Forum de RPG basé sur l'univers de l'Âge de Feu par E.E. Knight
 

Partagez | 
 

 À bon port [Privé Haïla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 397
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 21
Localisation : Limousin
MessageSujet: À bon port [Privé Haïla]   Mer 29 Nov 2017 - 10:12

Une gerbe d’étincelles se dissipa juste sous ses yeux. Percebrise émit un léger grondement offensé, mais le forgeron ne lui prêta aucune attention, trop occupé à marteler son épée à coups de marteau. Le dragon blanc secoua la tête d’un air las et passa son chemin à travers la brume. La baie d’ambre était une interminable cacophonie de sons stridents, entre les cris de marmots bien naïfs et le bruyant travail des artisans. Clang, clang, clang ! clamaient les enclumes. Crac, crac, crac ! gémissaient les planches des constructions de bois, qui constituaient la plupart des habitations provisoires bâties à même le sol, s’élevant à jamais plus de deux étages.

À l’instar de ceux de son espèce, la présence de Percebrise était malvenue en ces lieux. Diantre, un dragon, un pantin des hommes, un déchu ! Il progressait à travers les rues de cette fourmilière, ignorant les regards méfiants et méprisants qui lui étaient adressés. C’était encore tôt le matin, le moment précédant l’aurore, où l’horizon se pare d’une teinte rosée ; et peu étaient ceux déjà au travail dehors, à cette heure. Il ne croisa qu’un seul compère un noir qui attendait probablement la venue d’un courrier. Il n’y avait pas beaucoup de dragons ici. La plupart d’entre eux s’étaient installés au nord du campement, notamment les fugitifs du Lavadôme. Les dragons sauvages s’étaient mêlé à eux, ou n’avaient pas attendu  pour traverser la mer. Percebrise faisait partie de la minorité qui s’était éparpillée aux alentours de la petite cité.

Même si la présence des dragons en ces lieux était considérée comme une impudence, rien ne l’interdisait. Du moins, elle était tolérée : le Lavadôme et les hominidés s’entraidaient régulièrement et il était très rare qu’un navire de transport quitte le port exempt de la présence d’un dragon sur le pont. Parfois, Percebrise se rapprochait des quais et les observait de loin, car il y avait peut-être une chance d’apercevoir une silhouette grise se déplacer parmi les fugitifs. Pour l’instant, ça n’était pas arrivé.

Il s’y dirigea néanmoins. Il avait conclu un marché avec un pêcheur : trois gros poissons par jour contre une écaille blanche. Certes les écailles ne maquaient pas ici vu le nombre de dragons ; les enfants s’étaient même mis à les collectionner comme de vulgaires coquillages. Mais visiblement les écailles blanches semblaient avoir un petit plus et le pêcheur avait l’air ravi de cet accord.

Percebrise s’assit à côté d’une rangée de tonneaux vides, qui seraient bientôt remplis de mulets et autres poissons de la côtes. Son regard se posa sur les barques amarrées, qui flottaient paresseusement sur l’eau d’une mer d’huile. Il distinguait les bancs d’alevins minuscules qui se déplaçaient le long des quais. Au loin, quelques bateaux de pêche étaient déjà au travail depuis la nuit ; les premiers ne tarderaient pas à retourner à bon port.

Un Plouf ! captiva son attention. Le bruit venait de derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
À bon port [Privé Haïla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Âge de Feu ::  :: Baie d'Ambre-
Sauter vers: