ne réagit pas et l'homme qui venait de l'attraper l'enferma dans un bocal en verre. L'oeil du petit rakna put voir le visage de son bourreau, un homme richement habillé à la face de rat... il put le voir sourire avant qu'il ne s'endorme, infecté par quelque gaz soporifique imbibé sur un coton sur lequel il était couché...

Le petit rakna se réveilla vingt-quatre heures plus tard... il était très affaibli. Il lui fallait manger, ou il ne s'en sortirait pas ! Il était sous un lit... pourquoi ? Il ne le savait pas. Il ne savait même pas ce que c'était, un lit... mais au-dessus de lui se tenait cependant un autre humain en-train de dormir. Il rampa, réussit à escalader tant bien que mal le lit, et se retrouva devant un gros humain en train de ronfler... personne, cette fois-ci, ne l’empêcha de s'enfiler... son hôte ouvrit les yeux lorsqu'il planta ses tentacules dans son épaule, mais il n'eut pas le temps de réagir, pas-même le temps de crier, et le petit rakna se connecta à son système nerveux. La nourriture, l'énergie vitale... c'était si délicieux ! Et, devant ses yeux, les souvenirs et les savoirs de son hôte se mirent à défiler. Il apprit des choses, il en comprit d'autres, il prit conscience de son existence, de sa légende... et de ses pouvoirs. Des souvenirs sur l'homme qui l'avait capturé vinrent dans sa tête... il sourit. Il venait de comprendre bien des choses. Son nouveau corps se redressa dans son lit, cachant le bras parasité sous les couvertures, et il appela :

-Garde ! Ceux-ci ne tardèrent pas à arriver. Le seigneur Okalian est accusé de trahison et de tentative de meurtre. Je veux que vous me l'emmeniez, enchaîné, à mes pieds.

Les gardes semblèrent étonnés... leur thane était connu pour avoir une grande bonté, il n'était pas du genre à humilier les prisonniers, même ceux qui étaient accusés de trahison... mais ils obéirent sans poser de question. L'homme se retrouva au bout de quelques minutes à genoux, au pieds du rakna, enchaîné, en pyjama et en pantoufle... quelle situation amusante ! De sa main libre, le rakna congédia les gardes, qui hésitèrent, puis obéirent... et enfin, il se redressa, mettant bien en évidence sa main parasité... l'homme ouvrit de grands yeux, tendis que le rakna commença à parler :

-Quel idée astucieuse, Okalian... un rakna caché sous le lit du thane, qui aurait pu imaginer que c'était là une tentative de meurtre... les légendes racontent que les raknas aiment se cacher sous les lits. Personne n'aurait pu deviner que c'était toi qui l'avait mis là, et tu aurais été nommé thane à sa place. Dommage que tu ne connaisses que les légendes et bien peu sur notre véritable nature : les raknas aspirent aussi les souvenirs et les savoirs de leurs hôtes. Et cet être est une mine à savoir, sur le monde, la politique, tout... j'imagine que tu comptais me tuer, une fois que le thane serait mort après une tentative raté de me retirer... j'aurais fait un joli trophée. Je devrais cependant te remercier de m'avoir offert une telle proie, qui m'a apprit tant sur le monde dans lequel je suis né. Pour ce service que tu m'as rendu, je ne te parasiterais pas... je vais seulement te tuer.

Aussi-tôt dit, aussi-tôt fait, le rakna leva sa main parasitée, dont il pouvait désormais utilisé ses pattes comme des griffes, et frappa la poitrine de sa victime. Il chercha un peu, utilisant les souvenirs de la morphologie humain qu'il avait pompé dans le crane de son hôte, et trouva ce qu'il cherchait... cependant, avant que les quelques secondes qui séparait le seigneur Okalian de la mort ne soient écoulées, il l'approcha de lui et lui chuchota à l'oreille :

-Au fait, tout-le-monde à un nom. Il m'en faut un aussi. Alors sache que tu viens d'être tué par... Apsychos.

... et il lui arracha le coeur, laissant tomber le corps sur la moquette et observant avec délectation le sang se répandre à ses pieds. Au-dessus du lit, il y avait un tableau du thane... il jeta le coeur dessus. Le lendemain, on retrouva le seigneur Okalian mort, dans les appartement du thane, du sang partout, et le thane avait disparu. Ce fut le premier crime d'Apsychos, et faisant cela, tuant le thane ainsi que son héritier au trône, il plongea la contré dans une guerre civile qui faillit la détruire... dommage que les choses se soient arrangés avant cela.

Ainsi naquit l'un des rares raknas à avoir survécu aux soixante-douze premières heures de sa vie. Depuis, Apsychos parcoure le monde, laissant dans son sillage mort, destruction et complots... il ne souhaite que deux choses, dans sa vie : se nourrir, et s'amuser.

Description physique : Le physique d'Apsychos change avec son hôte, mais si vous voulait une explication sur le physique du rakna, il n'y rien de plus simple : c'est une ignoble araignée à cinq patte, ressemblant à une serre coupée au niveau du poignet. Un horrible et énorme oeil, fendu par une pupille de chat, et qui ne cesse de bouger dans tout les sens dans un répugnant bruit de succion, couvre la totalité de son dos. Un bec tranchant et à la salive paralysante couvre son ventre. Trois fines tentacules sortent derrière-lui, juste au-dessus de son orifice de parasitation, et si il ne les utilise pas pour ramper, elles fouettent l'air derrière-lui pendant qu'il marche ou se dressent à la manière des queues de scorpion lorsqu'il menace. Sa peau est une sorte de cuir épais qui le recouvre sur tout le corps, un peu fripé sur la parti arachnique ressemblant à une main, et lice pour les tentacules. Si l'on compte les tentacules, il fait environ 1 mètre de longueur.

Caractère : Comment définir le caractère d'une créature comme Apsychos ? C'est un méchant, un vrai. Il est en réalité ce que sa nature commande pour lui : un véritable parasite. Sa cruauté n'a d'égal que sa ruse et sa fourbe. Il n'hésite pas à blesser, et même tuer, ne serais-ce qu'un enfant si celui-ci se met en travers de son chemin. Il aime faire mal, il aime tuer, il aime détruire. Son but, dans la vie, c'est de faire le plus de mal possible, de détruire des royaumes, de voir les autres ramper à ses pieds. Et si il ne tut pas de ses propres mains, il aime manipuler les gents... il n'hésite pas à mentir, à tricher, il n'éprouve aucune honte, aucun remord. Il ne faut pas oublier une chose, sur Apsychos : qu'il soit ou non intelligent, il reste un insecte. Il n'est capable d'éprouver aucune honte, aucune compassion, aucune pitié... il ne rêve que de voir le monde brûler. Son humour noir est particulièrement agaçant.

Qualités : C'est un être très intelligent et rusé. Il n'a pas son pareil pour trouver les plans les plus tordus pour arriver à ses fins. Que ce soit sous sa forme parasite ou parasité, il est rapide et agile. Il sait se cacher dans les ombres où il est le maître.

Défauts : C'est un être mauvais, cruel, sans la moindre once de remord ni d'humanité. Il n'aime que la destruction et la douleur. Trop sûr de lui, il se croit l'être le plus puissant au monde et n'hésiterait pas à se jeter dans le gueule d'un dragon... il est fort, c'est vrai, mais cela pourrait un jour se retourner contre lui.

Particularités : /

Note : Il est difficile de tuer un rakna, car leur cuir est aussi solide que la peau d'un sanglier... il y a donc deux-trois choses à savoir, si vous voulez réussir à battre Apsychos : son oeil est l'un de ses points faible. Le plus simple, pour le tuer, ce serait aussi de lui trancher les tentacules, car il ne pourra plus se nourrir et mourra en soixante-douze heures. De plus, il ne pourra plus vous parasiter et deviendra inoffensif.


Dernière édition par Apsychos le Mar 26 Mar 2013 - 6:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 145
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 19
Localisation : Bretagne
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Lun 25 Mar 2013 - 18:02

Re bienvienu Rexia !

Mon dieu ta créature est si ignoble mais en même temps si original !
Je me suis bien éclaté à lire son histoire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Lun 25 Mar 2013 - 18:09

Merci beaucoup, Agilis Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Réfugié(e)
Messages : 105
Date d'inscription : 11/09/2012
Age : 27
Localisation : Devant mon PC
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Lun 25 Mar 2013 - 21:16

Mon dieu, la Chose de John Carpenter est parmis nous affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Lun 25 Mar 2013 - 21:20

Hi hi hi hi... en plus j'adore ce genre de film Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Divin
Messages : 2055
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Lun 25 Mar 2013 - 21:41

J'aimerais juste un rang qu'il me est existant... désolé, après je te valide, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Mar 26 Mar 2013 - 6:21

Pas de souci, Kirasha ^^ J'ai mis le rang Voyageur, en espérant que ça convienne Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Divin
Messages : 2055
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Mar 26 Mar 2013 - 15:52

Je crois même que cela convient très bien Wink vue ce qu'est ton monstre, ne voyage-t-il pas de corps en corps après tou? ^^
Bref, je te valide, pas de problème, RP bien avec ce nouveau personnage un peu étrange ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Mar 26 Mar 2013 - 17:28

Quelle belle façon de le décrire... il voyage de corps en corps, d'esprit en esprit, de souvenir en souvenir, à travers le monde...

Merci beaucoup, Kirasha... j'espère que tu ne culpabilise pas trop en sachant quel monstre tu viens de lâcher dans ce monde Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Divin
Messages : 2055
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   Mar 26 Mar 2013 - 18:55

Mais non, je plainds juste un peu les personnes qui vont le croiser sur leur chemin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apsychos, le fils de la tique...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apsychos, le fils de la tique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Port d'Accueil :: Présentations validées :: Morts ou Obsolètes-
Sauter vers: