Forum de RPG basé sur l'univers de l'Âge de Feu par E.E. Knight
 

Partagez | 
 

 Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 6
Date d'inscription : 16/08/2018
MessageSujet: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   Sam 1 Sep 2018 - 23:05

Ah Sheshilia, aller nager, aller chercher du poisson a manger. Qu'est ce qu'elle avait passé du temps dans l'eau, que ce soit avec sa mère pour apprendre a pêcher et ce qui se mange ou avec son père qui lui, imposait de longues séances de nage afin de travailler son endurance. Tant d'heure, de jours passer dans cet élément et tout cela pourquoi?
En plein milieu de la mer, la dragonnelle venait de finir un bon repas de gros poissons que le destin avait mis sur son chemin. Impossible de douter de la fraicheur de ces poissons, directement du producteur au consommateur et rien de telle que de les manger tranquillement en se laissant flotter sur le dos par une douce journée. Mais son esprit n'était pas serein, son espèce était en danger, désorganiser et tout le monde cherchait tout le monde, a se rassembler et ensuite peut être, enfin trouver une terre d'accueil.
Son regard fut alors attirer par un mouvement au loin et elle aperçoit une voile, un bateau marchand de ce qu'elle pouvait distinguer. Sheshilia se demanda si elle avait été aperçu par le navire mais un reniflement de mepris plus tard, elle se convainquit que non, les humains ayant une bien moins bonne vue que la sienne. Par d’inquiétude a avoir. Pourtant dix minutes plus tard alors qu'elle méditait sur des choses et d'autres, un bruit d'explosion la fit sursauter. Un second navire poursuivait le premier. Et celui la se dit la dragonnelle, il semblait moins marchand. Un pirate donc?
Sheshilia sentait le devoir l’appeler et pourtant elle se sentait bien bercer par les vagues. La verte pris son envol, grommelant contre ces pirates qui indirectement venait la déranger. Montant très haut pour ne pas être vu trop tôt, elle se rapproche des deux navires et le second semblait bien pirate. Sheshilia n'aimait pas les etres qui s'emparaient de biens de manière malhonnête. Il fallait agir, le navire marchand commençait a être endommager sérieusement. Plongeant sur le bateau pirate, le vent se mit a siffler autour d'elle tandis que sa vitesse atteint une belle pointe. Puis, a la bonne distance, elle ouvrit la gueule et arrose le navire agressif d'une bonne flambée.
Ensuite, elle se contenta de faire un tonneau sur le coté et se laisse tomber dans l'eau telle une lance.
Sheshilia se dit qu'elle avait dut provoquer une belle panique sur les deux navires tandis qu'elle passait sous le navire pirate et s'accrocher a lui de l'autre coté. Sans attendre, elle passe le museau par une des trappes des canons ne se gena pas pour mettre le feu a l’intérieur. Et s'en aller sous l'eau sans demander son reste. La verte entendait des corps tomber a l'eau, surement en train de bruler. Si elle avait encore faim, elle aurait put s'en repaitre mais elle était déjà gaver alors elle se contenta de ressortir de l'eau et s'envole, rejoignant le navire marchand qui en avait profiter pour s'en aller.
Au début, le navire marchand eut peur et tenta de canonner la dragonnelle mais après une esquive et s’être poser dans l'eau juste a coté, Sheshilia et le capitaine entamèrent une discussion qui aboutit a l'escorte au port le plus proche afin de réparer le navire et de soigner les blessés. Direction Abyre donc.
Trois jours plus tard, ils furent a Abyre et Sheshilia, d'abord accueillit avec méfiance puis avec gratitude. Pour Sheshilia, c'était sa fierté et l'honneur qu'elle faisait a son éducation qui la rendait heureuse...en plus de cinq beau petits sacs de pièces d'or évidement. Elle pensait pouvoir repartir déguster ces petites friandises tranquillement quand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 82
Date d'inscription : 04/06/2016
MessageSujet: Re: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   Ven 14 Sep 2018 - 9:25

Ainsi couché sur les pierres lissées par les vents et les embruns qui recouvraient les quais, UruBuzol aurait pu se croire revenu à la Baie d’Ambre, il y a de cela plusieurs années à présent. Sauf que son esprit n’était plus abruti par le choc et la douleur et qu’en face de lui la mer n’était plus bosselée par les centaines de navires trop pleins qui fuyaient sans se retourner l’Ouest désolé alors que, dans son dos, les habitations de fortune de plusieurs milliers de réfugiés manquaient sans cesse de s’écrouler sous le poids du nombre et de la peur de ses habitants.
Non, cette hideuse vision avait laissée place aux solides bâtiments en pierres d’un modeste port de l’archipel où venaient régulièrement accoster les simples bateaux de pêche et plus rarement les magnifiques navires de marchandises qui venaient faire escale le temp d’obtenir les autorisations nécessaires à un débarquement dans le port plus important d’Abyre, à seulement une heure de vol de là.
Le bleu aimait bien cet endroit et se félicitait d’avoir réussi à trouver un travail dans ce lieu si calme. Il se doutait que cela ne durerait pas, quelques mois de plus, deux ans au maximum et il profitait donc de cette période de répit que pouvaient rarement s’accorder les dragons réfugiés.
Que faisait-il ? Un peu de tout. Il donnait des prévisions météorologiques aux capitaines, supervisait la paperasse administrative et la récolte des droits de résidence, desservait les messages urgents, quand il y en avait, aux autres ports de la région et dissuadait, souvent par sa seule présence, un éventuel pillage de la par d’équipages mal intentionnés.
C’était d’ailleurs en accomplissant ainsi le travail d’une vingtaine d’hominidés tout en étant payé moitié moins que l’écailleux avait convaincu le responsable de cette infrastructure de l’embaucher. Le vieil elfe avait d’abord paru sceptique, pensant sûrement que nourrir un dragon lui reviendrait bien plus cher que ce qu’il prétendait. Ils finirent par ce mettre d’accord sur la quantité: un quart de tonneau de poissons par jour et un accès à l’eau, le dragon se débrouillerait lui même pour trouver le reste.
Si on m’avait dit ça il y a trente ans...

- Sir Dragon, les bateaux reviennent.

UruBuzol tourna la tête, en effet un nouveau bateau, assez abîmé par ailleurs, venait d’accoster à l’autre bout du quai. Il baissa les yeux vers celui qui l’avait prévenu: un garne, un adolescent sans doute, dont le collier le fer témoignait de sa servitude. Ils pullulaient en ce moment sur l’île car ils étaient responsable de la mise en place des préparatifs pour une énième fête hominidée. Ils quitteraient l’île le lendemain dans le bateau de leur maître architecte.

- Merci Tark. Vous avez fini de monter le bûcher pour le feu de joie ?

- Oui oui, et nous aurons bientôt fini d’accrocher les cordes de fleurs au dessus de la petite place.

- Bien.


Le bleu se leva, agitant légèrement ses ailes. Une écaille tomba de son cou (son organisme profitant de sa meilleure alimentation en métal pour remplacer sa vieille cuirasse), le jeune esclave contempla quelques secondes la larme bleu sur le pavé gris, comme une petite flaque reflétant le ciel azuré.

- Tu peux la prendre si tu veux, lâcha distraitement l’Anklène en partant, mais va me chercher le scripte.

- Ô merci sir Dragon ! Un trésor pour Tark ! Je pars tout de suite !

Il ne fallu en effet que quelques minutes pour qu’un elfe armé d’un parchemin le rejoigne sur le quai. Les deux employés du port partirent donc à la rencontre des nouveaux venus, des humains pour la plupart. Le capitaine était un homme d’âge mûr, les poils sur son crâne étaient longs et irréguliers et la peau de son visage semblait aussi sèche que le parchemin de l’elfe, preuve d’une vie de navigation et de soleil.

« - Un emplacement dans ce port pour une durée d’un jour vous coûtera une pièce d’argent, lâcha-t-il dans un parl de l’Est presque sans défaut. Si vous souhaitez faire réparer votre bâtiment sachez que d’excellents ouvriers sont actuellement disponibles dans le port, cependant tout frais sera à la facture de votre compagnie. Si vous désirez rejoindre le port principal de Sabyre il vous faudra remplir des formulaires ainsi que payer une taxe de six pièces de bronze. Il est possible de débarquer la marchandise ici pour la faire transporter, à ce moment là une nouvelle taxe vous sera demandée selon la valeur et la quantité de la marchandise, de plus...

- Ça va, ça va dragon, je connais la chanson.
Le coupa-t-il d’un air agacé. Retourne donc manger tes clous et laisse ton elfe faire le travail. »

Sur ce, les deux hominidés se dirigèrent vers les locaux afin de régler en intérieur les problèmes d’administration et de réparation, laissant le reptile bleu sur le quai. UruBuzol était maintenant habitué à ce manque de respect général vis à vis de son espèce mais ne pouvait s’empêcher de regretter le temps où ils suffisaient de souffler un peu de fumée par les narines pour bénéficier de la totale attention de son interlocuteur.
Un reflet vert attira son attention et il tourna soudainement sa tête triangulaire vers la dragonnelle qui venait de descendre du navire.

« - Excusez moi ! Exclama-t-il en la rattrapant. Êtes-vous propriété de la compagnie de ce navire ? »

Il n’avait pas eu le temps de dire au capitaine qu’une nouvelle taxe (encore) touchant les propriétaires de dragons avait été décrétée il y a peu, sans doute afin de limiter leur présence au sein de la ville elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 6
Date d'inscription : 16/08/2018
MessageSujet: Re: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   Sam 22 Sep 2018 - 4:46

Je disais donc avant d’être interrompu, quand elle se rendit compte combien les marins s'étaient bien moqués d'elle. En effet, partant d'une bonne intention, ils avaient soulevés durant le trajet la problématique du transport de ces petits sacs d'or, qu'elle ne pourrait pas les transporter adroitement et sans gène. Ils avaient donc suggérés de les attacher a ses cornes, ils ne pesaient pas très lourd et en plus, niveau sécurité, c'était le top. Fallait le dire, qui irait voler un sac d'or sur la tête d'un dragon?
Sauf qu'a l'instant présent, une réalité venait de la frapper. Une réalité qui lui donnait envie de se retourner pour cramer le bateau. Comment détacher les sacs sur sa tête une fois tranquille pour manger leurs contenus? Ni ses pattes, ni ses ailes ne pouvaient atteindre les fameux sacs et sa queue promettait surtout de se donner des coups avec. Pire encore, a chaque fois que Sheshilia tournait la tête un peu trop rapidement, les pièces tintaient, rappelant les couvres chefs des bouffons des cours royales.
Sheshilia sursaute quand elle se vit interpellée par un grand dragon bleu, indubitablement mâle et plus âgé. La dragonnelle savait se tenir et ses parents lui avaient inculqués le respect dû aux ainés dès le plus jeune age. Aussi s'approche t'elle de ce congénère et le salue avec respect, d'une légère révérence, s'inclinant avant de répondre courtoisement.

* Bien le bonjour, je suis Sheshilia, fille de FlaÏnor et d'Anubyona. Je suis la propriété d'un seul être, moi même. J'ai secouru ce navire au large alors que des pirates l'attaquaient. Et même si la farce qu'ils m'ont fait avec ces sacs d'or me donne envie de flamber le reste de leur coquille de noix, je n'ai pas envie de passer le reste de la journée a me faire sermonnée. Et vous aurez aussi des ennuis, je n'ai pas été éduquée a provoquer des ennuis a autrui. *

Voila qui est fait et clarifié. Après un énième tintement des pièces, Sheshilia perdit patience. Son regard se mit a la recherche de quelque chose pouvant l'aider a détacher les sacs de ses cornes. Ou d'une patte secourable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 82
Date d'inscription : 04/06/2016
MessageSujet: Re: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   Lun 15 Oct 2018 - 2:57




A son appel, la dragonnelle s’était immobilisée et sa tête reptilienne avait rapidement pivoté sur son long cou pour lui faire face, immédiatement suivie par deux gros sacs qui, poursuivant leur trajectoire, vinrent violemment frapper la figure de la verte dans un tintement des plus alléchants et, il faut bien le dire, des plus comiques.

S’agissait-il d’une nouvelle mode chez les dragonnelles ? Après tout il avait vu sur les femmelles du Lavadôme tout ce que l’on pouvait faire de plus excentrique. Des étoffes parfumées, des bijoux qui couvraient presque tout le long des membres ou même des plumes sur la crête.
Mais des sacs de cuir accrochés aux cornes, ça, ça lui semblait nouveau... Quoi que... Il lui semblait qu’il avait existé une variante... Avec des épices parfumées dans des sacs de lin...

Légèrement surpris par cette parure, UruBuzol fut plus décontenancé que la dragonnelle qui le salua sans attendre.

«- Bien le bonjour, je suis Sheshilia, fille de FlaÏnor et d'Anubyona. Je suis la propriété d'un seul être, moi même. J'ai secouru ce navire au large alors que des pirates l'attaquaient. Et même si la farce qu'ils m'ont fait avec ces sacs d'or me donne envie de flamber le reste de leur coquille de noix, je n'ai pas envie de passer le reste de la journée a me faire sermonnée. Et vous aurez aussi des ennuis, je n'ai pas été éduquée a provoquer des ennuis a autrui.»

C’était donc cela. Une farce de marin. Cela ne l’étonnait même pas à vrai dire, les hominidés montraient désormais si peu de respect envers les dragons que l’idée de les ridiculiser en retour de leur aide devait presque leur sembler naturelle.
Mais quand même, cette dragonnelle devait être bien crédule pour être tombée dans un piège aussi grossier. Si on ajoutait à cela ses manières et sa diction, elle devait sûrement appartenir à une bonne famille du Lavadôme. Une rescapée donc...

«- Cessez de vous débattre, je vais vous aider, dit-il en s’avançant vers l’écailleuse. Il n’est pas vraiment commun de se faire avoir de la sorte. Vous venez du Lavadôme non ? La colline des Skotls ?» Proposa-t-il en constatant sa puissante musculature.

En s’appuyant sur la base de sa queue, il se redressa afin de pouvoir manipuler les cordes avec ses sii. Il n’était pas évident de défaire des noeuds aussi petits avec des griffes de dragons mais son scripte était parti et le bleu se doutait que la dragonnelle ne voudrait pas de l’aide des marins. Quant aux garnes, mieux valait ne pas y penser.

«- UruBuzol, fils d’UrMel et de Ratalia de la colline des anklènes, membre des ailes légères de l’armée aérienne. Afin... à condition que tout ceci ait encore un sens de nos jours. Le nom de votre père m’est familier, il s’agissait également d’un combattant n’est ce pas ?»

Le premier sac de pièce tomba au sol, déséquilibrant la tête de la verte qui pencha naturellement du côté opposé. A moins de se frotter la tête contre un arbre jusqu’à l’usure des cordes il aurait été difficile pour elle de se délivrer seule de son fardeau.

«- Vous avez dit ne pas être la propriété d’hominidés, vous voyagez seule ? Demanda-t-il en continuant sa tâche. Quoi qu’il en soit vous avez raison, mieux vaut ne pas chercher des ennuis avec votre équipage. Estimez-vous heureuse, ils vous ont bien payée.» Constata-il en sentant la riche odeur de l’or à travers le tissu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 6
Date d'inscription : 16/08/2018
MessageSujet: Re: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   Lun 15 Oct 2018 - 12:59

Sheshilia fut fort soulagé quand le dénommé UruBuzol se chargea de lui enlever les petits sacs d'or de ses cornes. Enfin elle allait être débarrassé de ce tintement au moindre mouvement de tête. Elle en profite pour admirer le physique de ce grand mâle, cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vue d'aussi âgé et de manière générale, Sheshilia aimait être auprès de dragons plus âgé qu'elle, aimant les écouter et en prendre de la graine.
Son regard ayant finit de se perdre dans les belles nuances de bleu des écailles d'UruBuzol et n'ayant plus a supporter le tintement des pièces, Sheshilia l’écoute alors et il lui pose tout un tas de question pour en savoir un peu plus sur elle. La question sur son père lui fit du bien. Dans sa mémoire, jamais son père n'avait amener d'ami chez eux, Sheshilia ne savait pas grand chose de la carrière de ses parents, ils l'avaient toujours maintenu a l’écart de tout cela pour se consacré pleinement a son éducation.


* Vous connaissiez mon père? L'avez vous vue depuis l'exil? Nous nous sommes perdus de vue et je n'ai aucune nouvelle depuis. De lui et de ma mère. Il faisait effectivement partie de la garde aérienne et il a même été pressenti pour monter en grade mais il a refusé pour échapper aux réunions interminable et aux mondanités dont il a horreur. Il est plus dans l'action, agir maintenant plutôt que de se perdre en tergiversations. *

Elle regardait UruBuzol avec le fol espoir d'en apprendre plus sur ses parents dont elle ne savait que ce qu'ils avaient bien voulu lui apprendre. Sheshilia avait appris bien des choses sur comment survivre, le savoir être, le savoir vivre, savoir se battre et savoir éduquer son corps mais de la vie de ses parents, elle ne savait que bien peu de chose.

* Nous vivions tout proche du Lavadôme, je pense qu'ils y vivaient jusqu’à m'avoir moi et a ce moment, ils ont sans doute voulu me protéger des intrigues du milieu en déménagement juste a l’extérieur pour m’éduquer a leur manière. Si je devais qualifier leur éducation, je dirais qu'ils l'ont faite avec une sévère justesse. Père me disait souvent " Si je suis aussi dur et intraitable avec toi, c'est parce que la vie est un combat perpétuel, elle ne pardonne pas aux faibles et est difficile pour ceux qui ne se sont pas assez préparer. " *

Puis, jetant un regard a ses petits sacs d'or, elle sourit doucement et en approche un du bleu en disant.

* On s'en grignote un ensemble? Autant joindre l'utile a l'agréable et puis, vous m'avez sauvée d'une situation embarrassante. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoire du passé et bonne action ( PV UruBuzol )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] cc, tu veux voir mon gros thermomètre ? ▬ Chayton
» [terminé] « Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre » Etienne Pasquier [Ewen]
» Action, Chiche, Ou Vérité ?
» La mémoire est l'avenir du passé.
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Âge de Feu ::  :: Abyre-
Sauter vers: