Partagez | 
 

 EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Divin
Messages : 2053
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]   Lun 16 Jan 2017 - 13:05


La vieille Bleue fusilla du regard l'elfe impétueux qui pensait la connaître. Ce n'était pas parce qu'il savait de qui elle descendait que cela empêcherait Kirasha de le gober en un rien de temps si l'envie lui en prenait. Evidemment, ce serait une atteinte à l'étiquette, mais n'était-ce pas elle qui avait déserté son fardeau d'Impératrice Consort pour reprendre sa liberté? Si! Alors ce n'était pas une petite atteinte à l'étiquette qui pourrait désormais la tuer un peu plus que ce n'était déjà le cas. Elle gronda un prrum d'une profondeur incommensurable, mais se tut, laissant l'elfe impertinent continuer à déblatérer ses fasses-si. Ce n'était pas lui qui allait commander en ce jour, et elle refusait de perdre du temps.

L'elfe se souvint alors peu à peu qui commandait, ici, en ce lieu protégé et sauf. Car oui, le Lavadôme avait toujours protéger la race des dragons. Au grand damne des dragons sauvages qui avaient subis toutes les violences de la part des hominidés. Dont certains elfes! Et même lui, même cet elfe, ne pourrait nier les massacres qu'avait perpétué certains membres de son espèce. La rage de Kirasha ne se calmait pas, au contraire, elle s'envenimait au fur et à mesure que ses pensées bouillonnantes allaient et venaient. Jusqu'à ce que l'elfe s'arrête de parlait, attendant une réponse du Tyr. Une réponse? Mais qu'avait-il demandait à NiiRath? Dans sa colère, la Bleue avait oublié d'écoutée. Kirasha se calma donc, soufflant quelques filets de fumée de ses naseaux pour empêcher son foua bouillonnant d'exploser hors de sa gueule.

C'est alors que NiiRath reprit - ne se gênant pas pour remettre poliment et rapidement l'elfe stupide à sa place. Mais ce que le Mauve avoua, la Bleue en fut surprise. Alors ainsi, le Tyr avait connaissance de danger qu'il n'avait pas su bon de partager. Sa place était-elle donc plus importante que les menaces qui guettaient l'Empire draconique? Et donc le peu de dragons que la vieille dragonne connaissaient encore. Une peur ancienne revint à la mémoire de Kirasha: celle de perdre des êtres chers qu'elle avait déjà bien trop perdu. Elle se leva, la queue fouettant l'air, furieuse. Elle était furieuse! Et le pauvre AuMirage ne put que reculer d'un ou deux pas devant cette rage toute draconienne!

"Alors ainsi! NiiRath! Tu oses croire que ton petit trône est plus important que la survie de milliers de dragons?! Comment as-tu osé ne pas nous parler plus avant de ces menaces qui pèse sur tout l'Empire?! Tu préfère faire la guerre à mon filleul plutôt que de prendre note et de passer à des sujets beaucoup plus sérieux!" rugit la Bleue, sans prendre note des erreurs à l'étiquette qu'elle multipliait au fur et à mesure de ses paroles. Mais elle n'était pas l'un de ces dragons, elle n'avait jamais appartenu au Lavadôme, alors pourquoi essaierait-elle de respecter ces choses qu'elle ne connaissait que peu - et qui l'ennuyait au plus haut point. "Vous faites la guerre à mon filleul pour une histoire de pouvoir, et vous sembler m'avoir fait revenir pour cela?! Je suis une vieille dragonne, et je pensais que la vieillesse rendait sage, NiiRath, mais apparemment, tu as semblez vouloir réfléchir dans ton coin, comme un petit dragonnet. Nous avons pourtant combattu ensemble. Penses-tu donc raisonnable que cette menace soit ignorée plus que ces histoires de pouvoir?!"

La Bleue alla alors pour sortir. Elle s'arrêta juste avant toutefois, se préparant à une salve de réactions. Mais le silence restait pesant. Elle se refusait de regarder NiiRath, ce Mauve qu'elle avait pensé beaucoup plus réfléchis. Et pourtant, elle le regarda. Kirasha se retourna et étudia chaque dragon, que ce soit les Consillers, AuMirage ou ce fameux Tyr. Elle eut même un regard pour l'elfe.

"Pourquoi resterais-je? Je ne sais pourquoi j'ai été convoquée en ce lieu après ce nombre incalculable d'années. Vous n'avez pas besoin de la vieille dragonne que je suis pour déblatérer sur le devenir de l'Empire. Je rentre chez moi." lança-t-elle, essayant toujours de calmer sa rage, mais elle n'y arrivait pas. On lui avait menti, on lui avait caché des choses depuis le début.

Mais alors qu'elle se tournait pour sortir, une flèche sombre la percuta et se précipita vers le Tyr. La Bleue n'en crut pas ses yeux... c'était une gargouille... Apparemment épuisée, et à bout de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 28
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17
Localisation : Nouvelle Caledonie
MessageSujet: Re: EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]   Mer 25 Jan 2017 - 12:16




La lumière orangée qui inondait le Dôme l'éblouit un instant car, même si le sang de dragon avait renforcé leurs sens, les gargouilles n’en demeuraient pas moins des chauves-souris et, par conséquent, des créatures nocturnes. Il lui fallu quelques secondes pour que l’incendie de couleurs et de lumière cesse d’agresser ses pupilles sensibles mais sitôt la vue retrouvée elle se dirigea vers le Rocher Impérial, masse sombre et austère qui se dressait fièrement au milieu des différentes collines.

Elle fila comme une flèche au-dessus de la colline des Wyrrs où un gros dragon doré la suivit d’un oeil vitreux avant de se rendormir. Elle volait si vite qu’il ne lui fallu que cinq petites minutes pour atteindre une des entrées du palais de roche et s’y engouffrer sans même prendre la peine de ralentir. Chaque battement d’aile était une torture, chaque inspiration lui donnait la sensation d'inhaler une bougie et son estomac vide et plein de crampes la pressait de se nourrir. Son besoin de repos et de sang était tel qu’elle ne doutait pas une seconde que, si elle heurtait malencontreusement un esclave, peu importe son espèce, elle se jetterait à sa gorge avant de se laisser choir sur le sol pour y mourir. Heureusement pour elle l’exagération dramatique était un traie de caractère commun chez les gargouilles et, bien qu’elle soit réellement dans un était de faim et de fatigue extrêmes, le mammifère n’était pas encore près à se laisser dépérir.

Glaiz sut qu’elle était sur la bonne voie pour rejoindre le seigneur NiiRath quand la suite de dragons dans les tunnels devint de plus en plus dense jusqu’à former un véritable attroupement de reptiles et d’hominidés. De son vol rapide et saccadé qui la caractérisait tant elle zig-zagua entre les têtes et les cornes avec une seule idée fixe en tête: atteindre l’entrée de la Salle du Trône, seulement à peine eut-elle passé l’ouverture qu’un mur bleu s’éleva devant elle et Glaiz, qui n’avait toujours pas ralenti, ne put rien faire pour l’éviter.
Si le choc fut à peine ressenti pour l’ex-impératrice consort, il n’en fut pas de même pour la gargouille messagère que la collision assomma à moitié. Elle envisagea sérieusement de se laisser tomber par terre dans l’espoir qu’un maître quelconque la prenne en pitié et accepte de lui donner de son sang mais une chose la fit changer d’avis: là, juste avant que la bleu ne la percute, elle venait de voir une armure d’écailles mauves.

Cette vision tant espérée lui donna la motivation nécéssaire pour parcourir les quelques mètres qui la séparaient de son but final et de se poser sur le corps de son Tyr. Elle aurait voulu pouvoir atterrir de manière élégante, se cramponner solidement à l’épaule du roi dragon, peut être même se permettre de faire quelques cercles au-dessus de l’assemblée avant cela afin de se donner toute l’importance dont elle se croyait méritante mais, malheureusement pour son orgueil, elle ne put rien faire d’autre que de s’écraser lamentablement sur l’aile de son protecteur et de retomber dans les plis de celles-ci. Elle aurait pu s’endormir sur place ainsi dissimulée dans la chaude membrane si sa faim ne lui avait pas rappelé le motif de son intrusion.

-Mon Tyr ! Mon Tyr ! Un rapport pour le Tyr ! Cria-t-elle de sa petite voix aiguë.

Aussi vive et agile qu’une souris qui s’enfuirait devant un chat, la petite gargouille noire et brune quitta son habit et, à l’aide des griffes de ses ailes qui se glissaient parfaitement sous les écailles du reptile, escalada sans problème le corps écailleux jusqu’à la base de son cou malgré le moignon de sa patte droite qui glissait sur la surface lisse de l’amure draconique. Elle s’arrêta juste au-dessus de la clavicule.

-Les montagnes sont’en feu ! Des dragons ! Des dragons g’gantesques et monstr’eux ! Ils sont partis vers l’Col d’Iwensi ! On n'a pas pu les suivre: trop vite, trop froid, trop haut mais d'autres ont pû les r'joindre.

Glaiz s’interrompit, à bout de souffle, attelant, la gorge sèche, sa petite cage thoracique se soulevant à un rythme aussi saccadé que son vol. J’ai un message pour vous. Couina-t-elle en fixa les yeux étranges du Tyr, ses grandes oreilles rabattues contre ses omoplates et sa longue queue pendant mollement dans le vide.
Elle prit le temps d’avaler le peu de salive qui lui restait, consciente que tous les êtres dans la salle étaient suspendus à ses lèvres.

-Yditrinia, Sœur d’Feu en charge d’la patrouille n°5 autour d’la Vallée d’Sadda et du Pic d'Iwensi, par ordre du Protecteur d’Ghioz. C’message s'adresse au Tyr uniqu’ment, message urgent et d'une importance capitale. Groupe de dragon observée au Nord du Pic y a deux jours. Patrouille a pisté cette troupe, qu’dis-je, ces milliers d’dragons sombres. Au cinquième , Pic d'Iwensi, un combat a eu lieu. L'air t’empli d’magie, nous n’savons ce qu'y s’passe ‘xactement, nuage nous cache, mais nous n’voyons rien. Des r’gissements, du tonnerre, d’la magie noire. Ceci est probabl’ment notre dernier message. Nous allons suivre les dragons autant qu’possible, mon Tyr. Ne connaissons pas leur plan. Toutefois, quelque chose les unis, tous. N'ont pas l'air amical. Les ténèbres s'amoncellent, nous d’vons partir. La Troupe Sombre s’dirige vers l’Sud. Yditrinia, dernier message confié à vos gargouilles, qu’les esprits veillent sur vous !

La jeune gargouille se tut, elle ne comprenait pas la moitié de son propre message, elle ignorait ce qu’était la magie ou la fameuse «Troupe Sombre» car s’étaient des notions encore trop complexes pour son cerveau de mammifère. Elle s’était contentée de mémoriser les mots comme on mémorise un chiffre. La seule chose qu’elle savait, ou plutôt qu’elle espérait, c’était qu’on allait lui permettrait de sentir de nouveau le goût du sang sur sa langue pâteuse.
Pendant un court instant, les seuls bruits dans la salle furent ceux de sa respiration sifflante et les chuchotements désormais indiscrets des courtisans.

color: #996666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Divin
Messages : 2053
Date d'inscription : 17/12/2010
MessageSujet: Re: EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]   Sam 8 Avr 2017 - 18:45

Cette Event est désormais clos. Si vous souhaitez apprendre la fin du Contexte, n'hésitez pas à aller voir ICI, ou à vous renseigner au près du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT – Partie 2 ; Prologue - « Noires Ailes, Noires Nouvelles » [CLOS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» « Noires ailes, noires nouvelles. »
» EVENT - Partie 1 ; Prologue - "Que la peur vous envahisse, car bientôt ce sera la mort!" [CLOS]
» #2 [Event Tartaros ] Partie I & II • Réunion & Infiltration
» Visite imprévue (Groupe 01 / Event 03)partie 01
» Dans l'attente des ordres ( Groupe 03 / Event 03 )partie 01

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Lavadôme-
Sauter vers: