Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Les larmes de Ter (PV Zathiir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 30/11/2016
Localisation : Dans une ruine
MessageSujet: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Dim 8 Jan 2017 - 15:15

L'orage était arriver sans prévenir. Depuis le temps qu'il arpentais le monde d'en haut il aurais du le sentir. Enfin il n’était pas au maximum de ses capacités depuis quelque jours déjà. Alors que les esprit semblais déchaînés. Il se réfugias dans un battisse de de pierre a moitié effondrée. La pluie ne le dérangeais pas plus en outre mesure sa nettoyais les ecailes mais il n’était pas d’humeurs à sa faire rincer.Alors qu'il se couchais sur le sol joncher de débris de diverse chose; os outils rudimentaire, éclats de poterie. Son regard fut attirez par un morceau de poterie verdâtre. C’était un morceau d'email. Il le saisit doucement et l’examinas.Quand il eu finis la pluie c’était changer en mur d'eau ce qui rendais tout sortie hasardeuse. En attendant que l'esprit de l'eau se calme il repensa au refus rencontré au prés des draques en général.La plus part refusait tout simplement de l'accompagner.
-Qui ne voudrais pas d'un début de trésor. Marmonne t'il dans sa barbe.
-Je leur propose une part du butin voir le reste temps que je garde La Pièce que je chercher mais non! Il préfère le Lavadome. Il ne savent pas que les plus beaux trésor c'est quand on le trouve en creusant!
S’enflamme t'il seul a en casser le mur branlant de sont abris de fortune qui menaças en retour de lui tomber sur le museaux.Sous cette nouvelle menace, il décide de se rapprocher de la rivière et de pécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 191
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle-Caledonie
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Dim 15 Jan 2017 - 11:36


Elle s’enfuyait.
Elle avait honte de l’admettre mais il n’y avait pas d’autres mots pour décrire sa nage effrénée dans le courant. Depuis les étranges phénomènes qu’elle et AxYl avaient réveillés, elle ne savait même pas si le mot «fantômes» convenait, elle ne se sentait plus en sécurité dans les marécages qui pourtant l’avait abrités durant de nombreuses années, elle avait ressenti un besoin impérieux de s’éloigner de cet endroit pendant quelques temps. N’y tenant plus, elle avait suivit le courant et était partie, toujours plus loin, prenant à peine le temps de happer deux ou trois poissons, dormant un oeil ouvert et nageant le reste du temps. Parfois, lorsque la fatigue se faisait trop sentir, elle se laissait flotter et entrainer par les eaux pour reposer ses muscles. Durant ses longues heures de dérive elle avait eu le loisir d’observer les étoiles pour ce repérer et en avait déduit qu’elle était descendue très loin vers le l’Est, jamais encore elle n’avait voyagé aussi loin dans cette direction et la peur avait peu à peu fait place à la curiosité.

La draque nageait en surface lorsque l’orage avait éclaté, d’abord elle n’avait senti que quelques gouttes sur son museau lorsque la pluie fine avait commencé à tomber puis elle avait fini par entendre le grondement du tonnerre avant le voir les flashs des premiers éclairs. Jugeant plus prudent de continuer en plongée, Zathiir prit une grande inspiration, ferma hermétiquement ses narines, et abaissa ses paupières transparentes avant de disparaitre sous l’eau et de progresser en une semi-marche sur le fond sablonneux, à la manière d’un crocodile. Les sons de la tempête lui parvenaient désormais étouffés et la lumière des éclairs était souvent obscurcit par les nuages de sable et de terre en suspension. Concentrée sur les roches et les obstacles qui jalonnaient le fond de la rivière, elle ne remarqua pas tout de suite que la pluie s’était changée en véritable déluge et que la rivière avait gonflée. Au bout d’un long moment lorsqu’elle voulu remonter pour reprendre sa respiration elle fut surprise de trouver à la surface un courant puissant et charriant de nombreux débris. Ballottée dans tout les sens, elle voulu regagner la rive la plus proche mais un remous la repoussa, elle re-tenta sa chance un peu plus loin et faillit se faire percuter par une grosse branche brisée, faisant son possible pour garder son sang froid, elle reprit sa respiration et replongea vers le fond où le courant était moins puissant. Propulsée par sa puissante queue elle atteignit rapidement le fond et se posa derrière un immense rocher incliné qui la protégeait du courant et, à l’aide de ses sii et de ses saa, elle se cala dans la dépression que les tourbillons de l’eau avaient creusé dans le sable puis cessa tout mouvement pour économiser son air. Peut être qu’entre temps l’orage passerait ou du moins que les plus gros débris seraient emportés plus loin en aval.

Seulement, à la surface, l’orage ne semblait pas décidé à se calmer et un gros éclair déchira le ciel rugissant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 30/11/2016
Localisation : Dans une ruine
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Mar 31 Jan 2017 - 14:33

Il regratta bien vite son choix. L'eau avais monté et il se retrouvas avec de l'eau jusqu'au coude. Même si cela ne le dérangeais pas vraiment beaucoup. Cela n’était pas agréable non plus . La pluie battante qui s infiltrais dans ces écailles mal alignée et les pattes dans l'eau. Il n’était pas déjà très douée en temps normal l’œil dans le brouillard lui rendais l’évaluation des distances assez difficiles, ce qui l’empêchais presque de pécher, de tout façon il n'aimais pas trop le poisson. Mais la il avait faim. L'eau boueuse de ne semblais pas poissonneuse.

-Malédiction...

Son ventre fit un grooouik. Il soupira.  Un éclaire zébras le ciel et se fracassa sur le toit de là  ou il se trouva. Il sur sautas. Il devait trouver un endroit sur pour attendre que cette averse se calme. Il sortis un Crystal rougeâtre et le porta entre ses deux yeux.

Montre moi un chemin s'il te plait montre moi...

Le Crystal brilla doucement mais rien. Il repris le Crystal entre ces pattes, un éclaire frappas,de peur il fit encore un petit bon et kachas la pierre dans l'eau.

-Sang et boue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 191
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle-Caledonie
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Jeu 2 Fév 2017 - 5:24




Un bruit.

CRAC

Elle était sûre d’avoir entendu un bruit, un peu comme le son d’une grosse branche qui se rompt sous le vent. Serte cela pouvait très bien provenir d’un arbre à la surface ou d’un tronc qui se serait brisé contre la berge mais ça avait l’air... plus proche.

CRAC

Les yeux couleur écorce de la draque se dilatèrent et elle releva si rapidement sa tête posée sur le sable que de petits cailloux se décollèrent du sol dans le sillage de son cou avant de couler de nouveau. L’image mentale d’un énorme rocher se détachant bruyamment d’une falaise jaillit dans son esprit comme une bulle crevant la surface de l’eau. Le rocher ! D’un puissant coup de ses quatre membres, la fausse crocodile se projeta hors de son abris juste au moment où l’énorme pierre s’abattait sur la petite grotte, manquant de peu de coincer sa queue plate sous son énorme poids. En suspension à quelques longueurs de cou de là, Zathiir contempla d’un oeil furax ce qui avait bien failli être son tombeau, elle aurait dû se douter que le troue creusé par le courant finirait par faire basculer la masse grise et au lieu de réfléchir elle s’était bêtement réfugiée dessous. Ressentant un besoin urgeant de décharger son stresse, elle donna un violant coup de griffe sur la surface lisse, imprimant la marque de sa sii sur les algues qui y étaient accrochées. Une fois sa colère passée elle releva son museau vers la surface que les nombreux éclairs éclairaient par instant, il était à présent évident qu’elle ne pourrait pas rester sous l’eau durant toute la durée de la tempête et ce peu importe son niveau d’apnée. Elle allait devoir regagner la berge.

Avec de grandes ondulations, la draque marbrée rejoignit les couches supérieures de l’onde et creva la surface avec une grande inspiration. Autour d’elle la pluie formait un véritable mur liquide et même la rétraction de sa troisième paupière n’empêchait pas toute forme à plus de quelques longueurs de queue de devenir aussi indiscernable qu’un corbeau dans la nuit. A l’aide de puissants battements de queue et faisant son possible pour ne pas dériver, la verte se mit à progresser vers ce qu’elle pensait être la bande de terre la plus proche. La plupart des gros débris avaient été emportés plus loin vers l’aval et la grande majorité de ceux qui restait n’était que de vulgaires branchettes qui glissaient le long de son corps cuirassé. Les courants circulaires tentèrent à nouveau de la repousser mais elle redoubla de coup de queue, devinant qu’elle s’approchait de la rive. Sentir enfin le sol se creuser sous ses griffes fut pour elle un véritable soulagement, plus que quelques pas et elle pourrait marcher normalement pour se mettre à l’abris. Sur sa gauche, la sans-ailes discerna une forme allongée, était-ce la berge ? Non, ça s’approche trop vite.

Quand elle identifia enfin la silhouette, il était déjà trop tard pour éviter le tronc d’arbre retardataire qui lui fonçait droit dessus. Le cylindre de bois dont les extrémités avaient été arrondies par de multiples chocs la frappa dans le flanc avec la force d’un bélier, vidant ses immenses poumons dans un craquement sinistre. Son corps roula sous le pilier sylvestre sans qu’elle puisse réagir, obnubilée par la douleur qui se propageait en étoile à chaque battement de son coeur principal. Son sang insatiable lui réclamait de l’air que ses poumons contractés ne possédaient plus et ses réflexes confus la firent boire la tasse. Dans un hélant de lucidité elle parvint à dérouler son cou pour ressortir sa gueule de l’eau et un inspirer une bouffée d’oxygène. L’inspiration fut presque aussi douloureuse que le choc et elle se mit à tousser violemment pendant de longues secondes. Par une étrange chance elle se rendit compte que le tronc l’avait repoussée vers la rive et qu’elle avait maintenant pied, avec de courtes et douloureuses respirations, elle parvint à tenir sur ses sii et ses saa et se mit à marcher d’un pas boiteux vers une zone à sec. Elle parcouru une vingtaine de mètres avant de se coucher de nouveau sur un sol recouvert d’une fine couche d’eau, ici au moins elle ne se noierait pas. Tout les muscles de sa cage thoracique étaient crispés par la douleur liée au coup ce qui l’empêchait de respirer convenablement. Ne supportant plus la pression, elle ouvrit grand la gueule et vida le contenu de sa poche à feu dans la rivière, la graisse liquide prit feu au contacte de l’air et les flammes flottantes furent emportées par le courant. La pression au niveau de son sternum baissa d’un cran ce qui lui fit suffisamment de bien pour lui donner la force d’inspecter un minimum sa blessure: une grande trace circulaire marquait son côté gauche, à cet endroit ses écailles étaient brisées et certains éclats étaient rentrés dans sa chair rendue violacée par un gros hématome, malgré les vagues de douleur qui la parcouraient à chaque inspiration elle ne pensait pas avoir de côtes cassées, son squelette flexible avait ployé à l'impact mais ne s’était pas rompu. Elle renifla rapidement son dos pour voir si ses ailes en dormance avaient pu subir des dommages, heureusement elle semblait n’avoir rien reçu de ce côté là.

Soulagée, Zathiir laissa retomber sa tête sur le sol. Elle avait presque oublié l’orage qui faisait rage autour d’elle. Elle voulait attendre que ses muscles crispés se détendent un peu avant de retirée les morceaux d’écaille de sa blessure et de laver ses écailles rougies. L’immobilité lui faisait du bien, elle voulait se reposer juste quelques minutes...


ma couleur: #336600

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 30/11/2016
Localisation : Dans une ruine
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Lun 27 Fév 2017 - 11:08

Alors, qu'il longeais la rive, son estomacs toujours en guerre contre lui même.Il pataugeais dans un peu d'eau toujours sous cette pluie infernal. "Grouuuuiiik!" Il s’arrêta deux seconde et fixa son estomac.
-Stupide corps....je n'ai rien a manger
Si il avait pue ne pas ressentir la faim, il aurais été gratifiant. Alors qu'il inspectais du mieux qu'il pouvais la berges un peu plus loin. Dans l'espoir de trouver un cadavre de bestiole noyé. Un humain ça avait la fâcheuse tendance as se noyé.Il repris son exploration toujours aussi dépiter. Cette pluie n'en finirais jamais. Il allais finir tout marron et tous pourris si ça continue.Il se figea une seconde et fixa sa sacoche de cuire. Il pourrais la manger.Et ou diable il mettrais ces trésors . Bon la c’était vide, puisqu'il avait lâcher sa pierre de "vision" dans les flots.
-Stupide moi...aussi lumineux qu'un Garne!
Tous en continuant de s'insulté lui même. Il s’arrêta net. A quelque pas de lui se tenais un crocodile échoue? Avec la pluie il ne voyais pas très bien. Sa pouvais être un tronc d'arbre aussi. Que ferais un crocodile ici? Et comment aurais t il pue se noyé? Il devait arrêté de se pose des questions et en profiter.Plus il approchais et moins c’était un crocodile ou bien un mixte entre un dragon et un crocodile? Ou un dragon tout court qui respire faiblement. Il pourrais le manger personne n'en saurais rien a part lui. Encore un petit secret.
-C'est mal ne fait pas ça!
Et pourquoi pas. Sa conscience aussi se ligue contre lui maintenant. Plus il se rapprochais plus il perdais l'envie de manger le dracrodile. Plus il s'approchais plus il voyais du vert . Qui dit vert dit femelle, qui dit femelle dit ennuis. Certain il avait une envie irrépressible de faire demi tours et de la laisser mourir ou pourrir sous la pluie. mais ces patte avancèrent vers le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 191
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle-Caledonie
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Dim 2 Avr 2017 - 2:19




Un dragon doit dormir mais, toi, fuis la paresse
Nos assassins profitent des longues années de sieste.

Un dragon pouvait-il réellement dormir plusieurs années ? Peut être était-ce un don peu connu des dragons. Pouvait-elle, comme les ours, se mettre en hibernation ? Elle savait qu’en cas de grande fatigue ou de blessure grave certain d’entre eux pouvait dormir plusieurs jours, ça avait été le cas de Père dans sa jeunesse. Elle regretta de ne pas avoir interrogé Mère à ce sujet quand elle était dragonnette, la grande verte savait tant de chose, elle aurait sûrement répondu à toutes ses questions.

Une partie de son esprit, celle qui, justement, semblait parler avec la voix de sa mère, s’imposa dans sa tête. Réveille toi, tu ne peux pas rester ici.Tu dois te mettre à l’abri hors de la portée de la foudre et tu dois soigner ta blessure. La draque laissa échapper un grognement, même son propre subconscient ne pouvait pas la laisser se reposer.
Cédant à la raison, les paupières de Zathiir se soulevèrent péniblement, comme elles lui semblaient lourdes, elle en était persuadée: si elle s’endormait maintenant elle se réveillerait avec des ailes dans le dos. Les arcades de la reptile se froncèrent, c’était quoi cette tâche grise au milieu de sa vision ? Elle n’était quand même pas devenue aveugle ! Elle fixa un point sur sa gauche, la tâche ne suivit pas, donc le problème n’était pas dans son oeil. Il y avait quelque chose en face d’elle ? Ses pupilles s’arrondirent puis s’affinèrent, tentant de capter la bonne quantité de lumière pour faire la mise au point malgré la pluie et la fatigue. C’était... un dragon ?!

Par réflexe, la draque se redressa, le dos, le cou et les pattes arqués pour paraître plus grande, sa queue formant une courbe derrière elle. Le mouvement brusque provoqua une décharge de douleur dans tout son corps et les fragments d’écailles remuèrent dans sa plaie comme des pointes de couteaux. La souffrance la fit rugir et son sang se mit à bouillir dans ses veines. Qu’est-ce qu’il voulait ? L’aider ? L’attaquer ? Était-il seul ? Et si c’était AuXyl ? Non, elle vit à la lumière d’un éclair qu’il s’agissait d’un écailleux. Alors c’était qui ? Elle remarqua une objet en cuir qui pendait autour de son cou. Un collier ? Était-il un de ces dragons qui travaillent pour les hominidés ? Un grondement d’avertissement sortit de sa gueule, ces dents blanches parfaitement visibles.

«- T’es qui toi ? Qu’est-ce que tu me veux ?» Lança-t-elle, prête à défendre chèrement sa peau si il tentait quoi que ce soit, malgré ses pattes qui commençaient déjà à trembler sous son poids.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 30/11/2016
Localisation : Dans une ruine
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Mer 3 Mai 2017 - 13:06

Il sentis se frisson horrible remontez. Ces cœurs se serrez .
Le souvenir revint. Son estomac se serras si fort que si il avait contenus un peu de nourriture il aurais  vomis.Ses souvenirs était si vrais le bruit des os qu cèdent le gout du sang dans sa gueule Il soupira réprimas un frisson.

Il soupiras se pinça l'arrete du museau a la base des yeux créant un tache sombre dans son œil blessé.
-Je...haa....hummm
Il se tue comme surpris par le son de sa voix. Et si c’était une de ces sœurs. Et si sa mère avait dresser contre lui toute ces autre couvée. Et si elle était exprès pour le tuer! . Il tournas la tête le fixant de son œil valide. Il la détaillas du mieux qu'il pue en soupirant. Il remarquas la queue puissant, Il ne douterais pas une seconde qu'elle pourrais lui assez un coups et lui cassée un
os!Bon il devait se presente un minimun. Au prix d'un effort terrible Il articulat
-Et bien je suis Argentée
C’était un bruit étranglé une sorte de gargouillis horrible. Si elle avait compriis ce qu'il barraguinais sa serais un miracle. Alors qu'il al fixait en danssent sur ces pattes. Ses coeurs parlerent plus vite que sa tête.
-Es tu blesse ? tu a manger?
Pourquoi je lui propose cela moi hein Pourquoi
Il restas a bonne distance mais ne fit rien pour l'attaquez.
Et toi qui est tu ? Que fait tu perdus sous cette pluie en pleine pseudojungle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 191
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle-Caledonie
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Sam 6 Mai 2017 - 15:00




Le dragon avait l’air perturbé, elle dirait même extrêmement perturbé, par elle. Bien trop perturbé même pour que ce soit une simple réaction à la couleur de ses écailles. Qu’est ce qu’il avait ?

-Es-tu blessée ? tu as mangé ?

Hein ? Mais de quoi parlait-il ? Enfin si, il parlait d’elle, mais pourquoi réagissait-il comme ça ? Ca y est c’était à son tour d’être perturbée, elle en aurait presque oublié sa douleur si il avait été possible d’oublier une demie douzaine d’éclats d’écailles figés dans une blessure encore sanguinolente.

«-Et toi qui es tu ? Que fais tu perdue sous cette pluie en pleine pseudojungle?

- Comment ça «et toi» ? Réponds en premier pour commencer !»

Pour sa défense il fallait dire que sa situation actuelle n’aidait pas vraiment à la compréhension mutuelle: elle était blessée, elle avait mal, le vent et le tonnerre résonnaient à intervalle régulier tout autour d’eux et cette saleté de pluie diluvienne les rendait presque sourds et aveugles, c’était comme essayer de voir et d’entendre à travers une chute d’eau.
Elle attendit quelques secondes supplémentaires durant lesquelles le dragons ne fit aucun geste d’attaque à son égard, il semblait même plutôt près à s’enfuir. De toute façon avec ce temps il était impossible de voler.

Ce rendant bien compte qu’elle ne craignait absolument rien de la part du reptile inconnu, elle se mit à s’approcher, boitant fortement du côté de son flanc blessé, vers son interlocuteur. Elle ne s’arrêta que lorsqu’elle put clairement distinguer les yeux de l’écailleux, fait étonnant que sont esprit embrumé ne put pas totalement analyser: l’argenté était horriblement défiguré, presque borgne et il lui manquait une corne. La draque était désormais si proche qu’en tendant son cou au maximum elle aurait sans doute pu toucher la base du cou de l’autre qui semblait comme paralysé par leur soudaine proximité.
En désespoir de cause, elle tenta d’avoir recourt aux images mentales.

Dans la rivière, j’étais dans la rivière quand l’orage a éclaté... je suis Zathiir. J’ai besoin d’un abri.

Elle espérait qu’il avait compris au moins une partie de la situation, il lui semblait bien avoir trouvé son esprit. C’était l’inconvénient des images mentales: elles étaient très difficiles à établir avec un dragon inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 30/11/2016
Localisation : Dans une ruine
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Sam 6 Mai 2017 - 21:41

la panique le pris a la gorges comme quand il affrontas son petit frère venus venger son père.
Et si elle allais le tué? Non elle boite.Il la fixait puis se saisi les tempe en s'asseyant; des images lui envahir l'esprit. Pas comme celle des cristaux qui lui était agréable a l 'envie réconfortant.La c’était une intrusion de la part de la Dragonelle. elle était proche il tournas le tète pour la regarder de son cote valide maintenant il voyais presque bien.
-Je suis ValTameri un...dragon
Cet fois ce n’était pas un gargouillis. Il s'approchas et tendis son aile pour la protéger de la pluie
Pourquoi je fait ça ,a une femelle.
Il s'approchas encore un peu partager entre peur,anxiété et autre chose le meme sentiment qu'il avait eu en temps que dragonet.
-Numiate c'est toi?
Il ne contrôlais plus sont geste ni sa tète. Il était heureux de croisé un semblable.Il la rejoins.
Tu es blesse? c'est moi qui t'es fait ça ? je suis désoler je ne voulais pas si je t'ai blesser avec cette je t'ai peux être pris pour un crocodile.
Après tous si elle arrivais a communiqué par image mental il devait etre de la famille?
TU connais cette dragonelle? C'etait ma mere? c'etait le tienne aussi?
Il la fixait le visage bien de face  sous son ailes.
-on va attendre la fin de la pluie
Il la fixait comme pour percé ces ecailles ou si il voyais quelqu'un d'autre à la place de la drake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 191
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle-Caledonie
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   Dim 7 Mai 2017 - 2:45




Le dragon sembla hésiter quelques instants, puis, tournant la tête pour la fixer de son oeil valide, il s’approcha légèrement d’elle pour lui répondre.

-Je suis ValTameri un...dragon

Bon, c’était déjà ça. Au moins elle avait un nom, le reste elle aurait pu le deviner toute seule. Etait-il idiot ou simplement prit au dépourvu face à un autre dragon ? Heureusement pour lui elle n’était pas vraiment en état pour lancer une nouvelle remarque sarcastique et se contenta d’intégrer l’information. Elle ne remarqua qu’après coup que la pluie ne martelait plus ses écailles, relevant légèrement le regard elle se rendit compte que l’argenté avait tendu une aile au-dessus d’elle pour la protéger.

Merci, souffla elle part l’esprit. En temps normal elle aurait moyennement apprécié d’être traitée comme une dragonnette sans défense mais en vue de la situation elle n’allait pas faire la fine bouche. Avec un soupir de soulagement, elle s’assit sur son postérieur et ferma les yeux. Elle était vraiment fatiguée.

-Numiate c'est toi?

Quoi ? La draque rouvrit un oeil pour fixer l’écailleux, il avait une lueur étrange dans le regard qui lui donnait presque des frissons.

-Tu es blessée ? C'est moi qui t'ai fait ça ? je suis désolé je ne voulais pas... si je t'ai blessée avec cette... je t'ai peut être prise pour un crocodile.

-Moi c’est Zathiir. Répéta-elle, à voix haute cette fois. Et ce n’est pas toi mais un débris dans le courant qui m’a blessée.

Etait-il fou ? En tout cas il la prenait pour quelqu’un d’autre, chose qui ne lui était jamais arrivé auparavant: il faut dire qu’elle avait une apparence assez unique. Elle ne releva même pas la comparaison. A son grand étonnement ce fut à son tour de recevoir une image mentale: celle d’une immense dragonnelle aux yeux brillants de colère. Cette image était accompagnée d’une impression étrange qui se traduisit bientôt en interrogation. Etaient-ils de la même famille ?

Tu connais cette dragonelle? C'était ma mère. C'était la tienne aussi ?

Il était vrai que la facilité avec laquelle ils parvenaient à communiquer avec leurs esprits était plutôt impressionnante et cela signifiait généralement un lien de parenté relativement proche. Cependant elle ne connaissait pas cette dragonnelle. Peut être était il une sorte de cousin ? Qui sait ? Dommage qu’il soit totalement maboule.

Non, ce n’est pas ma mère. Mon père est BeFeratom, rouge, de la ligné de BeTanor. Ma mère est Guilafassa, de la ligné d’UruLate.

Sentir l’esprit d’un autre dragon en contacte avec le sien. Elle avait presque oublié à quel point s’était agréable, cela lui rappelait ses soeurs et sa propre mère. Elle se rendit compte que c’était la première fois depuis sa fuite de la grotte qu’elle pouvait pleinement palper l’esprit d’un autre congénère, les dragons du Lavadôme trouvaient ce don inutile et ne l’utilisaient que rarement. Cette sensation de réconfort ajouté au son de la pluie autour d’eux... elle aurait presque pu s’endormir. Mais l’instabilité de ValTameri l’inquiétait. Si elle avait eu le choix elle serait sûrement partie en vitesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les larmes de Ter (PV Zathiir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les larmes de Ter (PV Zathiir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Le Voleur de Larmes
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]
» Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Baie d'Ambre-
Sauter vers: