Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Masako, la "Lady Poison" [Finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 40
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 19
Localisation : Dans les marais
MessageSujet: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Sam 26 Mar 2016 - 23:40




  • Personnage


Nom: Masako
Âge : 38 printemps sont déjà passés
Sexe : Femelle
Espèce : Dragonne
Rang général - Rang de guilde : Dragonne de l'ïle de Glace
Attirance sexuelle : Autant dragons que dragonnes, mais bonne chance.

Histoire :


Une simple petite goutte d'eau, créée par de la condensation, ruissela le long d'un stalactite. A peine eu t'elle le temps d'atteindre la pointe de calcaire, qu'une de ses sœurs naquit au dessus d'elle, pour répéter son destin. La goutte d'eau aînée, à la pointe du stalactite, finit par lâcher prise, et tomber dans l'obscurité de la chaude et humide caverne. Le sol qu'elle toucha n'était pas plat, mais oblique, non, courbé. La surface était plus douce et la retenait à peine. L'eau continua son chemin sur la surface qui se mit à trembler, avant de finalement toucher le sol, et rejoindre une petite flaque où un bon nombre de ses prédécesseurs avaient finit leur vie. Sa petite sœur vint la rejoindre peu de temps après. La lisse et douce surface se mit alors à remuer, et à craquer doucement, se faisant ouvrir de l'intérieur. Peu à peu la coquille tombait en morceau. Une petite masse tomba alors dans la flaque d'eau. Son petit museau créait des vaguelettes sur cette dernière à chaque respiration. A l'aide de ses pattes, la nouvelle-née se redressa, et ouvrit les yeux pour découvrir le monde qui l'entourait. Elle leva sa mignonne petite tête et respira un bon coup. Elle se mit alors à toussoter avant de se baisser. L'air était si humide qu'il rendait toute respiration difficile. Malgré cela, la dragonnette trouva sa gorge sèche, et profita de l'accumulation de gouttes d'eau à ses pattes pour se désaltérer. Ne sachant pas pourquoi, elle y posa sa tête qu'elle tourna à droite, puis à gauche pour que l'eau soit bien répartit. Son regard observait, et analysait doucement dans quelles conditions sa jeunesse allait se dérouler. Mais cela lui paru bien ennuyeux, un monde aussi silencieux et sombre que sa coquille. La dragonnette remarqua alors que quelque chose manquait à ce si sombre monde. Où était sa famille ? Son père ? Sa mère ? Ses frères et sœurs ? Il n'y avait aucune trace d'eux. Pas même une autre coquille, ni même une odeur. Le néant. Elle était... toute seule, et sans nom. Soudain, quelque chose la frappa au ventre, ce qui lui fit serrer les crocs : la faim. L'abandonnée allait devoir se trouver de quoi manger... Mais quoi ? Dans sa grotte ne se trouvait que calcaire et eau à faible dose. Une masse noire tomba alors du plafond, et vint s'écraser devant elle, réduisant à néant la petite flaque d'eau. La petite chose ailée suffoquait encore. La dragonnette s'approcha de l'inconnue, et la renifla. Elle ouvrit alors grand sa gueule, et... dégusta sa première chauve-souris vivante. Son repas allait la contenter un moment. Un nom, elle devait se trouver un nom... mais lequel ? Savait-elle au moins parler ? Oui, un héritage de culture, totalement inné. La dragonnette se mit alors à tester des syllabes.
" Ca... ba... da... fa.. ga... ma... Ma ?... Maaaa... Maaasss... sssss... se... sy... sssa... sa... Sa ! Masaaa... rr... t... k-... k- ? ko ? Maaasssaaako... Masako !" Masako avait trouvé son nom, maintenant, elle n'était plus "personne" mais Masako, une personne existante. Contente de son nom tout frais, Masako décida d'explorer sa grotte à la recherche de nourriture, de vie, et pourquoi pas une sortie.
Alors qu'elle avançait dans les profondeurs de la grotte, un doux bruit de frottement la suivait. Masako se demanda alors si elle n'était pas suivie. A mainte et mainte reprise elle se retourna pour découvrir son poursuivant... mais il n'y avait personne.  Elle soupira une nouvelle fois.
Ses pattes la faisaient souffrir. Cela devait bien faire plusieurs heures qu'elle marchait, et qu'elle n'avait rien trouvé. En buvant une flaque d'eau, elle prit enfin conscience qu'elle ne connaissait pas sa propre couleur. Elle tourna la tête pour regarder mais elle ne vit que du noir. Etait-ce sa couleur ou faisait-il trop sombre pour ses yeux ? Masako stoppa sa réflexion quand une goutte d'eau tomba sur sa tête, ce qui la fit grogner, avant de reprendre son chemin. Avec ce bruit de frottement ne cessant pas. Une odeur étrange vint lui chatouiller le museau. Son besoin de dévorer du métal était né, et sa faim était revenue. Masako se mit alors à courir vers la source, pressée de voir quel métal elle allait découvrir et... fut agréablement surprise. Cependant, elle gardait un doute sur la nature de ce "métal"... Il ne semblait pas précieux. Mais peu importait. Elle gratta la roche du mur en face d'elle pour en extraire le précieux contenu. Sans plus attendre, Masako ouvrit la gueule et le mangea. Son esprit se figea quelques instants après avoir avalé le morceau... d'arsenic. Sa respiration se trouva entravée, une violente douleur naquit en elle, pire que la faim. Bien pire. La dragonnette s'écroula au sol et sa faible vision s'obscurcit... En semblant s'éteindre, elle se demanda tout comme vous, si son histoire allait s'arrêter ici.
Masako se réveilla, plus tard, n'ayant pas conscience du temps. Elle se releva doucement, et ne sentait plus la douleur. Pourtant elle se sentait différente, à l'intérieur. Son regard croisa alors le chemin de l'arsenic restant, ce qu'il la fit marcher à reculons. Cette chose lui faisait peur... Cependant, elle enroula le morceau restant avec sa queue pour le transporter.

Le chemin qu'elle finit par emprunter semblait long, mais montait. Cela faisait déjà plusieurs jours que Masako marchait en direction de la surface, toujours accompagné de son morceau d'arsenic. Au fur et à mesure, l'air semblait se rafraîchir. Cette variation de température lui plaisait beaucoup, pour la première fois elle souriait. Masako s'arrêta en chemin pour reposer ses pattes, et élucider le mystère du morceau d'arsenic. C'est en regardant ce dernier qu'elle se rendit compte que se morceau était bien plus gros et dense que le bout qu'elle en avait prit. Alors elle le goba, ce qui entraîna une autre crise, pourtant moins puissante que la précédente. Ses doux yeux se fermèrent doucement... Masako se réveilla plus tard, avec plusieurs chauve-souris autour d'elle, morte. Quelqu'un les avait déposé ? Elle sentit alors quelque pointe de douleur partout sur son corps. Elle avait été mordue. Cependant ses assaillantes décédées tombaient bien, la fin la tiraillait, beaucoup plus que la dernière fois. En les dévorants, Masako constata que le décor avait changé. Elle n'avait pas bougé pourtant ! Le temps... il s'était écoulé... Les stalactite et les stalagmites étaient devenus des colonnes, et les chauve souris-souris lui paraissaient petites. En bougeant une de ses pattes, elle brisa des os. Elle en était entourée. Elle ne s'était pas évanouis qu'un instant, mais pendant plusieurs mois, voir même années. L'arsenic lui avait fait perdre un temps précieux qu'elle ne pourra plus jamais rattraper. Déterminée, et surtout rassasiée, et continua son ascension pour quitter le monde d'En Bas.
Le froid des paliers était de plus en plus intense, cependant, elle n'en souffrait pas. Au contraire, plus elle le sentait, plus elle était heureuse. L'idée de pouvoir enfin sortir de l'obscurité la rendait folle de joie. Le chemin fut long, et plein de surprises, et de morsures, mais enfin elle pouvait voir la lumière au bout du tunnel. Dès qu'elle vit la blanche lumière du monde extérieur, que dis-je, le monde d'En Haut; Masako se mit à courir à toute allure pour le découvrir. Mais à peine eut elle passé le seuil de la grotte, que ses yeux furent pris d'une douleur nouvelle, l'obligeant à fermer les yeux. Il y avait trop de lumière pour elle. Petit à petit, Masako ouvrit les yeux pour qu'ils s'habituent à leur nouvel environnement. Une grande étendue blanche, froide, très froide, pentue, parfois rocailleuse. Sa montagne était si belle, et si pure... A son premier pas en extérieur, sous le zénith, un bruit sourd de craquement l'interpella. Elle baissa son museau au niveau de la neige dite "éternelle" et en croqua un bout. Cette sensation de fonte sur sa langue lui plu instantanément. Un pruum vint tout naturellement. Mais elle n'allait pas se contenter de sa ! Elle tendit le coup vers le ciel et hurla son bonheur ! L'avalanche qui en suivit rasa un village au pied de la montagne. Les brefs cries des habitants l'interpela... Elle descendit alors la montagne en glissant et en trébuchant. Les maisons des humains étaient enfouis sous la neige pour la plupart. Les plus éloignées étaient indemnes, de justesse. Masako se demanda si ce qu'elle avait fait était bien ou mal. Mais aucune de ces notions lui parlaient. Une survivante de l'avalanche semblait bloqué sous un amat de neige et de glace. L'humaine tendait la main vers la dragonnette, qui la regardait étrangement, et se mit à hurler. Que faire ? Que voulait cette frêle créature ? Instinctivement, elle pinça légèrement le bras de la femme entre ses lèvres, et la tira en arrière. Du bout de la queue, durant l'action, elle poussait la glace pour dépêtrer la jeune femme. Cette dernière se retrouva silencieuse, en regarda Masako droit dans les yeux. D'autres de ses semblables humains arrivèrent, armés et menaçants. Masako ressentit alors la peur pour la première fois. Cependant l'humaine sauvée se mit en travers de leur chemin, pour protéger Masako. L'humaine parla alors sa langue, et  ses semblables lâchèrent leurs armes et devinrent... joyeux ? Masako comprit enfin ce qu'elle avait fait de bien. Même si son avalanche tua du monde.
Les années passèrent, et son feu n'était toujours pas présent. Cependant, elle avait trouvée une mère qu'elle avait auparavant sauvé d'une avalanche. Masako était la, grande et belle, la tête posée sur les genoux de sa mère, qui la caressait doucement près d'un feu, en attendant que la dragonnette s'endorme... Son plumage était doux... Oui, Masako était dépourvue d'écaille mais dotée d'un plumage ignifugé. Celui-ci était si fin que même de près, le distinguer était presque infaisable. Son plumage noir aux reflets mauves, la rendait silencieuse et imperceptible dans la nuit, c'est ce pourquoi elle faisait partie de l'aide à la chasse dans le village qui l'avait accueillit. Malheureusement, le bonheur est toujours  de courte durée... L'hiver s'était installé, la nuit était tombée, et la lune avait décidé de ne pas assister au destin de Masako. Alors que le village endormit se retournait sous ses chaudes couvertures, la porte de la maison de Mère s'ouvrit dans un étonnant silence, laissant rentrer six ombres dans la demeure. La dragonnette ne trouvait toujours pas de dormir l'œil ouvert, et ne vit pas ses assaillant arriver. Sans prévenir, quatre brutes épaisses, quatre barbares, l'immobilisèrent pour de bon. L'un lui tenait la gueule fermée, deux autres par leur masse la maintenait plaquée au sol, et le dernier maintenait sa queue. Les deux restants commencèrent à retourner la maison, et trouvèrent Mère... Sous ses yeux, Masako vit sa mère adoptive, se faire tabasser, violer, puis massacrer, démembrer. Le sang avait recouvert les meubles cassés, et le sol vainement rénovés. La dragonnette perdit ce jour la toute humanité. Son larmoyant regard vert se dirigea vers la fenêtre : les cries des villageois étaient insupportables. Les bras du barbare qui lui maintenait la gueule commençaient à trembler. Et peu à peu la gueule de Masako s'ouvrait. Une vague de chaleur brûlante en sortit, et une blême lueur bleutée apparaissait. Elle cracha alors ses premières flammes liquides, bleues. (Dans notre monde réel, ses flammes auraient les même caractéristiques que le NAPALM) Les bras de l'hommes se mirent à brûler, son crie était une offrande. Et peu importe combien de fois il les passait dans la neige, il continuait de brûler vif. Ses flammes, bleues, étaient dues à l'arsenic absorbé bien avant.  Les crocs libérés, Masako croqua la tête de l'homme à sa droite, qui tomba dépourvu de cette dernière, puis elle réussit à se retourner pour que le dernier homme sur son dos passe en dessous d'elle. Sous  le poids la draque tous les os de l'hominidé se brisèrent dans un jolie craquement. Celui lui tenant la queue décida de s'enfuir, mais elle réussit cependant à lui entailler en tendant son coup pour le morde. Ses crocs supérieurs l'avaient touché. Les deux violeurs brandirent leurs armes pleines de sang, et... furent consumés lentement, et surtout vivants, dans les flammes bleues. La maison prit feu, et Masako en sortit, changée à jamais. Devant elle se trouvait le corps du fuyarde, qui agonisait sur le sol, détruit de l'intérieur par un poison unique, basé sur l'arsenic. Son corps s'était adapté à cette substance, afin d'en faire un allier précieux. Elle quitta alors les restes de son village, le regard vide.
Masako ne comptait même plus les jours. Cela n'avait aucun intérêt pour elle. Après tout, qu'est ce que le temps ? Une notion inutile nous rappelant chaque jour que notre durée de vie diminue.  Bien des printemps s'étaient écoulés, et Masako avait lacéré son dos pour faire sortir ses ailes. Elle était enfin devenue une dragonne. Alors qu'elle effectuait son premier vol, un dragon, plus gros, plus grand, plus robuste, vint à sa rencontre dans les cieux. Cependant, il ne souhaitait pas juste discuter. Il la percuta, et la saisit violemment pour la forcer à exécuter un vol nuptial. Masako se débattu, et réussit à s'extirper de son emprise en lui lacérant le ventre et en lui mordant le cou. Le mâle dégénéré voulu se venger de cet affront, mais il tomba raide mort avant de pouvoir tenter quoi que se soit. Ce jour là, Masako découvrit la trahison et la corruption des espèces. Son premier contact avec un semblable fut un échec. Avec le temps, et les affrontements, le doux esprit de Masako disparu, laissant place à une dragonne calme au premier abord, mais aussi une douce et charmante manipulatrice. Les sentiments tels que la joie, la tristesse, et l'amour sont pour le moment bien enfouit. Aucune amitié n'est possible. Aucune compassion. La vision du monde qu'elle possède est tellement terne, que selon elle le meilleur moyen d'atteindre le bonheur serai de créer un nouveau monde en détruisant l'ancien.  
  /justify]


Description physique :
Masako, 15 mètres de long, 25 d'envergure, pour une hauteur de environs 2 mètres. Son fin et doux plumage et d'un profond noir aux reflets violets. Comme précisé avant, son plumage n'est presque pas visible. Elle ne possède pas de griffs. Sa queue est longue et est utilisable comme un fouet.  Ses griffes et ses crocs sont blancs-ivoire. Masako possède un doux et chaleureux regard vert, pourtant on y distingue aussi un grand vide. Ses yeux sont les choses les plus expressives chez elle : observez les attentivement et vous devinerez ses envies.   Grâce à ses plumes, Masako est une dragonne rapide et légère, cependant, cela n'offre pas une grande résistance aux coups, aux armes, et aux griffes ainsi que les crocs. Même si il lui permet de résister aux flammes, il est plus un inconvénient qu'un atout. Seuls ses crocs peuvent empoisonner.




Caractère :
Comme énoncé dans l'histoire, Masako a perdu tous les sentiments se rapportant au bonheur et à la peine. Tout ça est bien enfouit et enterré au plus profond de son être. La Masako actuelle est fourbe, et manipulatrice. Elle est sans coeur, essayer de la séduire, ou de faire ami-ami et vous mourez à coup sûr. De plus elle ne supporte pas de recevoir des directives. Elle est son seul maître. Si par hasard elle tente, ou arrive à se rapprocher de vous, faites attention, car cela signifie qu'elle a une idée derrière la tête. Elle vous manipulera pour obtenir ce qu'elle veut. Après Masako décidera si oui ou non il est préférable de vous tuer. Avant son drame, Masako n'hésitait pas à aider les personnes en difficulté. Maintenant, elle préfère achever. Cette dragonne aime instaurer la peur et se faire redouter. Cependant, elle garde contact avec les humains de l'ïle de Glace. C'est rare qu'elle leur rende visite, mais quand c'est le cas, elle ne repart jamais les sii vides. Il lui donne des vivres, en échange de quoi elle les laisse en vie. Malheureusement pour nous, mais surtout vous, la personne qui pourra la libérer de cette aspect, n'est pas né. Ou plutôt, il n'a pas encore croisé son chemin.


Particularités : Elle peut empoisonner, et tuer d'une mort violente. Ce don lui a permit d'obtenir le titre de "Lady Poison" chez les dragons. Enfin, sa consommation d'arsenic la rendue totalement stérile, mais ça, elle ne peut pas le savoir.


  • Moi


Nom : Désolé je ne le donnerai pas, mais si vous voulez être familier avec moi appelez moi "poisson antithèsique"...
Âge : 17 printemps
Comment avez-vous connu le forum ? Je cherchais un forum de RPG basé sur une des oeuvres de Knight.
L'aimez-vous ? Comment le trouvez-vous ? je viens juste d'arriver vous savez... Mais le peu que j'ai vu m'a plu !
Votre niveau en RPG ? Bon ! mais ça dépend des jours.
Avez-vous déjà lu les livres de l'Age de Feu de E.E.Kinght ? Lesquels ? Oui, les six.
Code du règlement : Validé


Dernière édition par Masako le Dim 27 Mar 2016 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 843
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 19
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 0:09

PAR LA BARBE D'ODIN CE DELUGE DE NOUVEAU OMG  
Sinon. J'aime. J'aime beaucoup. J'aime VRAIMENT BEAUCOUP TON PERSONNAGE. Et la dernière partie de son histoire me perturbe par ce que ça se rapproche terriblement de ma vision du monde depuis quelques années.
Nevertheless, je pense que tout est bon, mais attends la validation d'un membre du staff.  Bienvenue en notre humble hameau de paix draconique approximative jeune dragonne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 40
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 19
Localisation : Dans les marais
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 0:49

JE VIENS EN RENFORT !! XD

Et merci !! Quand tu dis la vision du monde, c'est quand je parle de ma notion du temps ?

j'avoue qu'au début, j'avais peur que le fait qu'elle soit à plumes et qu'elle mange des cristaux d'arsenic ne plaise pas du tout '-' sans oublier le poison... (j'ai fait tellement de recherche à ce sujet )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 843
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 19
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 10:50

Quand tu parle de "détruire l'ancien pour en reconstruire un nouveau", disons que j'ai l'impression que notre monde va de plus en plus mal et que ce n'est qu'une fois que tout sera tombé que nous pourrions reconstruire quelque-chose en apprenant de nos erreurs du passé. #Philosophie

Boh tu sais ce forum a tout vu, des dragonned bleues, des noires, des mauves, des grises... J'ai moi même une dradra noire sans patte avant xD donc je pense pas que ce soit embêtant :p
Pour l'arsenic je trouve original x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 40
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 19
Localisation : Dans les marais
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 11:13

Ouais mais si on tombe avec qui va le faire ce nouveau monde ? x) la nature reprendra ses droits.


une dragonne sans pattes avant ? XD se vie a dû être dure avant qu'elle devienne un dragon XD sauf si elle a toujours eu ses ailes.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 843
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 19
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 11:18

Mais justement, je suis persuadé que l'homme survivrait, même quelques individus. On a des gens dans l'espace, on a des bunkers... Je pense qu'il y aurait toujours une poignée de survivants pour se dire "oh merde" et reconstruire quelque-chose en harmonie avec la nature :3

Bah disons qu'elle les a sacrifiées pour obtenir de grands pouvoirs donc elle avait deja ses ailes :p

De rien Yolo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 802
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 22
Localisation : Parmi le manteau de brume...
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 13:42

HELLO !

Bienvenue sur le forum ! Et non t'inquiète pas, que ta dragonne soit une droguée avec un plumage n'est pas un problème xD. Moi mon dragon a un démon dans son esprit, c'est pas mieux huehue.

PS : J'adore l'histoire de ton personnage. Elle est bien développée et vraiment intéressante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 378
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 14:34

Je vois que nous accueillons un nouveau villain Shakespearien ! Bienvenue parmi nous (tu es validée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 40
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 19
Localisation : Dans les marais
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 16:39

ThaEron > Le mieux serai que l'homme ne survive pas, selon moi.
Ce qui serai amusant avec ta dragonne, se serai qu'elle ai le syndrome du membre fantôme !

Rainvir > Ma dragonne est pas dopée >.< elle est... ... eeeeh... oui mais l'arsenic c'est pas une drogue donc elle est pas droguée >.< On peut même dire qu'elle est empoisonnée. Du coup ça me rappelle que j'ai oublié une particularité ! je corrige ça de suite.

Percebrise > Merci !! (pourquoi villain shakespearien ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 28
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 20
Localisation : Ma rage consume les profondeurs de la terre...
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   Dim 27 Mar 2016 - 17:54

Ahahahah ! Rejoins donc le vol du crépuscule petite dragonne, le destructeur recrute pour mettre à feu et à sang ce monde pour en construire un nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Masako, la "Lady Poison" [Finished]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masako, la "Lady Poison" [Finished]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Single Lady - Timberlake Parody
» Lames suintantes + poison ?
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Port d'Accueil :: Présentations validées-
Sauter vers: