Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Le funeste destin des voleurs de trésor [pv AuRiin].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 68
Date d'inscription : 04/06/2016
MessageSujet: Re: Le funeste destin des voleurs de trésor [pv AuRiin].    Mer 11 Jan 2017 - 11:13

-Je pense aussi, répliqua-t-il en évaluant la quantité totale d’or contenu dans les sacs, il y a de quoi satisfaire un dragon pendant au moins trois poussées d’écailles, peut être quatre. Je pense qu’il est temps pour nous de retourner au Lavadôme.

Cependant ils ne quittèrent pas immédiatement la grande salle où ils se trouvaient car, tiraillés par leur besoin de métaux, ils se permirent de vider à eux deux un wagon de minerais abandonné qu’ils trouvèrent sur leur chemin, ainsi l’entêtant parfum des métaux précieux qui se répandait autour d’eux ne perturberait plus autant leurs gésiers oriques désormais remplis de fer et de cuivre. D’un commun accord, les deux écailleux firent demi-tour et reprirent leur chemin vers la surface. Ils regagnèrent rapidement la salle où, quelques minutes plus tôt, ils avaient affronté les hominidés dont les restes gisaient encore sur le sol froid. Au moment où UruBuzol franchit le seuil de la cavité il vit s’éclipser l’ombre noir d’un premier rongeur que l’odeur du sang avait sûrement attiré. Les rats auront tôt fait de nettoyer les carcasses, se dit-il en enjambant le corps d’un des malheureux voleurs. Sans plus de considération pour les humains morts il choisit de prendre un raccourci en utilisant le tunnel abrupte jonché de pierres rondes qu’ils avaient choisi d’éviter un peu plus tôt, les roches lisses qu’il effleura se mirent à rouler vers la salle avec un bruit relativement fort, car amplifié par l’écho, mais le système d’alarme était désormais inutile.

Sans doute le passage le plus difficile de leur remonté fut celui du long tunnel étroit où ils progressèrent lentement avec leur charge supplémentaire. Quand les deux reptiles arrivèrent au niveau de l’entonnoir le bleu se demanda si il n’aurait pas été plus sage de remonter par des galeries plus larges mais ils parvinrent finalement à franchir cette ramification en lançant les sacs au travers du troue avant de s’y faufiler à leur tour.

Quoi qu’il en soit, les deux dragons furent plus que soulagés lorsqu’ils débouchèrent enfin sur le flanc des Montagnes rouges. S’écartant de la sortie pour laisser la place à AuRiin, UruBuzol étira ses ailes, permettant à ses yeux de se réadapter à la lumière du monde d’En-Haut, le vent agitait la cime des pins centenaires et, au loin, s’étendaient les steppes des Pieds de fer dont les herbes sèches ondulaient jusqu’à l’horizon. Le combattant remarqua alors que la journée était bien avancée et qu’à moins de passer la nuit sur place il faudrait partir tout de suite.

-Le Lavadôme est à trois jours de vol d’ici, quatre si nous prenons notre temps. En partant maintenant nous devrions pouvoir trouver un endroit plus confortable et attraper quelque chose avant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le funeste destin des voleurs de trésor [pv AuRiin].    Ven 3 Fév 2017 - 15:36

Le contact du métal fondant sur sa langue lui procura une satisfaction intense ; l’espèce de pâte grise lui collait aux dents et aux gencives et il lui fallut se débarrasser des résidus de fer qui s’étaient accrochés aux écailles surmontant ses lèvres, à la manière d’un chat se pourléchant les babines. Une fois la panse à-demi remplie (pour qu’il ne soit pas trop lourd), il emboîta le pas à son camarade de mission et tous deux reprirent le chemin inverse, constatant les dégâts causés par leur poursuite au passage. Rien de très visible, un chariot vide renversé sur le côté et une multitude de toiles d’araignée déchirées, qui flottaient paisiblement dans l’air stagnant de la caverne, portées par quelques brises presque imperceptibles. En silence, ils rejoignirent la salle où avait eu lieu le gros du combat ; les corps des cinq bandits avaient notablement refroidi : le cuivré renifla le cadavre du chef, tout rigide. L’odeur de mort commençait déjà à se répandre dans la pièce, et il fronçait les naseaux, car il trouvait qu’un homme mort n’avait pas un fumet aussi alléchant que celui du vrai gibier fraîchement abattu. En remontant la pente, UruBuzol fit rouler tous les cailloux que les bandits avaient mis en place, mais cela n’avait plus d’importance dorénavant. Ils poursuivirent leur route sans ménagement, rencontrant quelques difficultés en arpentant le boyau qui s’amincissait sur la fin ; pour y parvenir, il leur suffit très simplement de s’envoyer les sacs remplis du précieux butin et de passer chacun leur tour.

C’est n’est pas sans soulagement qu’ils atteignirent la sortie, en tout cas dans le cas d’AuRiin. Son premier réflexe fut de baisser la garde et se rouler de plaisir dans la poussière déposée par le vent. Ce-dernier s’était levé et agitait la cime des arbres ainsi que les hautes-herbes des plateaux en face. Le temps s’était couvert, mais le climat n’était pas pour autant désagréable, même si tout s’était quelque peu assombri. La bonne humeur était sans doute à la satisfaction du travail accompli. UruBuzol lui fit part de son avis sur la situation ; pour AuRiin, ça lui était égal. Il serait bien resté un peu plus longtemps pour profiter du moment, mais le bleu avait raison, et plus tôt ils rentreraient, plus leurs supérieurs seraient contents.

“Ça marche. Je te suis, je ne suis pas très doué pour repérer les points stratégiques où nous pourrions chasser et nous reposer.”

Ils prirent leur envol l’un à la suite de l’autre. Si la température était plutôt douce en bas malgré le vent, l’air était nettement plus frais en hauteur, à cause des rafales qui leur fouettait le visage. Mais ça n’était pas un problème, le métal fondu lui réchauffait le ventre et sa poche à feu était en pleine production de foua. Il n’était plus qu’un but en tête : Direction, maison !
Fin du RP !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le funeste destin des voleurs de trésor [pv AuRiin].
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Théorie] Fluvetin et Skelénox : Un funeste destin
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Montagnes Rouges-
Sauter vers: