Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 La marche de la horde ! (PV: Saphyr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 4
Date d'inscription : 08/08/2016
MessageSujet: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   Jeu 8 Sep 2016 - 19:10



La charge de la grande

horde:

Chapitre 1: Purge en terre barbare.


«Je représente le bras armé de Leth ! Pour la horde !!!»




Gul'Dan avait été sur l'autel que son peuple avait érigé dans leur campement. Il se mit à genou et s'entaille le bras faisant couler un peu de son sang dans la coupe puis fait s'arrêter le saignement. La lune se reflète dans le sang et il transmet alors ses ordres comme à chaque nuit de pleine lune...

La grande divinité l'a conduit en terre barbare pour massacrer ces primitifs. Il dépêcha son vieil ami warg Crocdelune et l'envoi en éclaireur pour déterminer son futur plan d'attaque. Après une longues semaine son vieil ami revient avec de bonne nouvelle, deux clans barbares sont en pleine négociation suite à une violente bataille qui à fait couler beaucoup de sang et qu'il font rentrer de nouveaux esclaves.
Le seigneur de guerre laissa un long sourire carnassier apparaître sur son visage et laissa son frère à fourrure se régaler d'une côte de bœuf rôtie et assaisonnée à la perfection comme récompense.
Pendant que ses troupes étaient contrainte à être affamé pour la bataille de ce soir, Gul'Dan lui prit sa lame Feyn pour l'aiguiser et admirer sa lueur d'un bleu glacial... Cette lame l'avait aidé à de nombreuses reprise pour faire couler des mers de sang et faire tomber ses ennemis qui ont osés s'opposé à lui, elle à également trancher quelques têtes draconique...

Gul'Dan fit passez ses troupes face au vent et cachés dans les hautes herbes pour encercler le camp sans un bruit, il dégaina sa lame et poussa un hurlement lupin pour faire signe aux troupes de passer à l'assaut ! Les barbares sous la surprise et la panique n'eurent même pas le temps de prendre leurs armes et d'organiser une quelconque défense, ils furent massacrés et dévorés jusqu'au dernier...

Le seigneur de la horde en personne arriva lui même dans la tente du chef barbare voyant les deux chefs guerriers les haches sorties et transpirant de peur, leur visage trahissait ce sentiment et il les vit trembler devant sa taille imposante, il ricana en léchant lentement la lame de son épée avant que l'un ne craque sous la pression, il le chargea avec l'énergie du désespoir en poussant un hurlement et fermant les yeux, le champion de la lune n'eut aucun mal à esquiver avant de le trancher séparant la partie gauche de son torse avec sa tête et son cou du reste du corps en une coupe en diagonale, le second se fit dessus de terreur et tomba à la renverse, Gul'Dan s'approcha de lui et l'empalant de sa lame lui transperçant le cœur...

Après avoir tué, dévoré les barbares et mit le feu à leur camp il s'approcha des esclaves, il en aurait besoin d'eux pour les tâches que ses soldats seraient incapable de faire. Il les libéra et sur un ton impérial lui leur dit:

"Je suis Gul'Dan Hurlorage ! Seigneur de guerre de cette horde de lycanthropes ! Je vous libère de vos anciens maîtres mais désormais c'est pour moi que vous travaillerez...Comme mes soldats ne voient plus d'utilité à l'or vous gagnerez les trésors de nos pillage en échange de vos services, mais si jamais l'un d'entre vous tente quoi que ce soit mes soldats le dévoreront sans somation lui et sa famille. Levez vous, nous partons sur le champ !"


Gul'dan retira les chaînes des esclaves et leur fit mettre manteau ou armure des barbares encore en état et les laissa récupérer les diverses ressources du camp puis les fit avancer en colonne escorté de chaque côté par ses troupes. Il arriva et camp et remarqua à l'arrière de la file une jeune femme en armure avec de long cheveux blancs magnifiques avec quelques tresses rouges. Son magnifique visage possède des yeux sans pupilles d'un bleu semblable à celui de la lueur de Feyn, son regard mélangeait beauté et férocité tel celui d'une princesse guerrière. Il sourit en coin et ordonna à l'un des gardes lycanthropes de lui ramener cette femme à sa tente à l'aube, il partit ensuite lui ayant adressé un dernier regard et partant son épée dans son fourreau et sa cape volant légèrement par la brise du soir.




© Codage By FreeSpirit


Dernière édition par Gul'Dan Hurlorage le Ven 21 Oct 2016 - 9:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 13
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 18
Localisation : Aix-en-Provence
MessageSujet: La Marche de la Horde Chapitre 2: Tueuse de Dragon   Ven 9 Sep 2016 - 8:29

Le bruit des chaînes étaient insupportables aux oreilles de la jeune femme, elle se recroquevilla sur elle même dans l'espoir de gagner un peut d'intimité, au milieux des prisonniers tous plus sale, faibles ou pitoyable que les autres elle resplendissait, sa chevelure blanche semblait étinceler dans le noir le plus profond et ses yeux, sans pupilles, d'un bleu glacial, presque effrayant réchauffaient étrangement le cœur des pauvres malheureux destinés à pourrir dans ce trou perdu. Saphyr se retourna sur elle même essayant tant bien que mal de trouver une position confortable afin de rentrer en "Transe", une vielle technique utilisée par les marchands et les voyageurs afin de se reposer en quelques minutes tout en restant conscient, elle fixa un point imaginaire dans le mur puis se concentra dessus jusqu'à ce que son esprit s'échappe. Des cris, une odeur de braise, des bruits de pas assourdissants réveillèrent la jeune tueuse de dragon, elle se leva d'un bond faisant cliqueter le collier de perle attaché à son buste.

Elle se précipita dehors arrachant les chaînes à ses poignets de nouveau meurtrit et contempla un chaos bien étrange, des corps sans vies jonchaient le sol accompagné de débris en tout genre, des femmes et des enfants s'acharnaient contre les derniers corps encore vivants. Le spectacle macabre qui s'offrait à la jeune humaine était bien plus troublant et effrayant que se retrouver face à un dragon adulte enragé, prudente, elle se cacha dans un des interstices de la roche, la dans la lumière pâle de la lune était un homme, grand, très grand, il avait les cheveux blancs et d'étranges marques bleues parcouraient son corps, il était assez beau en fin de compte...

Une douleur amère se fit ressentir au niveau de l'abdomen de la jeune femme, elle passa sa main sur son ventre et découvrit une plaie béantes sûrement causée par l'un des nombreux affrontements entre prisonniers. Elle s'assied au sol et tâta la blessure afin d'évaluer l'ampleur de sa blessure puis s'adossa à la pierre.

Quelques minutes après des sortes de guerriers au service de la lune devina la jeune guerrière, firent sortir les prisonniers en file, les habillant d'habits barbares trouvés sur les cadavres. Bien vite la jeune femme rentra dans la file, refusa les manteaux ou les armes qu'on lui proposait. Celui qui semblait être le chef de cette horde s'avança regardât tour à tour les anciens prisonniers puis se figea en la regardant, elle fut tentée de lâcher une remarque acerbe mais se souvint de la menace du Seigneur de Guerre et la jeune fille n'avait aucune envie de finir mangée.

Elle aida les esclaves à récupérer quelques ressources encore utilisable, eau, nourriture, armes et vêtements puis elle suivit la horde jusqu'à ce qui semblait être leur repaire ou plutôt leurs campement. Une pression au niveau du bras fit de retourner la jeune guerrière, une petite fille lui tirait le bras en montrant sa mère en contrebas, la femme s'était affalée contre un arbre et ne semblait plus pouvoir se lever. Saphyr se précipita et fit monter la femme sur son dos car les lychantropes menaçaient de l'achever.

Ils arrivèrent enfin au niveau des tentes on les repartit dans des tentes libres et on les laissa se reposer le temps qu'ils récupèrent de leur captivité. La jeune tueuse de dragon avait quand à elle décidé de dormir, elle dormir en effet d'un sommeil lourd et de plomb jusqu'à ce qu'un garde vienne la chercher lui disant que son seigneur voulait la voir.

Suivant prestement le garde et arriva dans une tente vaste et spacieuse décorée de diverse crânes, tapis et autres trophées de guerre puis au fond assit sur un fauteuil trônait l'importante stature de l'homme qui les avait libéré, elle ne s'inclina pas et s'approcha de l'homme à la haute stature et demanda.

- Tu dois être Gul'Dan? Tu est celui qui nous a libéré pour mieux nous asservir? Et bien seigneur de guerre quel est la raison de ma présence ici? Veut tu me fait exécuter? Ou me transformer en assassin? Parle je t'écoute

La jeune fille avais lancé un drôle de regard à Gul'Dan, mélangeant la surprise et aussi l'étonnement, elle passa derrière l'homme puis s'arrêta attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 4
Date d'inscription : 08/08/2016
MessageSujet: Re: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   Sam 17 Sep 2016 - 19:53

Gul'Dan Hurlorage a écrit:


La charge de la grande

horde:

Chapitre 1: Purge en terre barbare.


«Je représente le bras armé de Leth ! Pour la horde !!!»




Le seigneur de guerre de la horde venait de commencé à aiguiser sa lame pour la voir scintiller sous la lumière de Leth pour prouver son tranchant sans pareil mais une voix vient l'interrompre, une voix féminine mais dure à la foi, celle d'une jeune guerrière. Il revit alors la jeune femme de tout à l'heure à la beauté qui ferait tomber les étoiles de jalousie, il la fixa du coin de l'oeil pendant qu'elle le regardait non sans haine, il sourit et attendit qu'elle s'arrête pour verser du vin dans deux cornes de chèvres qui avait étés creusées et polies ainsi que vernies pour en faire des verres et en prit un lui laissant l'autre.

"Tu as du cran jeune fille, j'aime ça. Je suis bien Gul'Dan Hurlorage celui qui à brisé vos chaînes... Je vous ai libéré pour que vous vous occupiez de ce que mes soldats hommes loups sont incapables de faire en échange vous serez nourris, protégez, payez et respectez, de plus vous éviterez ainsi de finir parmi les cibles de Feyn... *Il désigne sa lame.*
Mais rien ne t'empêche de prendre les armes pour te battre à mes côtés pour devenir l'égal d'un de mes soldats bien que personnellement j'aurai d'autres projets pour toi mais tu peux tout aussi bien te contenter de rester avec les autres."


Il sourit en commençant à dévisager l'humaine du coin de l'oeil en savourant son verre de vin et l'invitant à s'asseoir sur l'autre fauteuil ainsi que de boire l'autre verre de vin en lui souriant et la laissant prendre ses marques. Il attend de voir son choix en l'invitant à se détendre paisiblement et fini par se lever posant son verre.

"Avant que tu ne donne ta réponse suis moi jeune fille, je crois que tu pourrais apprécié ce spectacle..."

Il sort de sa tente avec elle l'invitant à le suivre alors qu'il avance vers le centre du camp, les anciens esclaves qui n'étaient pas encore couchés se ressemblait autour d'une petite arène creusée dans le sol entourée de torche aux bords où se battent deux lycanthrope, un blanc et un gris, uniquement vêtus de pagnes et sans armes. Les anciens esclaves commençaient déjà à parier sur le blanc ou le gris pour le vainqueur du combat.

Gul'Dan rugit comme le ferait un dragon stoppant le combat et terrifiant les parieurs, les lycanthropes se mirent à genou devant lui pendant qu'il retirait sa cape en souriant et craquant sa nuque ainsi que ses épaules avant de la laisser tomber sur le table pour sauter dans l'arène restant droit les bras croisés ordonnant la reprise du combat.
Les deux lycans le chargèrent à l'unisson mais il en frappant un d'un violent coup de pied dans le genou pour le faire tomber et attrapa l'autre à la gorge pour le faire passer par dessus lui et le plaquer au sol. Le gris se releva titubant un peu à cause de sa jambe et grogna avant de tenter de mordre le seigneur de guerre mais ce dernier répliqua d'un violent coup de poing dans la mâchoire laissant entendre un craquement sonore puis il senti une douleur à l'épaule gauche, c'est le blanc qui en avait profiter pour lui asséner un coup de patte. Gul'Dan fut projeté mais il se releva en ricanant avant de charger son dernier adversaire encore debout pour lui donner un violent crochet dans le ventre pour l'immobiliser avant de lui donner un coup de genou dans la gorge avec une violence à l'impacte qui souleva goutte de sueur et grain sable laissant le monstre tomber dans un bruit sourd. Gul'Dan sort la respiration haletante et sous les acclamation des parieurs et le corps ayant un aspect huileux part la sueur à la lueur des flammes. Il regarde la jeune femme en souriant comme pour l'inviter à essayer.





© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 13
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 18
Localisation : Aix-en-Provence
MessageSujet: Re: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   Sam 17 Sep 2016 - 21:15

La Charge de la grande Horde
Chapitre 1: Purge en Terre Barbare








- Pfft.... Que ceux qui sont assez braves pour le faire viennent me défier, que ceux qui sont assez fous viennent essayer de m'arracher quelques gouttes de sang et quelques larmes! Approchez fiers guerriers, enfin si vous en êtes

Elle fit craquer doucement ses poings et releva ses cheveux d'une blancheur éclatante dans une lourde queue de cheval, ses mèches rouge sang d"passant de chaque côté, le claquement de son chapelet sur sa taille et ses bras la réconforta et la motiva: elle avait envie de se battre et très peur à la fois mais rien ne transparaissait dans ses yeux inhumains, inexpressif et froids. Finalement, Saphyr sauta dans l'arène laissant un nuage de poussière l'entourer. Lorsque le sable mêlé de sang et de poussière retomba sur le sol la jeune fille put voir trois lycans, semblables aux autres à une chose près: ils possédaient une taille massive et effrayante et un pelage noir comme la nuit, un premier sauta et essaya d'atteindre la jeune fille sans succès, elle se déplaça en un éclair sur le côté.

Son style de combat, rapide, fluide et violent semblait avoir conquit le public qui scandait son nom avec ferveur, déconcentrée par tout ces bruits, Saphyr ne vit l'un des trois lycans, le plus petit des trois lui sauter agilement dessus et lui griffer le dos. Un filet de sang coula à travers la tunique de la jeune femme, elle grinça de douleur alors que la foule retenais son souffle, sous les acclamations du public elle se releva, épongea son front et se redressa entièrement. Dans un mouvement rapide elle envoya un violent coup de pied dans la mâchoire du plus jeune des trois, elle sauta afin d'éviter l'un des deux mais se prit de pleins fouet le second qui la mordit violemment à la côte.


Lâchant un grognement de douleur la jeune femme repoussa le lycan avec faiblesse, la douleur traversait tout son corps, elle sentait des larmes amères couler sur ses joues et se mêler à la terre, elle cracha du sang à terre et se releva péniblement, elle essaya d'attaquer l'un des deux derniers lycans encore en état de se battre mais il la repoussa contre le mur. La rage et la haine s'accumulaient dans les yeux de la jeune humaine, elle frappa avec violence dans le sable qui était derrière elle puis leva les yeux vers la foule et leva le bras.

- Encouragez moi! Encouragez moi! Je vous jure de remporter la victoire!

"Allez!", "Va y!", "Montre leur petite, montre leur la force des humains"


"Oui! La force des humains". Éreintée par ses trois semaines de captivité elle puisa dans ses dernières forces afin de bondir sur un des deux lycans, elle lui attrapa la tête et la broya violemment dans sa main, le sang qui coulait de sa bouche la fit sourire, elle porta un doigt à sa bouche et lécha le sang ou plutôt le lapa, comme un animal le ferait. "Repose en paix guerrier sauvage, puisse ta déesse la lune te donner le paradis éternel", elle finit sa phrase par respect pour le courageux guerrier qui l'avait provoquée puis regarda dans les l'autre qui lâcha un grognement sourd.

Le dernier était le plus robuste: Un colosse, des griffes acérées et des muscles puissants roulant sous sa fourrure, elle l'observa en quelques millièmes de secondes avant de le percuter à pleine vitesse projetant l'énorme lycan contre le mur. Saphyr se protégea avec les bras et recula prudemment après l'impact, elle vit, effrayée le géant se relever et lui faire face, il lui enfonce son poing dans l'estomac de la jeune femme la sonnant pendant quelques secondes. Les paris allaient bon train, chacun hésitait en voyant la puissance et la vélocité des deux combattant mais lorsque, finalement la jeune fille à la chevelure de neige se releva et utilisa son chapelet pour étouffer le lycan tous poussèrent des hurlements de joie, elle serra le collier jusqu'à ce qu'il s'étouffe et abandonna le corps inerte pour arriver devant Gul'Dan.

- Si j'avais encore suffisamment de force je te défierait, tu est un lâche pour laisser tes guerriers se battre contre moi! A tu peur de moi? A tu peur Seigneur de guerre? *dit elle sur un ton moqueur* Je sens tes yeux se poser sur moi depuis notre première rencontre, que se passe il? Tu semble troublé, pourquoi? Suis-je si horrible?! Tu ne vaut pas que je dépense ma salive pour toi!! Enterre ton guerrier avec les honneur, il a été brave et courageux, c'était un véritable adversaire....

Elle lui tourna le dos pour partir vers le campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 4
Date d'inscription : 08/08/2016
MessageSujet: Re: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   Ven 21 Oct 2016 - 10:38



La charge de la grande

horde:

Chapitre 1: Purge en terre barbare.


«...Leth...»




Cette humaine avait de la force et du cran pour réussir à abattre deux de ses lycans et le provoquer ouvertement par la suite mais il est temps pour elle d'apprendre à respecter le seigneur de guerre qu'il est devenu.
Il grogne légèrement et vient la saisir par le crâne la soulevant légèrement sur sol.

"Toi tu as intérêt à montrer plus de respect envers celui qui t'as sauver d'un sort pire que la mort si tu étais resté chez les barbares.
Tu vois ce collier ? Une dent pour chaque dragons que j'ai tué et pour ta remarque ces bons à rien seront jeté en pâture aux charognards car pour moi il ne sont que des bêtes de combats, seul mon frère warg est spécial.
Je n'ai été en rien troublé par ta tentative de provocation car elle m'a plus amusée qu'autre chose...
Tu veux porter les armes et te battre aux côtés de mes bêtes ? Très bien demain soir je veux te voir avec ton arme à la main car nous repartons en campagne contre les autres tribus barbares ! Pour les autres réfugiés ils pourront manger à leur faim et se reposer en attendant notre retour..."


Il la relâche la laissant tomber sur le sol et vas dans la fosse retirant les cadavres pour ensuite les jeter hors du camp comme de vulgaires ordures puis il retourne vers sa hutte s'agenouillant devant son épée Feyn en murmurant.

"Dagar, dagar Leth animradaki...Dragonar Ragnir ravik...Arustrak..."

L'épée se mit à brillé d'une intense lumière bleue, le contact avec Leth était établit il allait pouvoir recevoir ses nouvelles instructions.




© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 13
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 18
Localisation : Aix-en-Provence
MessageSujet: La Mache de la Horde   Ven 21 Oct 2016 - 22:10

La jeune femme ne bougea même pas lorsque Gul'Dan lui attrapa le crâne, et alors qu'une autre femme aurais poussé de pathétiques gémissements, elle ne cilla même pas regardant avec attention le seigneur de guerre s'en aller et jeter les cadavres hors du camps. Elle sourit et retourna dans sa tante, se délestant de son armure pourtant légère et sortit habillée d'une simple tunique beige et avec une tunique blanche, très légère et confortable, elle sourit et alla sous une cascade afin de décrasser ses cheveux et son corps devenus las.

- Ah... Les hommes sont vraiment des bêtes stupides... Qu'est-ce que je fait? Je part ou bien....


Elle hésita, le but de Gul'Dan ne semblait pas si mauvais et ses motivations semblaient honorables bien que ses méthodes semblaient assez rudes, elle se leva un peut, émergent de l'eau laissant apparaître les multiples cicatrices qui parcouraient son corps et à son poignet, son chapelet avec une dent de dragon pour chaque dragon tué. Saphyr attacha doucement ses cheveux et utilisa un petit sortilège que sa mère lui avait appris afin de faire chauffer l'eau de la source, elle profita avec délice de l'eau chaude et posa sa tête sur le rebord du bassin naturel, regardant les étoiles.

- Hé bien... Il faut croire que je suis trop faible pour fuir, mon poignet est cassé...


Tout doucement, la jeune Saphyr remua son poignet et grimaça de douleur, elle avait presque arraché ses chaînes et le combat contre les lycans s'était avéré très rude pour son corps, elle s'étira tel un chat, dépliant chaque centimètres de son corps de félin et sourit, elle était bien, tranquille dans l'eau chaude, une grosse torche brillant près d'elle. Saphyr avait aussi apporté son sac de couchage et une fourrure pour dormir à la belle étoile.

- Ce soir on se repose et on se détend ma fille! Ah.. J'ai hâte de me battre demain... Je reste? Oui... Je vais rester, nous ne sommes pas maltraités après tout...

Petit à petit, la sensation de l'eau chaude coulant sur son corps réconforta la jeune femme qui remua lentement son poignet comme pour vérifier que la douleur était toujours présente, elle nagea lentement dans le bassin naturel et plongea la tête la première dans l'endroit le plus profond du lac, tout au fond de l'étendue d'eau naturelle se trouvait une pierre blanche comme les étoiles et brillante à un point ou elle dissipait les ténèbres.

A bout de souffle, Saphyr remonta à la surface et sortit de l'eau avant de sécher afin de ne pas attraper froid, sans s'en rendre compte, la jeune fille avait ramené avec elle la pierre brillante comme les étoiles, il était encore tôt pour se coucher à son gout, ainsi, la guerrière décida de laver la pierre. Au bout de deux heures et demi, la pierre était polie et lisse, sa surface reflétant la lune, froide et singulière, la jeune guerrière bâilla et s'enveloppa dans une des fourrures dérobée dans le village des barbares, l'une des dernières d'ailleurs...

Pendant plusieurs heures la jeune fille s'appliqua à donner à la pierre la forme de la lune, non pas le croissant mal découpé des pendentifs pour enfant mais un véritable astre lunaire, blanc comme la neige et non pas bleuté mais tout aussi magnifique que la lune que semblait vénérer le Seigneur de Guerre, Saphyr sourit en repensant à la "Brute" et se massa le crâne encore secoué par les récents événements et fatiguée par les combats qu'elle avait menés, la jeune fille se coucha doucement dans son sommaire sac de couchage qui ressemblait plus à un vulgaire amas de toiles épaisses qu'à un vrai sac de couchage mais qui tenait très chaud et sortit un carnet ou elle griffona

"Maman? Si tu m'entend ou plutôt que tu me lit c'est Saphyr, j'ai voyagé comme tu me l'a entendue si souvent le dire, j'ai été capturée par des Barbares sauvages, stupides et répugnant alors que je dormais. J'ai passé une semaine emprisonnée dans leurs geôles, puis, alors que j'allais enfin pouvoir fuir j'ai été "sauvée" par un Seigneur des lycans adorateur de la lune, Ouais, c'est un peut bizarre et c'est un type effrayant au premier abord mais je lui ai parlé et il ne semble pas aussi stupide que ce que tu racontait au sujet des hommes. D'ailleurs quand je rentrerais, ne compte pas sur moi pour me marier et devenir une jeune femme paisible mère de sept bambins, non, moi mon rêve c'est de partir à la conquête du monde, enfin, bon, bonne nuit ma petite maman...."

Finalement, harassée et épuisée, la jeune guerrière céda au sommeil et se plongea dans ses cauchemars et ses rêves avec sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Divin
Messages : 2053
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   Dim 13 Aoû 2017 - 15:44

UP, ce RP est-il abandonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La marche de la horde ! (PV: Saphyr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La marche de la horde ! (PV: Saphyr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Baie d'Ambre-
Sauter vers: