Partagez | 
 

 « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ   Ven 11 Nov 2016 - 17:12


BLOOD-DRENTCHED VISION

Un instant, Limace cru que ses ailes soupiraient de joie – ce qui n’était pas réellement possible, elle le savait. En se positionnant devant elle, UruBuzol avait permis à l’air stagnant du Lavadôme de se transformer en légères bourrasques au contact de ses amples membranes bleutées. Ainsi, les difficultés que la Grise rencontrait commençaient à s’atténuer ; fendre le vide aérien devenait moins ardu, et ses muscles s’infligeaient moins de souffrance que précédemment. Elle se dit alors que le grand Bleu devait savoir exactement ce qu’il faisait à cet instant précis, et elle ne l’en remerciât que d’avantage – silencieusement, car si ses efforts se faisaient moins violents, sa fatigue demeurait toujours.
-Le grand monticule là-bas, c’est le Rocher Impérial.
Limace relâcha un peu sa concentration et porta son regard sur ce qu’UruBuzol semblait lui désigner du museau. Loin devant eux, un peu sur la gauche, se dressait un immense bloc de roche sombre. Cette structure dominait le Lavadôme tout entier, comme si elle s’imposait là en reine incontestée du domaine des Dragons. Limace l’avait déjà observée à quelques occasions, mais ne s’y était jamais attardée. Il s’en dégageait une forme de puissance magistrale qui la mettait plutôt mal à l’aise.
-Pour des questions de sécurité, le survoler lui ainsi que les jardins qui l’entourent est interdit, sauf pour les gardes Griffarans bien entendu. C’est là que résident le Tyr et la famille impériale, mais j’imagine que tu le sais déjà.
Oui, elle le savait déjà – même si le concept de Tyr, de famille, et d’impérialisme lui semblaient étranges et flous. Les Filles du Feu avaient tenté de leur expliquer, à elle et à Poussepierre, le mode de vie des Dragons du Lavadôme. Mais cette masse d’informations nouvelles avait eu du mal à se frayer un chemin dans l’esprit des deux dragonnelles. Limace en avait retenu une idée très rudimentaire, sous la forme d’un Maître Dragon – le Tyr – qui dirigeait les autres et était respecté de tous, lui ainsi que les membres de sa famille, c’est-à-dire les dragons de « sang royal ».
Elle s’était longuement demandé ce que cette expression signifiait. Existait-il des sangs plus importants que d’autres ? Les dragons du Lavadôme, mis à part la famille impériale, avaient-ils moins de valeur que ceux qui gouvernaient ce monde entouré de roche ? Et elle alors, quelle place avait-elle, au milieu de tout ça ?

Du coin de l’œil, elle remarqua une large surface verdâtre aux alentours du Rocher Impérial. Elle fut d’abord curieuse de découvrir ce dont il s’agissait, puis surprise de comprendre que son regard venait de tomber sur les fameux jardins dont UruBuzol lui avait parlé. Elle n’avait jamais vue cette partie du Lavadôme, qui lui faisait fortement penser à ce qui se trouvait dans le Dehors. Tout cette verdure tranchait admirablement avec les tons mornes et chauds du reste de l’immense caverne draconique.
Sans trop s’en rendre compte, elle se mit doucement à observer le Lavadôme vu du ciel. Cette perspective lui offrait une toute nouvelle vision de ce monde qu’elle connaissait à peine. Tout était différent vu d’en haut : la pierre, les rivières de lave, les dragons et autres créatures qui se déplaçaient en contre-bas. Ils paraissaient tous plus petit, aussi. Pour la première fois, Limace se sentit un peu moins minuscule qu’elle ne se trouvait d’habitude, comme si le fait de tout surplomber lui permettait de paraître plus importante que d’accoutumée.
Cependant, elle ne serait jamais aussi importante que le Tyr et sa famille semblaient l’être. Si UruBuzol ne lui avait pas dit qu’il était interdit de survoler les jardins qui attiraient définitivement son attention, elle n’aurait sûrement jamais éprouvé l’envie de s’en approcher. Seulement, à l’annonce de cette interdiction, une fine boule de curiosité s’était formée dans ses cœurs. L’espace d’un instant, elle se sentit comme la dragonnette qu’elle était il y a bien longtemps, avant que les agissements du dragon Or ne la transforment totalement.
-Pourquoi faut-il protéger votre Maître et sa famille ? demanda-t-elle alors au dragon Bleu, oubliant quelques peu sa fatigue. Est-ce que leur sang est si précieux que ça ? Pourquoi tous les autres dragons ne sont pas eux aussi protégés ? Il n’y a pas de…
Elle n’acheva pas sa phrase. Ayant un peu trop relâché son attention, son aile droite réalisa un faux-mouvement, et Limace roula sur le côté. Elle se mit à chuter mais, rassemblant le peu de concentration qu’il lui restait, elle parvint à se rétablir et à replacer ses ailes correctement. A l’aide de grands battements, elle se hissa de nouveau à la suite d’UruBuzol. La catastrophe évitée, son corps se mit à se réchauffer fortement et ses cœurs à battre plus vite.
-Désolée, fit-elle faiblement, un peu honteuse et encore surprise de son petit incident de vol.


Couleur : #cccc66



Dernière édition par Limace le Lun 19 Déc 2016 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 70
Date d'inscription : 04/06/2016
MessageSujet: Re: « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ   Sam 19 Nov 2016 - 3:11

-Pourquoi faut-il protéger votre Maître et sa famille ? Est-ce que leur sang est si précieux que ça ? Pourquoi tous les autres dragons ne sont pas eux aussi protégés ? Il n’y a pas de…

Une exclamation de surprise suivit d’un bruit de membrane interrompit les questions de la dragonnelle, UruBuzol tourna sa tête pour voir ce qui se passait mais déjà Limace revenait dans son sillage. Désolée.

Voyant que la grise ne posait pas d’autres questions, le bleu réfléchit au meilleur moyen de lui répondre. Il lui était venu assez naturellement que «Maître» désignait le Tyr, il devait donc lui expliquer le rôle de la Famille Impériale et l’importance de la protéger.

- Pourquoi doit-on protéger le Tyr ? C’est une bonne question. Tout d’abord il faut comprendre que tous les dragons du Lavadôme sont protégés, notamment par l’Armée aérienne, la Garde draque et par les Filles et Soeurs du feu. Seulement la Famille Impériale bénéficie d’un grade particulier car elle doit non seulement faire face aux menaces extérieures mais également aux menaces intérieures. Les trois grandes familles du Dôme: les Skotls, les Wyrrs et les Anklènes se battent depuis toujours pour le pouvoir, la plupart du temps de façons plus ou moins pacifiques mais certains dragons sont capables du pire pour y accéder. A travers l’Histoire chacune d’entre elles a déjà eu un de ses membres sur le trône, actuellement c’est un dragon extérieur qui règne mais on dit qu’un rescapé de l’ancienne lignée impériale revendique le trône. Il s’interrompit. Excuse moi, je m’égare. Je voulais donc dire que le Tyr devait être protégé car certains dragons avides pourraient s’en prendre à lui pour usurper sa place. Ceci répond à ta question ?

Son monologue enfin achevé, le combattant se laissa planer en silence. Loin en-dessous de lui les esclaves hominidés s’affairaient autour du bétail sous la surveillance d’un draque aux écailles bronzes, à une quinzaine de longueur de dragon, un griffaran argenté sortait d’une fissure pour voler vers la colline des Skotls et encore plus loin une vieille dragonnelle verte sortait de asvetolithos, bientôt suivie de trois gargouilles qui disparurent entre les stalactites. C’était dans ses moments de calme absolu qu’il appréciait encore d’avantage la sureté du royaume souterrain, serte il était très agréable de sortir parfois dans le monde d’En-Haut et il était important de toujours être sur ses gardes mais il s’estimait chanceux d’avoir éclos dans ce lieu où certains dragons parvenaient même à oublier les dangers de la paresse.

Imperceptiblement il se mit à accélérer, doucement d’abord puis de plus en plus vite, maintenant il était grand temps de voir comment elle se débrouillait quand c’était à elle de prendre des initiatives. Continuerait-elle de le suivre ou déciderait-elle de se poser d’elle même ? Il la pensait capable des deux. Après tout sa mission était terminée, Limace savait voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 419
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ   Mar 20 Déc 2016 - 18:20


ABSOLUTE GRATITUDE

-Je voulais donc dire que le Tyr devait être protégé car certains dragons avides pourraient s’en prendre à lui pour usurper sa place. Ceci répond à ta question ?
-Oui, murmura-t-elle faiblement, l’esprit occupé par ce qu’UruBuzol venait de dire.
En effet, la réponse du Bleu avait un peu éclairé ses pensées. Mais elle avait également entraîné avec elle d’autres questions. Des questions que Limace n’était pas certaine de vouloir approfondir. Toutes ces notions de pouvoir, de contrôle, de puissance la dépassaient largement. Elle n’était pas encore prête à s’immiscer dans ce monde complexe : pour l’instant, elle préférait continuer à vivre dans son propre univers, le temps de changer ce qu’elle désirait changer en elle. Et puisque, pour l’instant, elle semblait s’en sortir relativement bien sans se préoccuper des histoires politiques du Lavadôme ou de qui gouvernait qui et de quelle manière, autant laisser tout ça derrière elle pour l’instant. Elle bénéficiait déjà de l’autorité des Sœurs du Feu, et pour elle, n’importe quel autre dragon qu’elle représentait un Maître potentiel ; ou du moins un être supérieur qu’elle se sentait le devoir de respecter. A ses yeux, les Dragons étaient tous un peu Tyrs, et la race draconique formait une gigantesque famille impériale à laquelle elle n’appartenait pas. Pas encore.

Son regard se perdit quelques temps encore dans l’observation du Lavadôme. Tout ici formait une véritable coque de roche et de lave, semblant impénétrable de l’extérieur ; sourde aux bruits du monde, et aveugle à la lumière du Soleil. C’était un véritable cocon de protection qui paraissait assurer une sécurité sans faille. En somme, un lieu dans lequel la Limace qu’elle avait toujours été aurait adoré vivre. Un endroit sombre, isolé du Dehors, et dans lequel elle disposait de l’autorité d’autres qu’elle – chose dont elle avait irrémédiablement besoin pour survivre.
Seulement, depuis quelques jours, quelque chose avait changé en elle. Une petite partie de ses cœurs semblait s’ouvrir à de nouvelles options. Un appel inaudible provenant des profondeurs des tunnels semblait murmurer en silence à ses oreilles, à la fois intriguant et menaçant. Un appel qui sonnait comme un cri étouffé, transpirant de danger, mais auquel elle ne se sentait pas capable de résister. Et ce malgré toutes ses peurs et ses doutes.
Et, tandis qu’elle était là, survolant le Lavadôme à la force de ses propres ailes ; alors que son apprentissage venait de lui faire faire un pas de plus vers le statu de Dragon qu’elle espérait tant obtenir ; elle senti ses cœurs s’ouvrir un peu plus encore à cet appel. Mais elle refusait d’y répondre tout à fait, appréhendant bien trop encore ce qu’il pourrait contenir. Elle ne se sentait pas prête.

Relevant la tête, elle se rendit compte qu’UruBuzol ne se trouvait plus juste sous son nez, mais à plusieurs distances devant elle. Effrayée à l’idée d’avoir raté une consigne du Bleu, elle se hâta de le rejoindre à l’aide de battements plus amples. Elle vint cette fois se placer à ses côtés, et non à sa suite, et attendit avec appréhension qu’il répète ce qu’elle avait pu ne pas entendre. Mais le silence qui s’était instauré entre eux demeura, et elle se dit alors qu’elle s’était inquiétée pour rien.
Le dragon planait tranquillement, fendant les cieux de son corps agile comme s’il avait toujours vécu dans les airs. A le voir ainsi, Limace l’envia quelque peu. Mais elle se dit que, peut-un jour, elle serait capable de l’imiter. Mais pour l’instant, elle était simplement capable de voler convenablement ; et elle lui en était extrêmement reconnaissante. Car voler faisait pulser en ses cœurs des sensations de joie qu’elle n’avait connues qu’à de rares occasions. C’était à la fois grisant, reposant, et inimaginable. Comme si elle se déplaçait dans un rêve. Elle avait toujours eu peur de voler, pour plusieurs raisons qui lui étaient propres. Mais désormais, elle commençait à développer une toute nouvelle vision de l’art d’arpenter les airs. Une vision positive, et agréablement réconfortante.
C’était un merveilleux cadeau que le Bleu venait de lui offrir.
-UruBuzol. J’aimerais te remercier pour tout ce que tu viens de m’apprendre en si peu de temps. Tu as été très bon et très patient, et je me souviendrais longtemps de celui qui a fait comprendre à mes ailes qu’il était bien plus simple de batte en rythme que de s’affoler dans tous les sens.
Sentant que ses paroles la menaient lentement vers une sorte d’au revoir, elle se demanda si cela était correct. UruBuzol en avait-il seulement terminé avec elle ? Ou bien avait-il l’intention d’approfondir ce qu’il avait commencé ? Limace ne se sentait pas la force de pousser plus loin encore son apprentissage du vol, et elle sentait qu’un nouvel échec risquerait de briser le peu de confiance en elle qu’elle venait d’acquérir au cours des dernières heures. Mais si le Bleu lui demandait de poursuivre son entraînement, elle le suivrait. Après ce qu’il venait de faire pour elle, elle ne se sentait pas le courage de lui dire non.
Ni aujourd’hui, ni aucun autre jour.


Couleur : #cccc66



Voilà voilà Zathou !
Je suis désolée, c'est un peu brouillon, mais j'ai eu du mal à m'y remettre x)
Je crois que je vais m’arrêter là si tu n’as rien de plus à faire subir à ma pauvre Limace xD
Tu peux toujours répondre après moi pour terminer ce RP du côté d'Uru, mais je pense que ce sera mon dernier poste si on en a terminé (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 70
Date d'inscription : 04/06/2016
MessageSujet: Re: « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ   Lun 26 Déc 2016 - 6:34

Le combattant commençait à s’interroger, une bonne distance le séparait déjà de la fille du feu et rien n’indiquait qu’elle l’avait suivi dans son accélération. Il était tenté de jeter un regard en arrière pour s’assurer que tout allait bien. La fatigue avait-elle finalement eut raison de sa nouvelle détermination ? Avait-elle décidé de se poser ? Avait-elle rejoint les tunnels de ses soeurs en choisissant de mettre elle même fin à la séance ? Il se rendit compte à sa grande surprise que cette dernière possibilité l’attristait, serte il n’avait plus grand chose à lui enseigner, le perfectionnement viendrait avec le temps et la pratique mais il aurait aimé qu’elle le quitte en bonne et dû forme.

Il fut rassuré d’entendre les battements d’ailes saccadés de la dragonnelle dans son dos et cette fois il ne put s’empêcher de se retourner, déformation professionnelle sans doute. La silhouette svelte de Limace fendait l’air avec la rapidité impressionnante des dragons sans écaille et malgré ses mouvements un peu gauches elle n’eut aucun mal à le rattraper et à se placer à ses côtés, à sa plus grande satisfaction.

-UruBuzol. J’aimerais te remercier pour tout ce que tu viens de m’apprendre en si peu de temps. Tu as été très bon et très patient, et je me souviendrais longtemps de celui qui a fait comprendre à mes ailes qu’il était bien plus simple de batte en rythme que de s’affoler dans tous les sens.

Le petit discours de la dragonnelle lui fit plus de bien qu’il ne l’aurait pensé. Il était fier des résultats de Limace, elle qu’il avait rencontré clouée au sol et qu’il quittait en voltigeuse prometteuse, il était heureux d’avoir rendu ce service aux soeurs du feu et, même si c’était un peu vaniteux, d’idée de rester graver dans la mémoire d’un de ses congénères ne le laissait pas non plus indifférent.

Tout en se laissant paisiblement porter par ses ailes il profita de ce moment de silence pour enregistrer dans sa mémoire cette vision des plus insolites: celle d’une dragonnelle sans écaille qui vole pour la première fois. Il observa la peau de celle-ci prendre une légère couleur orangée alors que le Lavadôme s’éclairait de la même luminosité, tout comme elle avait légèrement bruni au contacte du sable et de la poussière du Tunnel du Vent. A ce moment il renonça définitivement à l’interroger sur ses origines et sur l’étrange incohérence entre la croissance de ses ailes et son apprentissage du vol, même si cela laissait sa curiosité scientifique insatisfaite, il pouvait sentir la fatigue qui émanait que chacun de ses muscles et il pourrait presque tâter le début de la lourdeur qui embrumait l’esprit juste avant que la fatigue ne le gagne s’il osait de nouveaux lancer une discussion mentale avec elle. Mais qui sait ? Peut être que leurs chemins se croiseraient et que ce moment serait plus propice aux interrogations ?

«- Vent et ailes quelle vitesse ! Après un peu d’entrainement ce sera moi qui peinerait à te suivre. Si un jour tu renonces à prononcer tes serments je pense que tu ferais une excellente messagère, cette voie convient bien aux gris habituellement. Mais j’ai bien peur que ce soit désormais l’heure des adieux, je vais te raccompagner jusqu’aux tunnels des soeurs du feu puis nous nous quitterons.»

Sur ce, il vira sur son aile droite et commença sa descente vers l’entré la plus proche, qu’ils ne tardèrent pas à atteindre, il se posa à une demie douzaine de longueurs de dragon de l’ouverture pour ne pas importuner les nombreuses masses vertes qui s’y faufilaient et fit face à Limace de nouveau sur ses pattes. «Je te souhaite une bonne continuation auprès de tes soeurs. Et qui sait ? Peut être nous reverrons nous un de ses jours.» D’un hochement de tête, il la salua de façon formelle puis déploya les membranes de ses ailes avant de s’accroupir sur ses pattes antérieures. «Tu présenteras mes respects à Nyliasha.» Conclu-t-il avant de se propulser dans les airs comme il la lui avait apprise un peu plus tôt. A l’aide de puissants battements d’ailes il s’éleva au dessus des collines du Lavadôme qui baignaient maintenant dans l’atmosphère reposante de fin de journée, il irait peut être à la bibliothèque, il était curieux de savoir si de telles mutations avaient déjà été recensées sur d’autres dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ   

Revenir en haut Aller en bas
 
« I believe I can fly ♪ » - [PV UruBuzol aka Zatou d'Amour] - TERMINÉ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Lavadôme-
Sauter vers: