Tout a basculé...
 

Partagez | 
 

 Throes - PV Percebrise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Réfugié(e)
Messages : 840
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 18
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Throes - PV Percebrise   Dim 8 Nov 2015 - 18:01





ThaEron se réveilla en sursaut, haletant, terrifié, les griffs déployés, prêt à bondir. Pourtant, tout était calme autour de lui. La pleine lune baignait la caverne d'une lueur laiteuse, tout dormait.
Ce qui l'inquiétait dans tout cela, c'était la fréquence de ces réveils. Chaque nuit depuis des jours et des jours, c'était la même histoire, et jamais moyen de se souvenir du rêve qui pouvait le plonger dans une telle terreur. Tout cela, il le savait, n'avait rien de naturel.

Cinquante ans de paix depuis la guerre de Lavadôme, cinquante ans durant lesquels il avait vécu paisiblement sur l'Île de Feu, retrouvant sa sœur, reconstruisant ce qui avait été détruit par le volcan et par le temps. Nombreux étaient les dragons qui, depuis, venaient ici, s'installer ou faire une simple halte ; car l'endroit était des plus singuliers. Le sol était couvert de cendres, la mer était rouge, le ciel, souvent d'une drôle de teinte jaune-orangée, et pourtant il y faisait bon vivre. Les flancs du volcan étaient percés de cavernes, naturelles ou artificielles, et les humains s'étaient construit une petite ville et un port en contrebas. A vrai dire, l'endroit se développait à une vitesse étonnante, et ThaEron était fier du travail qu'il avait fait avec Vaemarys, sa sœur. Leur terre natale retrouvait sa grandeur d'antan.
Et puis ces rêves étaient arrivés, sans que le cuivré ne puisse comprendre leur origine.

Il sortit de la grotte, marcha quelques peu le long d'un chemin sculpté dans la roche, jusqu'à atteindre ce pic en hauteur au sommet duquel il aimait se percher. Il contempla le monde qui l'entourait. En fait, il craignait que tout cela ne s'écroule une nouvelle fois, sans comprendre pourquoi de telles pensées lui venaient à la tête lorsqu'il se réveillait. Le cuivré, souvent, pensait à son frère, lui qu'il avait tant haï sans raison, et, souvent, il se demandait pourquoi. En fait, il avait passé ces cinquante dernières années à se poser des questions. Haïr le blanc pour être l'instigateur de la mort de toute la famille était compréhensible, et, dans ce sens, il ne le pardonnerai jamais, mais pourquoi avoir éprouvé à son égard tant de haine dès la sortie de l'oeuf ?

Si il y avait une chose dont ThaEron était sur, c'était qu'il avait besoin de parler à Percebrise. Pourquoi ? Une autre question sans réponse. Oh, bien-sûr, il avait son mot à dire sur leur dernière rencontre - lorsque Percebrise lui avait abandonné un groupe de dragonnes malades qui n'avaient jamais eu jusqu'alors que lui comme repère. Mais il y avait autre chose, alors le cuivré avait, plusieurs jours au par avant, dépêché un messager de par l'Empire. A dire vrai, il attendait l'arrivée de son frère. Aujourd'hui même.


Dernière édition par ThaEron le Lun 5 Sep 2016 - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 367
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Dim 8 Nov 2015 - 21:12


Percebrise sentit un autre courant d'air chaud glisser sous ses ailes et le surélever de quelques longueurs de queue. La silhouette sombre du volcan se dessinait à l'horizon et prenait de plus en plus de place à mesure que l'albinos approchait de la terre. De l'endroit où il était né. Il en eut quelques frissons en y repensant : cet endroit lui inspirait le dégoût, car c'était là-bas que le destin avait fait de lui un banni. Tout cela à cause du cuivré... Le blanc émit un grognement sourd et s'ébroua dans les airs pour chasser ses mauvais souvenirs.

Il avait vécu cinquante longues années dans la tranquillité la plus sereine, toujours aussi insolent et se suffisant lui-même, à chasser le gibier sur son territoire. Et il y avait eu l'incident du doré et des dragonnelles. L'incident qui avait fait prendre à sa vie une toute autre tournure qu'il regrettait amèrement.

Après moultes péripéties, il avait finalement réussi à les placer sous la responsabilité des dragons du Lavadôme, en empruntant un faux nom pour réduire les risques concernant son identité. Et surtout grâce au Cuivré. Il repensa à la manière dont laquelle il avait quitté les lieux : sans un mot, sans un regard en arrière. Il savait qu'il les avait en quelque sortes "abandonnées" mais eh, elles n'avaient plus besoin de lui. Elles étaient, grandes, libres à présent, il fallait qu'elles se débrouillent toutes seules, un point c'est tout. Je leur ai fait une faveur en agissant de la sorte.

Et à peine avait-il eu le temps de retourner en direction de Sadda (une lune plus tard), il avait rencontré ce fameux messager ; qui semblait l'avoir reconnu, et lui avait simplement demandé de se rendre jusqu'à l'Île de Feu sur ordre d'un individu anonyme. Percebrise avait longtemps hésité. Il ne pouvait qu'y avoir un seul dragon pour le demander là-bas, et il espérait que ce ne soit pas celui qu'il pensait. Pourtant, ses chances étaient maigres.

Il vira de bord en approchant de l'Île. Depuis le ciel, il pouvait très clairement apercevoir la cité humaine qui s'était bâtie en son absence. Étrange, car elle était beaucoup plus petite dans ses souvenirs... La perspective d’atterrir lui nouait l'estomac ; il n'avait jamais reposé une seule patte sur cette terre maudite depuis le massacre de sa famille - Le Grand Anonyme les damne à jamais. Il effectua un rapide tour des lieux dans les cieux avant de choisir un terrain en pente raide formant une falaise dont le pied plongeait sous le sable noir de la plage.

Percebrise perdit de l'altitude, et se mit à survoler la surface de la mer rouge tout en évitant soigneusement les vagues. Il ralentit à l'approche de la falaise, se redressa, et accrocha fermement ses sii et saa à la roche qu'il se mit aussitôt à examiner, à la recherche de précieux minéraux. Pendant son vol, il s'était rendu compte qu'il avait pris des couleurs. Si ses yeux, auparavant si bleus, avaient perdu de leur éclat pour s'éclaircir et prendre la couleur claire de la glace, c'était son corps tout entier qui s'était parée d'une teinte bleutée [COMME ÇA ON EST TOUS CONTENT]. Il n'était plus tout à fait blanc, comme si la lumière sombre des tunnels du Lavadôme, l'eau de l'Océan et le bleu du ciel avait déteint sur ses écailles, lui donnant l'air d'un gros iceberg volant. Était-ce du à l'albinisme ? Se parait-il de ses couleurs de mâle pour la première fois ? Il était trop jeune (pour un dragon), pour qu'il s'agisse de la vieillesse.

Il s'était mis à gratter la pierre lorsqu'il eut la désagréable sensation d'être observé. S'arrêtant dans son activité, il s'immobilisa, leva lentement la tête et aperçut la silhouette discrète d'un cuivré perché sur une corniche. Le coeur de Percebrise ne s'emballa pas, et il resta de marbre. Mais il sentit son esprit s'agiter et tous ses sens s'éveiller.

Tiens tiens. Quelle belle surprise de te trouver ici, frangin. Je suis ravi.

Il ne s'était pas trompé. C'était bien lui. Percebrise se prépara mentalement à le rencontrer à nouveau : c'était à croire qu'ils avaient renoué pour de bon...



Dernière édition par Percebrise le Mer 8 Fév 2017 - 13:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 840
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 18
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Mar 10 Nov 2015 - 17:03





La forme du blanc se dessina à l'horizon alors qu'apparaissaient les premières lueurs de l'aube. Le dragon se rapprocha, ralentit son vol, se posa contre la falaise et commença à gratter la pierre, certainement en quête de minéraux... Il s'arrêta alors et leva la tête.

Tiens tiens. Quelle belle surprise de te trouver ici, frangin. Je suis ravi.

Ravi ? Voilà une belle surprise, venant d'un dragon capable d'abandonner, sans un regard en arrière, les dragonnes qu'il à sauvé. Heureusement pour toi, elles s'en sont plutôt bien tiré. Aux dernières nouvelles, Limace apprenait à voler au près de l'Armée Aérienne. Mais nous parlerons de ça plus tard, je ne t'ai pas fait venir pour te faire la morale. Alors sache que je suis aussi ravi que toi, sans doute plus d'ailleurs. J'espère que tu as fait bon voyage. Suis-moi, j'ai à te parler.

ThaEron bondit de son promontoire et déploya ses ailes, vira vers la droite, se stabilisa, et vint se poser à l'entrée de sa caverne. Il jeta un regard derrière lui. Son frère avait bien changé, et ses écailles, jadis d'un blanc malade, étaient plus proches d'un élégant manteau de glace, aux reflets bleutés et variant vers des teintes océaniques. Le cuivré, lui, n'avait pas tellement changé. Il avait bien vu pousser deux ou quatre cornes en plus et ses écailles avaient elles aussi pris quelques nouvelles teintes plus sombres, mais rien d'extravagant.
Lorsqu'ils furent dans la grotte, le cuivré s'arrêta.

Excuses moi cet acceuil assez abrupt frère, mais des choses étranges ont lieu en ce moment. Ou vont avoir lieu. Le monde change, et je crains que cette fois, ce ne soit pas en bien.
Cela fait des nuits que je me réveille, terrifié, sans aucune raison. Je fais des rêves dont je ne me souviens pas. Mais je ne t'aurais pas fait venir pour de simples cauchemars, non, en fait il s'avère qu'il y à quelque chose d'étrange dans ces songes... Ils ne sont pas naturels. Je le sens. Et je sens tant d'autres choses. Les énergies qui nous entourent, l'aura des autres, toutes ces choses, cette magie qui habite notre monde, tout cela change d'une manière que je n'aie jamais pu le constater jusque là. Tu te souviens du Mirumarbor ? Je parierai ma vie qu'il est en ce moment même en train de mourir.
En fait, je ne sais pas pourquoi c'est toi que j'ai fait venir. J'aurais pu convoquer d'autres dracomages qui connaissent les forces de ce monde mieux que moi, ou même certains de ces sorciers humains que l'ont dit si savants. J'aurais pu partir à la rencontre de cet "archidracomage" qui vis dans les montagnes, mais... Quelque chose me dit que tu es la clé. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je ne dis pas que tout ce qui se passe à lieu à cause de toi, mais j'ai le sentiment que ton aide nous sera bénéfique à tous. Si tu l'accepte évidement.
Le point est que je n'ai aucune idée de par ou nous pourions commencer. As-tu toi aussi ressenti ces choses ? As-tu vu ton monde se transformer ?


Dernière édition par ThaEron le Lun 5 Sep 2016 - 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 367
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Mer 11 Nov 2015 - 1:02


Allez allez, à peine arrivé, déjà réprimandé. Le cuivré ne changera jamais, à croire qu'il se sent obligé de faire la morale à toutes les créatures qu'il rencontre ! songea Percebrise avec une pointe d'énervement. Il fit mine d'écouter son frère d'une oreille distraite, juste pour lui montrer qu'il en avait déjà marre de lui. Percebrise serra pourtant ses mâchoires à la mention de Limace, mais ne laissa rien transparaître de ses émotions, que lui-même n'arrivait pas à comprendre.
En décollant à la suite de ThaEron, l'albinos esquissa une grimace. Il venait tout juste d'atterrir et il lui prenait l'envie de repartir maintenant, lui du cuivré, loin de tout, dans sa Vallée de Sadda bien aimée.

Mais il était également curieux de voir jusqu'où son petit voyage à l'Île de Feu allait le mener, alors il suivit son frère sans piper mot. Le cuivré le mena dans une grotte qui semblait être habitée par ce-dernier. En pénétrant dans l'obscurité des lieux, l'albinos capta un reflet roux sur le dos de son frère et se rendit compte que l'aube venait tout juste de se lever, tandis que le mince croissant de soleil qui perçait l'horizon tel une griffure sanglante dardait ses rayons ardents sur les écailles des deux dragons, et marquait la Mer de Sang d'une traînée plus écarlate encore que sa couleur originelle. Le blanc profita de cette lumière singulière pour examiner son frère, du bout du museau à la pointe de la queue. Il avait un petit peu changé, lui aussi : ses écailles avaient roussi et étaient beaucoup plus sombres par endroit. Il lui envia ses nombreuses paires de cornes qui ornaient son crâne, constatant à son plus grand regret que lui-même n'en possédait qu'une... Enfin, une et demi. Il sentait la deuxième paire forcer juste au-dessous de l'autre. Ma croissance a toujours été lente. L'albinos avait beau posséder son corps d'adulte, il gardait cet air propre et neuf bien spécifique aux dragonnets et aux draques. Ce dont il n'était pas peu fier, à défaut d'être petit.
Il se mira à son tour, son narcissisme savourant les reflets pourpres du soleil sur son corps. Puis il écouta son frère lui expliquer ses malheurs. Alors déjà. Je ne suis pas ta compagne, donc tes petits soucis, garde-les pour toi. Et oui, moi aussi, des fois je fais des mauvais rêves, et alors. Moi aussi, mes songes sont... Quoi ?

Percebrise sentit tous les muscles de son corps se tendre. Oui, oui, ces songes-là le hantaient, l'angoissaient, s'accrochaient à lui comme la peste. Les informations qui concernaient ses rêves étranges, à la fois irréels et existants, mais dans lesquels il demeurait très souvent lucide, se mirent à défiler à toute vitesse dans son esprit. Il ne dit rien pour ne pas interrompre son frère mais ne se détendit pas pour autant ; à l'évocation du Mirumarbor, il se représenta l'incroyable arbre caché au yeux de tous dans l'immense grotte du Lavadôme. Alors comme ça, frérot, on fait des drôles de rêves, hein ? Et on a besoin de moi pour résoudre ses petits problèmes personnels, n'est-ce pas ? Oh, mais avec plaisir, grand frère adoré. N'ait crainte, je serai ta clé. Un sourire carnassier étira ses lippes masculines, dévoilant ainsi une multitude de canines pointues. Percebrise darda sa langue fourchues sur celles-ci avant de susurrer. Cette sensation ! Cette... Excitation ! Cela faisait longtemps qu'il ne les avait pas ressenties, et il avait oublié à quel point il aimait ça. Pendant un instant, Limace, le Doré et son gentil frère semblèrent très loin dans son esprit. Il n'avait qu'un mot à la bouche : aventure. Oui, c'était bien ça, ça sentait la quête plein les narines.

Je suis très curieux de savoir ce que te disent tes rêves mais je préfères t'écouter en premier. Il s'approcha du cuivré et commença à lui tourner autour à la manière d'un prédateur encerclant sa proie. Raconte-moi les tiens, je te raconterai les miens.


Dernière édition par Percebrise le Mer 8 Fév 2017 - 13:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 840
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 18
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Mer 11 Nov 2015 - 21:40





Quel était cet étrange parade ? Le blanc avait commencé à tourner autour de son frère, parlant d'un air hautain et supérieur, un petit mélange qui irritait au plus haut point le cuivré, qui se redressa en sifflant et en frappant le sol de sa queue.

Cesse de te pavaner de la sorte, frère, car nous savons tous deux que tu vaux mieux qu'un de ces animaux sauvages qui paradent bien dressés aux fêtes des humains...

Il médita les derniers mots du blanc. Quelque chose sonnait faux dans sa façon d'être, mais il pouvait ressentir sa curiosité presque aussi clairement qu'il sentait le sol sous ses sii et ses saa. Non, Percebrise se voulait fort, menaçant, impressionnant, mais il y avait autre chose. Ainsi donc, il était lui aussi sujet à ces rêves, et lui, apparemment, s'en souvenait à son réveil... ThaEron s'approcha quelques peu de Percebrise, le fixa dans les yeux et repris ;

Qui plus est il est une chose que tu as, il me semble, mal comprise. Je ne te demande pas de m'aider à guérir ces rêves, je te demandes de m'aider à guérir ce monde. Toutes ces visions nocturnes ne sont que les masques d'un mal plus grand mal, qui viens de naître, ou en tout cas, qui se cachait jusque alors, mais ce sont précisément ces rêves, ces masques, qui peuvent nous en dire long sur le danger qui nous guette, et je suis heureux de voir que tu portes déjà en toi une partie de solution.
T'ai-je demandé de me conter tes rêves ? Non, j'ignorais même que tu étais toi aussi spectateur de ces choses. Et pourtant, tu l'es, et tu le dis toi même, et le fait est que tu te souviens de ceux-ci, puisque tu es en mesure de me les relater. Moi je ne peux me souvenir de ce que je vois dans mon sommeil, il n'y à que les affres lorsque je m'éveille. La terreur, l'effroi. Non, conte moi d'abord tes rêves mon frère, et peut-être ceux-ci évoqueront-il en moi quelques souvenirs.
Tu as faim ? Soif ?


Dernière édition par ThaEron le Lun 5 Sep 2016 - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 367
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Lun 16 Nov 2015 - 13:23


''Cesse de te pavaner de la sorte frère'', et gneh gneh gneh... rejoua une petite voix moqueuse dans la tête d'un Percebrise plutôt irrité. Non mais je rêve. Monsieur me fait venir, je subis sans rien dire ses petits malheurs, et tout ce qu'il trouve à faire c'est de me rabrouer avec de jolis mots et frapper cette pauvre caverne innocente avec sa queue rouillée. Pourquoi fallait-il toujours que ThaEron prenne toujours tout au premier degré et qu'il soit sur la défensive ? Pourquoi l'albinos avait-il tout le temps l'impression que le cuivré lisait dans ses pensées ? Et pourquoi décortiquait-il à chaque fois la moindre chose que disait le blanc ? Pfeh, quel orgueil. Ça doit être un truc de champion. Vu l'air qu'affichait son frère, il devait passer pour un bel abruti. Mais il avait l'habitude. Et, en y réfléchissant bien, c'était peut-être mieux ainsi.

Ah, guérir le monde de tous ses maux... Ahaha. Quelle bonne blague ! Percebrise ne pu retenir un sourire tellement son frère le faisait rire et l'insupportait à la fois : oui oui, c'est cela, partons ensemble sauver les royaumes très cher frère adoré, avait-il envie de s'esclaffer. Par respect -ou plutôt parce qu'il ne servait visiblement à rien de discuter avec le cuivré si l'on souhaitait avoir une conversation intéressante- le dragon blanc ne l'interrompit pas. Peut-être allait-il en savoir plus sur ces visions qui l'avaient hanté toutes ces années durant... À la dragonnelle argentée qui lui avait parlé plusieurs fois dans ses sortes de... Rêves éveillés. Cette belle dragonnelle.
Voilà voilà... Continue avec tes ''T'ai-je demandé... Et gneh gneh gneh...''.

Teh teh, oh, on se calme frérot tu t'emballes. Tu crois quand même pas que je vais te faire le plaisir de te raconter mes précieeuuuses petites visions. Il claqua des dents en sifflant, appréciant son petit provocateur. Décoince ta cacahuète sur quelqu'un d'autre, mon beau. Je suis pas ta sœur, ironisa-t-il en esquissant un sourire détestable. C'est dommage, d'ailleurs. T'en aurais bien besoin.

Il marqua une courte pause, avant d'ajouter :

De l'eau douce suffira, merci.

Hors de question de manger la viande du cuivré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 840
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 18
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Lun 16 Nov 2015 - 19:51




ThaEron s'appretait à envoyer une patte bien griffue dans le joli crâne de son adorable frère quand il réalisa soudain qu'en fait, le blanc ne comprenait absolument pas la gravité de la situation. Il n'avait aucune idée de l'ampleur du danger qui pouvait roder à cet instant précis. Bien-sur tout cela n'enlevait rien au fait qu'il était insupportable, mais d'un côté, c'était presque amusant d'écouter ses petites provocations et vantardises. Le cuivré décida de jouer dans le même registre sans pour autant perdre son calme.

Tiens au fait, c'est vrai, puisque tu parles de fratrie, je ne t'ai pas mentionné la survie de notre soeur. Tu te souviens de Vaemarys, hein ? Mais rassure toi, je ne te ferrait pas l'affront de te présenter à elle.
Pour revenir à notre sujet, je comprends donc que tu souhaites vivre avec tes visions c'est cela ? Dommage que notre collaboration s'arrête à quelques fûts de Kerne aux portes du Lavadôme. Oh, et éventuellement au sauvetage d'un groupe de dragonnes, au fin fond d'un réseau de tunnel secrets...

ThaEron se retourna et alla chercher un large bol d'argile qu'il laissa se remplir au ruisseau qui collait au fond de la grotte.

Voilà ton eau.

Annonça-t-il avec un sourire narquois.
La journée allait être longue, ça oui.
Très longue.


Dernière édition par ThaEron le Lun 5 Sep 2016 - 2:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 367
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Sam 21 Nov 2015 - 11:33


Il se passa tout un bouleversement chimique dans le corps de l'albinos. D'abord, il sentit sa tête se mettre à bourdonner, comme si des milliers de pensées lui traversaient l'esprit en même temps. Puis ce fut au tour d'une étrange sensation naissant de ses coeurs, qui se propagea à travers tout le reste de son corps. Enfin une terrible raideur le figea sur place. Il était devenu statue.
Il serra les mâchoires sans écouter son frère et ses yeux se mirent à voir des choses qui lui seul pouvait contempler. De vagues formes vertes qui couraient dans la caverne. Les hommes, et leurs armes. Des cris, des rugissements, et enfin le sang. Il pensait bel et bien avoir terrassé toute la famille... Et maintenant, il apprenait qu'en plus du cuivré, il avait une soeur, ici, bien vivante.

Tu me fais une farce, frère.

Pas possible. C'était tout, sauf possible. Il se demanda à quoi ressemblait la soeur, cette pauvre chose pinaillante, qui avait l'habitude de couiner sans arrêt et faire des caprices pour rien. Oh la. Et si elle le trouvait, là tout de suite ? Si elle le voyait ? Et si...
Une question lui traversa l'esprit.

Elle sait que j'existe ?

Il avait tout sauf envie de lui faire face. Soudain, il faisait moins le malin : et cela mis de mauvaise humeur. Il avait l'impression d'être inférieur à son frère, il avait l'impression que celui-ci n'avait pas de faiblesses. S'il croisait la soeur, qui sait quelle serait sa réaction ? Il avait décimé toute sa famille, sauf eux deux. Il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle explose de joie en le voyant. Mais avec un peu de chance... Le cuivré ne lui avait jamais parlé de lui ? Pff, impossible. Je rêve là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 840
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 18
Localisation : Cerca e trova...
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Mer 9 Déc 2015 - 21:43




ThaEron observa son frère avec amusement. Il était soudain totalement décontenancé, on aurait dit qu'il avait vu la Furie de Feu dans le village d'à côté... Cette pensé rendit son sérieux au cuivré. Et si elle venait ? Se demanda-t-il. Mais il n'était guerre temps d'avoir de telles pensées.

A vrai dire elle sait que tu existes mais je lui ai dit que j'ignorais tout de toi, qu'il s'agisse de ton nom ou de ta couleur. Donc oui elle sait que tu existe, et non elle ne sait pas qui tu est ni à quoi tu ressemble. Vois tu, elle voyage beaucoup, et je n'avais pas vraiment envie que vous vous arrachiez les yeux si vous veniez à vous croiser et à vous reconnaître. Je compte d'ailleurs sur toi pour ne pas lui écraser le crâne si tu la vois.

Le Cuivré s'arrêta et contempla son meurtrier de frère. Celui-là même qui avait tué toute sa famille mais que le dracomage avait finalement pardonné, enfin, pas vraiment, mais presque. Disons qu'il l'avait "compris". Un peu. A vrai dire ThaEron préférait ne pas y penser. Le crime était grave mais il en était la raison, d'une certaine manière.
En fait, il avait vraiment envie de faire la paix avec son frère. Mais le blanc n'était probablement pas du même avis...


Dernière édition par ThaEron le Lun 5 Sep 2016 - 3:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Réfugié(e)
Messages : 367
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Limousin
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   Sam 12 Déc 2015 - 19:18


Percebrise plongea progressivement et involontairement dans un état que l'on aurait-pu qualifier d'auto-hypnose. Il s'imagina comment aurait été sa vie s'il avait été le champion de la couvée. Il aurait eu toute l'attention de Père et de Mère. Le ventre toujours plein, de l'or, de l'argent, du métal, des minéraux à volonté. Un trésor rien qu'à lui ; une complicité partagée avec ses soeurs... Et dire qu'il aurait pu connaître tout cela, et qu'un autre en avait profité à sa place. C'était trop injuste. Je te haïrai toujours, frérot. La chaleur ambiante le tira de sa torpeur. Le soleil prenait de plus an plus de hauteur dans le ciel ; il était passé de rouge sanglant à un orange vif et brillant. Percebrise se fit la remarque qu'on voyait le soleil progresser très vite dans le ciel à son lever et son coucher ; mais que pendant la journée, il avançait lentement, très lentement. Il regretta que ce ne soit pas l'inverse -il aurait préféré que cette aube dure jusqu'à la fin des temps. Il n'aurait su dire pourquoi. On ressentait mieux la chaleur et sa puissance juste avant et après le froid et la tristesse de la nuit.
Il s'ébroua.

« Hmf... Très honnêtement ma vie est devenue teeeellement morne depuis quelques années... Être un hors-la-loi, aider des dragonnelles malades à voyager jusqu'au Lavadôme... Je m'ennuie, je n'ai rien d'intéressant à faire. Alors bon... Je te suis. Dis-moi ce que tu veux faire. Tes visions, ton pressentiment, tout ça... »

En s'exprimant, il eut l'impression qu'il se livrait à son frère. Cela lui déplut, mais il était trop occupé à regarder le soleil qui prenait à présent une teinte dorée. La chaleur et la majesté de l'astre avaient un effet calmant sur lui. Après son long vol, il se serait presque endormi.


Dernière édition par Percebrise le Sam 1 Oct 2016 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Throes - PV Percebrise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Throes - PV Percebrise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon royaume pour une limace ! [PV Percebrise :3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu (RPG) ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Montagnes Rouges-
Sauter vers: