Partagez | 
 

 Klirna, louve justicière. Soeur d'Annaloussia et Charrké

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Klirna, louve justicière. Soeur d'Annaloussia et Charrké   Mar 6 Nov 2012 - 18:29

Je vous avoue que je n'avais aucune idée de comment j'allais me débrouiller avec elle, mais voilà tout de même, avec du mal, ma petite soeur.



Klirna

Pseudo: Klirna

Surnom: Jeaya

Age: 5 ans

Sexe: Femelle

Espèce: Loup

Rang: Voyageur

Histoire:
Mort, désolation, tristesse, hantise, souffrance, dégoût. Ainsi va ma vie et celle de ma maudite famille. Ma famille qui aurait pu être si parfaite et si unis. Non, cela n'a jamais été un fort dans nos vies. Commençons par le commencement. Mon père et ma mère se sont rencontré un solstice d'été. Les meutes respectives de mes deux parents n'étaient pas ce qu'on peut appeler amie. La rivalité ronger les deux clans. Les deux chefs de meute se connaissaient depuis bien longtemps mais leur relation s'était dégradée lorsque le chef de la meute de mon père tomba amoureux de la chef de l'autre meute. Il éprouva le besoin de le lui avouer, mais la belle le repoussa, préférant un loup de sa propre meute. Fou de rage, le mâle se vengea et tua le loup que la belle avait choisi comme alpha. Pensant qu'ainsi elle serait forcée de reconnaître sa supériorité, le loup apporta le corps sans vie de l'autre mâle devant la belle. L'effet fut contraire à celui qu'il pensait et la louve le haïs depuis ce jour où il avait tué son seul amour. Mais revenons à mes parents, leur amour était impossible, obligés de se cacher pour s'aimer. Alors mes parents quittèrent chacun leurs meutes respective et rejoignirent une meute de passage dans la région, une meute nomade, celle dans laquelle je suis née. La meute des Coureurs de Vent. Ma mère mourut à ma naissance. Nous étions cinq. Annaloussia, Annalysia, Quorqué, moi et Charrké dans cet ordre de naissance. Mon père nous éleva avec des principes qu'il ne lâchait jamais et nous forgeâmes chacun un caractère différent. Annaloussia était la plus calme de nous tous, préfèrent analyser la situation avant d’agir. Annalysia était la force tranquille, la douce. Quorqué le courageux et intrépide était pourtant un peu trop téméraire. Moi, je ne vais pas me venter, mais je suis plus posée et à l'écoute de la nature et de l’environnement. Je ressens ce que j'appelle des vibrations. J'ai un don, le don de double vue. Je vois à travers les autres. Il m'arrive d'avoir des visions sur ce qu'il va se passer plus tard ou dans le futur. J'ai vu les grands combats qui arriveront dans une dizaine d'années. Des combats qui diviseront les races et les amis.
Mon frère, Quorqué et mort lors d'une partie de chasse. Notre première chasse. Abattu par un homme. Un homme de grande taille avec un bâton de feu dans les mains. J'ai gravé son visage dans mon esprit, promettant de venger la mort de celui qui nous protégeait au même titre que mon père. C'est là que je sentis les vibrations qui émanaient du corps de mon autre frère, Charrké. Étrangement il semblait plutôt heureux de la mort de Quorqué. J'ai découvert le monstre qui habitait mon noir frère. Un monstre de haine et de jalousie. J'ai moi aussi haïs quelqu'un de ma propre famille, comme lui. Je l'ai haï au plus profond de mon âme et de mon cœur. Ce loup d'apparence calme qui s'était forgé une carapace autour du cœur, où je n'avais jamais rien vu. Cette carapace de haine c'était briser à la mort de Quorqué. Je sentais en lui la reconnaissance qu’il devait au chasseur qui avait abattu mon autre frère.
L'hiver arriva et avec lui les première neiges de l'année. Les proies se faisaient de plus en plus rares. Les chasses ne ramenaient que quelques lièvres imprudents. La famine décima la moitié de la meute et nous força à nous nourrir des corps des loups défunts. Ma sœur, la douce Annalysia refusa et de faim elle mourut. Je protégeais son corps des crocs des loups de la meute. Toute ma famille cria sa tristesse à la lune sauf bien sur Charrké. Mais malgré ça je sentais une profonde tristesse en lui. Le monstre avait-t-il un cœur ?
La tempête se leva peux après la mort de ma sœur. La meute avançait lentement dans la poudreuse. Mais pas assez lentement pour moi. J'ai perdu la meute dans la tempête.
Je me suis endormie près d'une forêt après m'être perdu. J'avais un an.

******

A mon réveille je n'étais plus près de la forêt, la tempête avait disparu. Mes yeux ont croisé ceux d'un jeune humain. J'appris avec le temps qu'il s'appelait Mergley. Il me donna aussi un nouveau nom, Jeaya. Il m'enseigna beaucoup de chose et c'est avec lui que j'ai réellement grandit. Il était un peu le père qui ne m’abandonnerait pas. J'appris quelques mots de parl, mais la prononciation douteuse se faisait ressentir. Je grandissais plus vite que lui et je devins une adulte en même temps que lui. Notre séparation m’attrista mais j'avais es promesse à tenir. Il m'offrit comme cadeau d'adieu un baiser sur le haut de la tête qui me transmit de nombreux sentiment, mais aussi un peu de magie. La magie de l'amitié et de l'amour. J'abandonnais mon père adoptif le jour de mes quatre ans. Je partis en chasse. En traque de vengeance. Je retrouvai tout d'abord le chasseur qui avait tué mon frère. Le chasseur qui avait retiré la vie à un louveteau. Je lui tendis un piège. J'avais trouvé la tanière d'un ours un peu au hasard en cherchant un abri pour passer une de mes nuits. Lorsque ce chasseur sortit pour une partie de chasse, je m’arrangeai tout d'abord pour qu'il suive ma trace. Puis je me dirigeai vers la tanière de l'ours au moment où celui-ci y était. J'avais tout orchestré. Lorsque l'homme entra dans la tanière, je laissais l'ours s'occupé de lui, puis après avoir vérifié qu'il était bien mort, je suis partie à la recherche de mon sombre frère, Charrké.
Je n'ai pas eu de mal à le trouver, sa meute était dans la forêt de glace au moment où j'y étais aussi. Lorsque je l'ai aperçu, il était accompagné de deux jeunes louveteaux et d'une belle louve brune. Je les ai épiés jusqu'à connaître toutes leurs habitudes. Un soir que les louveteaux étaient dehors avec leur père, mon frère, j'en ai profité pour entrer dans sa tanière. Là, sa femelle se prélassait tranquillement en attendant le retour de sa famille. Sans attendre plus de temps, j'ai planté mes crocs profondément dans sa nuque, lui brisant les os. Sa mort fut lente, à mon grand étonnement. Elle s'accrochait à sa vie. Lorsque je me retournais, la laissant pour morte dans sa tanière, elle m'interpella d'une voix rauque.

"Vous n'auriez pas dut faire cela, damoiselle. Mon mâle vous poursuivra pour se venger."
"Je sais ma chère et sachez que ce n'est pas contre vous, si je tus c'est pour me venger de ce loup noir que vous aimez tant et qui n'est autre que mon propre frère. J'attendrais qu'il vienne me chercher, qu'il me traque, et quand il arrivera je l'attendrais prête à lui faire payer le mal qui habite sa si sombre âme et son cœur de pierre."
"Si ce que vous dites est vrai, vous ne valez pas bien mieux que lui..."

Et la louve brune s'éteignit, le visage de son assassin comme dernier souvenir.
Je n'étais plus que l'ombre de Jeaya, l'ombre d'une louve sans histoire élevé par un paysan sans problème. J'étais redevenu Klirna, la louve rousse au cœur emplit de haine envers son monstre de frère, le loup noir ami avec la mort.
Je quittais la tanière désolée de mon acte, mais sachant bien que je n'avais pas le choix. Mon plan étais parfait, je m'arrangeais pour que mon frère retrouve mes traces autour de sa compagne. Le mal qui l’habitait l’obligerait à se venger, il me traquerait pour me tuer, mais je serais là, bien décidé à lui faire payer ses sombres pensées et ses sombres vibrations.

Description physique:
De grande taille, Klirna est la plus imposante de toute sa famille. Toute de muscle, cette louve aux l’allure de loup est comme son frère une assassin au cœur brisé. Son œil vert ne trahisse jamais ses sentiments aux autres. Son épaisse fourrure rousse est assez touffue, est s’aplatit d'un air morne lorsqu'il pleut. Ses oreilles fines se dresse ans une position de lassitude.

Caractère: Plutôt calme et sensible à ce qui l'entourent, Klirna est une louve qui ne supporte pas l’injustice et qui se bas pour faire la paix. Seulement la paix nécessite certaine fois des sacrifices...

Qualités: Hyper-sensible

Défauts: Peux en venir jusqu'à tuer pour ce qu'elle pense juste.

Particularités: Taille très imposante


Revenir en haut Aller en bas
 
Klirna, louve justicière. Soeur d'Annaloussia et Charrké
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soeur Sourire
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Soeur de Sigmar
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?
» Luvia, une louve pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Communauté-
Sauter vers: