L'Age de Feu

Hypat et l'Empire Draconique sont désormais en paix. Mais de nouvelles ombres planent sur ce monde. Rejoins-nous pour les combattre à nos côtés.
 

Partagez | 
 

 Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masque Hivernal
Voyageur
Voyageur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Localisation : Quelque part au fin fond de la France xD

MessageSujet: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   Lun 21 Sep 2015 - 20:37

Un rayon de soleil perça la voûte des arbres pour venir souligner un pelage noir avant qu'un vent glacé ne se lève et n'agite le couvert végétale, déplaçant le rayon de lumière. Un intense lumière perça mes paupière close et me fit grogner et me cacher de cette interférence à l'aide d'une de mes pattes avant de me blottir en quête de chaleur... Sauf que je ne trouvait qu'une surface dure contre mon dos. La réalité me rattrapa bien vite, tout comme la peur. J'étais seul à présent, plus seule que jamais et le danger pouvait roder et venir de n'importe où. Je jetais un regard en arrière, je devais partir, et rapidement. Nul chaleur ne m'attendais plus, ni en revenant sur mes pas ni en restant ici, le soleil lui même ne me procurait aucune chaleur.

Je me levais donc et fit un pas en avant, foulant la neige vierge de mes pattes tout en luttant pour finir de m'éveiller. Quand je j'eus rassemblais mes esprits je me mis en route - non sans un regard en arrière – vers des terres dont je ne connaissais rien. J'étais lasse mais je n'avais d'autre choix que d'aller vers l'avant, sans ma meute pour m'aider, mes habitudes allées changer du tout au tout. Je ne pourrais compter que sur mes talents pour m'aider, et me méfier de toute les nouveauté qu'allaient m'apporter mon quotidien. Depuis que j'avais fuit, je n'avais plus que la neige et la forêt pour seule compagne.

Je m'étais empressée de quitter son abris d'une nuit d'un pas trottinant que seul la crainte rendait plus pressant. Je ne prenais pas garde aux arbres qui défilaient de chaque côtés de moi, trop de chose s'était passé et le chagrin me rongeait aussi bien que les cauchemars terribles qui hantaient mes nuits. Mais bientôt je dû ralentir le pas, pour préserver mes forces, ma route serait longue à présent, bien longue même. Je me mis donc à marcher avec un soupir. Il n'y avait plus de voix riante pour accompagner mes pas, plus de course poursuite qui agaçaient tant les adultes. Et d'étranges bruits m'entouraient à présent, me montrant à quel point je me sentais perdu sans les miens, isolée et tellement peu en sécurité. Un craquement étrange me fit sursauter et me ramasser au sol les oreilles aplatit sur le crâne.

-Il... il y a quelqu'un ?

Je sentis mes poils se hérisser sur mon dos signe que je n'étais pas seule. Mais il n'y avait plus aucun bruit, rien qui puisse m'indiquer d'où provenait la menace. Je tournais sur moi même, indécise quand à ce qu'il valait mieux faire puis je me décidais enfin. D'abord identifier la menace puis agir en conséquence... mais si j'avais l'un de ceux qui avaient tués les miens... Je ne savais comment je réagirais ; ils étaient plus fort, plus malin et au combien cruels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiine
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2015

MessageSujet: Re: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   Dim 4 Oct 2015 - 19:41

Jiine avait envie de pousser un petit cri à chaque pas fait dans la neige. Les oreilles plaquées en arrière, elle peinait à avancer. La pourpre résistait à beaucoup de chose, mais pas au froid. Ce n'était pas un endroit pour elle. Alors que faisait-elle ici ? Eh bien elle accompagnait le groupe d'exploration de son clan en milieu inconnu et surement hostile. Mais ne pouvant pas suivre, elle leur ordonna de faire marche arrière et de la laisser continuer l'exploration. En y repensant elle poussa un long soupire qui se transforma en petite vapeur au contact de l'air. Les alentours étaient étrangement très calme. Trop calme. Comme si Jiine était devenu sourde. Mais se n'était pas le cas. Elle entendait quand même la neige craquer sous ses pattes, malgré l'extrême discrétion dont elle faisait preuve.
Tout semblait se ressembler. N'importe qui pourrait si perdre. De plus, un coup de vent suffit à effacer les traces laisser dans la neige.

Peu à peu, une odeur se fit connaitre grâce au vent. Était-ce un autre prédateur ou une futur proie ? Même si l'un pouvait aussi être l'autre. Jiine se mit alors à suivre cette unique piste dans ce froid impitoyable. Chaque pas effectué, éclaircissait l'odeur. La chatte pourpre devina rapidement qu'il ne s'agissait pas d'une proie, même ça pouvait en devenir une. Quand l'odeur fut suffisamment proche, Jiine grimpa dans un arbre, rapidement et en silence. Elle sauta d'arbre en arbre jusqu'à ce que quelque chose fasse contraste avec le blanc de la neige. Ce loup ou cette louve pouvait être un futur repas... ou pas. Les loups sont bien plus intelligents et forts que les stupides chiens. Mais un mauvais pas sur une mauvaise branche fit retentir un craquement dans toute la forêt.

-Il... il y a quelqu'un ?

Mince, l'individu l'avait remarqué. Et semblait soudainement plus agressif. Jiine, cachée derrière le tronc, soupira encore. Elle n'avait vraiment pas envie de se battre. Mais peut-être devrait-elle finalement le faire. C'est ce qu'elle se demanda quand son petit ventre lui annonça le vide qu'il était devenu. Se battre contre un loup... Ici... avec ce froid tétanisant... Non, c'était mission impossible. Jiine allait devoir jouer la diplomate. Elle descendit alors de l'arbre où elle était perchée, et avança silencieusement vers le loup ou la louve.

-En effet il y a quelqu'un. Je me présente, Jiine Lune Pourpre la Première Fille Blanche. Et vous ? Avez-vous un nom ? et malgré une tentative d'effort, son ton resta malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masque Hivernal
Voyageur
Voyageur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Localisation : Quelque part au fin fond de la France xD

MessageSujet: Re: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   Lun 12 Oct 2015 - 0:05

Entendant un frottement de griffes contre une surface dure, j'agitais les oreilles pour déterminer la provenance du son et quand cela fut fait, je me trouvais face à un félin. Mes oreilles s'étaient aplatit alors même que je percevais l'odeur du nouveau venu. La peur me tenaillait encore et je la changeais en agressivité afin de décourager toute attaque. Les félins, d'étonnantes et malignes créatures que je n'avais jamais vue mais dont je me rappelais des histoires sous le clair de lune. Ces histoires servaient à effrayer les plus jeunes afin qu'ils apprennent à se méfier de cet autre prédateur. Ce que l'on comptait sous la lune servait aussi de leçons aux plus jeunes, et les récits perduraient dans l'esprit de chacun afin qu'ils les comptent à leur tour. Se rappeler ses moments fut douloureux pour moi et le vide qui m'entourait à présent se fit plus réel. Me secouant pour chasser mes sombres fantômes je gardais mon regard braqué sur ce nouvel arrivant.

« Au moins ce n'est pas un homme... même si ce n'est pas l'un des miens non plus. »

Je remarquais alors son malaise d'être dans la neige, il y avait quelque chose dans sa démarche qui... Minute ! Ne l'avais-je pas vue descendre d'un arbre ? J'avais ouïe dire que les félins pouvaient grimper aux arbres mais je n'en avais jamais vue faire pour confirmer de telles rumeurs.

"En effet il y a quelqu'un. Je me présente, Jiine Lune Pourpre la Première Fille Blanche. Et vous ? Avez-vous un nom ?"

« Jiine Lune Pourpre la... »

L'un de mes sourcils se leva un court instant, surprise par la longueur du nom du félin. Non, de la féline plutôt. La pointe de malice que je perçut dans ces paroles me mit tout de même sur mes gardes. Je me remis de ma stupeur en pensant soudain que j'avais eu bien de la chance de ne pas me retrouver face à ses griffes. Je ne souhaitais pas me battre et gaspiller mes forces alors qu'elles m'étaient bien plus précieuses pour avancer.

-Au moins tu n'est pas un de ces humains, c'est déjà ça. Tout vaut mieux qu'eux.

Le vouvoiement me laissa perplexe, je n'avais pas été habitué à de telles manières. La tête penchée, je pris un instant de réflexion en scrutant les alentours, aux aguets du moindre son suspect, je ne pouvais être certaines que d'autres félins n'étaient pas dissimulés car après tout, jusqu'au craquement je n'avais perçut aucun autre bruit de la présence de la féline Jiine. Plissant les yeux, je scrutait un instant les cimes puis, constatant que je ne trouvais rien d'anormal, j’acquiesçais pour moi-même. Mon nom était ma force, la marque que les miens avaient posé sur moi.

-Mon nom, Jiine Lune Pourpre et Première Fille Blanche - je dû faire un léger effort pour le dire entièrement - est tout aussi long que le tien, quoique pas autant. Je me nomme Masque Blanc Cœur Hivernal, dernière fille de mon clan... dernière survivante. Alors, dis moi...

Je ne pouvais m'empêcher d'être sur mes gardes aussi recommençais-je à bouger, en un lent cercle autour de la féline. J'avais effectué un quart de ce cercle lorsque je m'arrêtais un instant, rendu paranoïaque pas le moindre bruits qui, accentué à la fatigue et la peur, rendait les lieux bien plus terrifiants malgré la blancheur du sol. Trop de prudence ne pouvait pas faire de mal n'est ce pas ? Même si je ne redoutais pas vraiment les félins – j'avais connu bien pire – je ne pouvais me permettre la moindre faille dans mes défenses, ma meute n'était plus là pour me protéger.

-As-tu... d'autres amis cachés parmi les cimes ? Je ne voudrais pas avoir à me battre, et je ne pense pas que tu le veuilles aussi. Tu n'as pas l'air à ton aise dans toute cette neige je me trompe ?

Mes yeux la fixaient avec intensité alors que je ne bougeais pas d'un pouce, tel les géants végétaux de cette forêt enneigée, j'écoutais les bruits autour de nous, la brise glacial aidait mon corps à tenir. Seul mon souffle, formant de petites volutes, et mes yeux se fixant sur la moindre chose, trahissaient la vie qui m'habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiine
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2015

MessageSujet: Re: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   Jeu 14 Avr 2016 - 18:12


Jiine s'agaça intérieurement. Comment les loups pouvaient-ils avoir si peu de manière ? Quand on discute avec un inconnu il faut le vouvoyer ! La pourpre avait presque envie de lui hurler pour rappeler la louve à l'ordre ! Mais ce n'était pas le moment de jouer la professeure. Cela pourrait générer un conflit, surtout que le canis lupus avait l'air sous tension. Avait-elle peur de quelque chose ? La féline regarda autour d'elle et tendit l'oreille pendant que la louve tournait petit à petit autour d'elle. Il n'y avait aucun son, pas un mouvement, sauf peut-être au loin une branche s'écroulant sous le poids de la neige.  Les flocons tombant du ciel si blanc, chutaient lentement, comme des fines plumes d'oiseaux, dans un monde sans vents. L'endroit était si calme et si paisible, comment un combat pouvait avoir lieu ici ? Mais comment pouvait-on se nourrir ici ? Cependant la louve n'avait pas tort, Jiine avait pu rester discrète très longtemps avant de se faire repérer, donc n'importe qui d'autre aurai pu le faire. Et si la louve avait une meute avec elle ? Attendant juste le bon moment pour l'attaquer et se régaler d'une chair de félin ? Quelle question à la réponse incertaine... Mais la louve posa une question qui mit Jiine sur ses gardes :

-As-tu... d'autres amis cachés parmi les cimes ? Je ne voudrais pas avoir à me battre, et je ne pense pas que tu le veuilles aussi. Tu n'as pas l'air à ton aise dans toute cette neige je me trompe ?

La louve se voulait surement rassurante mais ce n'était pas le cas. Le fait qu'elle demande si la chatte n'était pas seule était déjà intrigant en soi. Dire qu'elles n'avaient pas envie de se battre était une bonne chose aussi pour apaiser l'esprit après coup, mais affirmer que Jiine était en position de faiblesse était plus que louche. Surtout que la louve le savait très bien alors pourquoi demander ? Pour offrir son aide et amadouer ? Trop suspicieux, il fallait se méfier. Et rester calme, posée, et ne pas provoquer le conflit. Jiine répondit alors naturellement de son ton arrogant :

-Vous croyez les chats assez fous pour s'aventurer ici, dans un monde si froid et si mortel ? Quelle pensée stupide, la seule de mon espèce à en avoir la folie c'est moi. Donc non, il n'y a personne d'autre que vous, et moi. A moins que vous ne la cachiez plus loin, en attendant le bon moment pour m'attaquer. Mais dans ce cas, je ne savais pas les loups aussi intelligents que sournois. N'est-ce-pas ? Me battre contre vous ne me pose pas de problème, je me suis toujours demandée quelle goût vous aviez, vous, les loups. Cependant non, je n'ai pas envie de me battre dans cette neige. -elle marqua un temps de pose- Vous qui semblez être là depuis plus longtemps, savez vous s'il y a un moyen de se sustenter ici ?"

La douleur causée par la faim s'accentuait dans son estomac. Quelle sensation ancienne et désagréable... La pourpre se demanda alors si elle ne ferai pas mieux de tuer cette louve et de la dévorer gentiment, dans le calme et la sérénité. Rien que d'y penser, elle en eu un frisson. Pas de peur ni de froid, mais d'impatience. Ses yeux se mirent à briller, enfin, façon de parler. C'était décidé ! Elle avait trop faim, et la louve serai son prochain repas, s'il n'y avait rien d'autre à se mettre sous la dent, évidemment. Jiine n'allait pas prendre le risque de mourir pour si peu.
...
... si peu...
vraiment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masque Hivernal
Voyageur
Voyageur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Localisation : Quelque part au fin fond de la France xD

MessageSujet: Re: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   Dim 17 Avr 2016 - 2:30

Tiens donc, l'avais-je vexé ? Durant de courtes secondes la peur s’éclipsa et je réprimais mal le sourire amusé qui me vint ; cela arrêta même ma lente ronde autour de la féline. Mon esprit épuisé cherchait des ombres menaçantes en tout endroit et en toute chose... J'étais stupide et je m'en rendais compte mais il n'y avait rien que mon esprit soit enclin à accepté depuis peu, rien en quoi je puisse voir un allié... rien qui soit un des miens. Plus de meute, plus de joie et de force, juste le vide absolu. Tout ce que j'avais connu à jamais parti en fumée. Peut-être que, si je parvenais à la frustrer suffisamment elle pourrait... Jamais ! Étais-je folle de penser ainsi, avais-je à ce point perdu la raison ? Quand la dénommée Jiine prit la parole ce fut d'un ton supérieur qui pourtant ne me fit ni chaud ni froid car en l'instant rien d'autre ne me touchait plus.

Alors comme ça, pour elle, tous ceux qui pouvaient souhaiter parcourir ces terres glaciales étaient fous ? Je ris intérieurement car il n'y avait de fous que ce que l'on n'avait jamais vu, connu ou vécu. Toute menace pouvait être contrée si l'on savait comment s'y prendre, tout comme le froid pouvait être combattu au fond d'un terrier ou avec le rempart d'une fourrure bien fournit. Pour elle, il n'y avait peut-être que la mort et le vide mais pour moi, il y avait tout. Nous étions fort, nous avions tout et ne manquions de rien ou presque ; et dans ces moments là nous n'étions pas seul. Maudit chat ! Voilà qu'elle rappelait à ma mémoire nombres de souvenirs douloureux. J'aurais voulu rétorquer mais elle était parti sur sa lancée aussi gardais-je pour moi mes ressentiments, ils ne la concernaient pas, ils ne concernaient nul autre que moi. Me taire n'était sans doute pas si mal puisqu'elle m'enleva une crainte, ou du moins me tranquillisa-t-elle un peu. Rien que nous deux donc. Un soupir fatigué franchit mes babines alors que j'en venais finalement à m'asseoir, je gaspillais inutilement mon énergie ; mais aussi car un fardeau plus lourd venait de me rattraper. La féline ne savait rien, elle s'imaginait que les miens n'étaient pas loin tandis que moi, je me savait seule et ce pour le restant de mes jours. Partout autour de moi, il n'y avait que le vide et les fantômes qui auparavant avaient foulés ces terres. La force et la vie avait à présent quittés les lieux. Ce fut la rancœur qui me poussa à parler et à fixer Jiine.

-Il n'y a plus rien à craindre en ce lui, en tout cas plus rien à craindre des miens. Seul rode les deux pattes, ses créatures sans le moindre honneur. Et nous ne sommes pas stupides et sournois, seul les canidés esclave des hommes sont ainsi, sournois et stupide ! Ne vas pas confondre les deux.

Je pris une inspiration lente et profonde pour me détendre et faire baisser la tension qui m'habitait, cette féline n'avait strictement rien à voir avec tout ça. Notre rencontre était pure coïncidence et pour preuve... Celle-ci paraissait mourir de faim. Mon regard se fit critique alors que je la détaillais. Si elle ne savait pas ou se trouvait les proies alors elle n'allait pas survivre longtemps par ici. J'avais besoin de dormir, pas de gaspiller l'énergie qu'il me fallait pour quitter les lieux et partir au loin ! J'avais entendu sa question et j'y réfléchissais alors même que mon regard cherchait une zone calme et abritée pour m'allonger et me reposer à présent que je pouvais au moins avoir l'assurance qu'il n'y avait nul autre âme vivante aux alentours... Ce ne serait pas un repos tranquille mais ce serait mieux que rien. Non loin, je trouvais une souche creuse qui serait sans doute parfaite pour cela. Je commençais à m'éloigner mais m'arrêtais à mis chemin pour répondre à la question sans même tourner la tête.

-Il se trouve toujours de quoi sustenter les êtres dans le besoin, il suffit juste de savoir écouter et observer la neige. Les proies laissent des traces sur le sol et le bruit des rongeurs est perceptible même à travers la neige, bondir à l'endroit exact suffit à les étourdir.

Pour ma part, je n'avais pas faim, mon estomac me semblait être emplit de neige, lourd et douloureux. La perspective d'une chasse ne me tentait plus et une fois que j'eus parcouru le reste de la distance me séparant du tronc, je me mis à déblayer le petit monticule de neige qui en bouchait en partie l'entrée. Une fois cela fait, je me glissait au creux du tronc, posais ma tête sur mes pattes et fermais les yeux. Tout était à vif en moi et je me demandais si ce glissement de terrain qui avait bouleversé ma vie n'allait pas m'entraîner avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une forêt de neige sans fin, les bruits résonnent avec plus de fracas. [PV Jiine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Dans la forêt de la nuit
» Dans la forêt.
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt de Lalwende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Age de Feu ::  :: Lois & Légendes :: Archives :: Territoires inconnus-
Sauter vers: